Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 mai 2006 6 06 /05 /mai /2006 23:59

 

   

 

Les offres de vidéos à la demande se multiplient. Télé : y'a qu'à se servir 

 

 

 

 Le succès inattendu - plus de 3 millions de connexions en quelques heures - ren­contré la semaine passée par l'Institut natio­nal de l'audiovisuel (www.ina.fr) qui a mis en ligne quelque 100 000 programmes soit 10 000 heures de ses archives à consulter gratuitement (à 80 %), atteste, d'évidence, d'un tournant dans la façon de consommer la télévision. Après la révolution de la télé­commande qui a installé le zapping, voici venu le temps de la télé à la carte. Une télé ren­due possible par internet à haut débit et bap­tisée TVIP (télévision on internet protocol). Bien placée sur l’internet à haut débit (ADSL, câble, bientôt fibre optique), la France, logiquement, est devenue le pays d'Europe qui compte le plus d'abonnés à la TVIP. Le cabi­net d'études Gartner estime ainsi que d'ici la fin 2006, la moitié des 3,3 millions d'abon­nés européens à la TVIP résideront en France. Et en 2010, il pourrait y avoir 16,7 millions d'abonnés européens dont 5 millions en France. Autant dire que ce marché - 682 M€ attendus - attire les convoitises et ex­plique que tous les opérateurs de télécom­munications et de l'audiovisuel s'y inté­ressent. 

Les fournisseurs d'accès à internet Free, Alice, Neuf-Cegetel ou France Telecom per­mettent à leurs abonnés (dégroupés) de bé­néficier de la télé, en qualité numérique. Il s'agit de bouquets de chaînes voire des chaî­nes de la TNT, de CanalSat et de TPS. Mais surtout, certains de ces internautes peuvent profiter de la vidéo à la demande (VOD, video on demand) sur leur téléviseur (Free, France Telecom) ou sur leur ordinateur. 

Dans un cas comme dans l'autre, il s'agit de louer (ou d'acheter) un programme, un film ou un documentaire par exemple. Une fois le prix acquitté, le programme est soit téléchargeable sur le disque dur, soit dif­fusé en continu (streaming). Selon les droits acquis, on peut regarder le programme du­rant 24 ou 48 heures, ou le graver et le con­server. 

L'avantage sur les vidéoclubs est indéniable : plus besoin de se déplacer pour emprunter et rapporter le DVD, le catalogue de films est toujours disponible, la qualité de diffusion (qui dépend de la connexion internet) est bonne, et les tarifs restent raisonnables. Les chaînes de télévision - TF1, France 2, TF1 -se sont elles-aussi lancées dans la VOD et pro­posent d'ores et déjà certaines de leurs émis­sions déjà diffusées.  

 

 

                        Source La Dépêche du Midi  

 

                        Information relayée par 

 

                        Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2006 6 06 /05 /mai /2006 23:19

 

    

 

 

 

 

Zapper c’est Voler.. !!!

 

 

 

 

 

 

 

C'est un brevet déposé par Philips, le groupe hollandais risque de se faire pas mal d'amis chez les casseurs de pub! TF1 l'a rêvé, Philips l'a fait! En effet , cette nouvelle invention doit permettre d'élargir la visibilité des annonceurs en interdisant au téléspectateur lambda de zapper pendant les spots de pub!

 

Homer Simpson disait " ne pas regarder les pubs c'était voler la télé", c'est sur ce principe que les chercheurs du géant d'Eindovhen vient de déposer un brevet qui pourra servir aux nouvelles télé haute définition.

 

Le procédé interdira de changer de chaîne pendant les pubs ou de faire une lecture rapide sur des pubs (si le programme est enregistré). le consommateur devra payer un supplément pour pouvoir profiter de l'avance rapide de ses programmes sans pub; en bref, un pay per view intégré au hardware qui permettra une avancée réelle dans le domaine de la consommation d images publicitaire.

 

Le matériel sera bien sûr certifié DRM inside, comme ça , si un consommateur tente de détourner le DRM, il tombera sous le coup de la loi qui prévoit 300 000 euros et 3 ans de prison.

 

sources: Weblog-bretagne

 

newscientist.com

 

 

 

Le Pèlerin 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2006 3 03 /05 /mai /2006 23:52

 

Dernier baromètre : les FAI préférés des internautes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Fiabilité 

 

 

 

 

 

 

 

Rang

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

6

 

 

 

 

 

7

 

 

 

 

 

8

 

 

 

 

 

9

 

 

 

 

 

10

 

 

 

 

FAI (rang au classement précédent sur ce critère)

 

 

Note sur 20

 

 

 

 

 

 AOL (1)

 

 

15,62 

 

 

 

 

 

 

 

 Wanadoo (2)

 

 

15,41 

 

 

 

 

 

 

 

 Club Internet (3)

 

 

14,43 

 

 

 

 

 

 

 

 Free (4)

 

 

14,35 

 

 

 

 

 

 

 

 Tele 2 (5)

 

 

14,17 

 

 

 

 

 

 

 

 Neuf telecom (6)

 

 

14,16 

 

 

 

 

 

 

 

 Noos (nc)

 

 

14,15 

 

 

 

 

 

 

 

 Cegetel(7)

 

 

13,45 

 

 

 

 

 

 

 

 Alice (nc)

 

 

13,22 

 

 

 

 

 

 

 

 Numericable(nc)

 

 

12,95 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2006 3 03 /05 /mai /2006 23:42

 

 

 

 

 

Télévision – Place au numérique

 

 

 

 

 

 

 

Les Français doivent se préparer à l'arrivée de la télévision numérique, qui deviendra la norme d'ici 2011 : c'est le message que devrait délivrer ce jeudi Jacques Chirac en installant le Comité stratégique pour le numérique.

 

L'objectif est de remplacer le système analogique actuel par un système numérique, et de récupérer les fréquences utilisées par les six chaînes de télévision historiques pour les redistribuer en fonction des besoins liés aux nouvelles technologies (télévision ou internet sur téléphone portable, par exemple).

 

Le passage au numérique suppose pour les téléspectateurs l'achat d'un adaptateur, à moins que leur téléviseur ne l'intègre déjà.

 

Le Comité sera chargé de coordonner cette petite révolution, avec l'objectif de faire passer progressivement au numérique plus de 70% du territoire d'ici cinq ans.

 

Il devra notamment veiller à aider les personnes que ce bouleversement pourrait pénaliser (personnes âgées, handicapées ou aux moyens très limités). Pour ce faire, un fonds d'accompagnement doté d'une première enveloppe de 15 millions d'euros sera créé.

 

"Ce grand projet pour le numérique va permettre à la France de rester dans la course et même de prendre de l'avance, sachant que la Commission européenne recommande le passage au tout numérique en 2012 seulement", explique-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat.

 

Alors que cinq millions de téléviseurs sont vendus chaque année en France, où 40% des foyers ont plus de trois postes, le projet prévoit aussi le lancement d'une campagne visant à inciter les téléspectateurs à acheter un téléviseur numérique.

 

Que faire des fréquences libérées dans cinq ans ? Comment se coordonner avec nos voisins européens ? Quelles réponses juridiques apporter aux bouleversements liés à l'arrivée de la haute définition, à l'arrêt de l'analogique et à la redistribution des fréquences ?

 

Autant de questions auxquelles devront répondre les autorités dans les mois qui viennent. Les enjeux, en la matière, se chiffrent en milliards d'euros. Dans le discours qu'il va prononcer jeudi devant un parterre de professionnels, Jacques Chirac devrait aussi encourager la mise en place, avant la fin de l'année, d'une offre sans abonnement d'un bouquet de 18 chaînes de la TNT.

Selon son entourage, le chef de l'Etat souhaite la rédaction d'un projet de loi appelé à être présenté au conseil des ministres avant l'été, et discuté au Parlement à l'automne.

En conséquence, si vous devez vous équiper en matériel TV , pensez à demain….Prenez conseil auprès de professionnels afin de ne pas vous enfermer dans un choix que vous pourriez regretter ..Oubliez en tout état de cause les appareils analogiques qui deviendront sous peu obsolètes. Ne vous précipitez pas car les professionnels vont vous proposer de nombreux produits ….Essayez de choisir des matériels ouverts, voire modulables afin de ne pas vous enfermer dans des systèmes trop restrictifs..

Demandez conseils aux professionnels…Consultez en plusieurs s’il le faut. 

 

 

 

 

 

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2006 2 02 /05 /mai /2006 23:08

 

  

 "L'INA est la première banque d'archives numérisées en Europe"

Ina.fr, allez y jeter un oeil vous en serez ravi

  

   

100.000 émissions de radio et de télévision. L'offre proposée sur le site Ina.fr associe gratuité et rémunération des ayants droit. 

 

Les fonds de l'INA étaient déjà accessibles aux étudiants et universitaires par le dépôt légal. L’INA a également développé depuis longtemps des productions multimédias dans des domaines différents du savoir. Mais avec cette offre nouvelle, inscrite dans la mission de service public de l'INA, représente un pas très important car la corde grand public, la plus belle corde de l'arc numérique du patrimoine audiovisuel national. 


Ina.fr répond au Contrat d'objectifs et de moyens (COM) signé avec l'Etat en novembre 2005, pour la période 2005-2009, qui prévoit entre autres axes le développement d'une offre payante et gratuite sur Internet des collections de l'INA pour le grand public.
Vous avez été incroyablement nombreux à vous connecter hier pour le lancement de l'offre "Archives pour tous". Nous avons enregistré près de 6 millions de connexions en quelques heures. Certains d'entre vous n'ont pas pu se connecter au site ina.fr en raison de cette affluence. Nos équipes mettent tout en oeuvre pour vous proposer des conditions optimales de navigation. Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à notre site et vous assurons un retour à la normale d'ici quelques heures. 

 

 

 

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 23:40

 

Les Blogs en France et dans le monde (mars 2006)

 

 

 

 

Les blogs en France et dans le monde (mars 2006)

 

 

 

 

Pays

 

 

 

 

Nombre de blogs

 

 

 

 

Croissance mensuelle

 

 

 

 

Ratio blogs/internautes

 

 

 

 

Etats-Unis

 

 

 

 

50 millions dont 15 millions de blogs actifs*

 

 

 

 

+ 15 %

 

 

 

 

0,24

 

 

 

 

Chine

 

 

 

 

36 millions dont 10 millions de blogs actifs

 

 

 

 

+ 60 %

 

 

 

 

0,32

 

 

 

 

Japon

 

 

 

 

10 millions dont 3 millions de blogs actifs

 

 

 

 

+ 20 %

 

 

 

 

0,12

 

 

 

 

France

 

 

 

 

9 millions dont 2,5 millions de blogs actifs

 

 

 

 

+ 25 %

 

 

 

 

0,35

 

 

 

 

Royaume-Uni

 

 

 

 

4 millions dont 1,5 million de blogs actifs

 

 

 

 

+ 25 %

 

 

 

 

0,17

 

 

 

 

Allemagne

 

 

 

 

1 million dont 400.000 blogs actifs

 

 

 

 

+ 30 %

 

 

 

 

0,03

 

 

 

 

Monde

 

 

 

 

150 millions dont 40 millions de blogs actifs

 

 

 

 

+ 30 %

 

 

 

 

0,15

 

 

 

 

*blogs actifs : blogs mis à jour au moins une fois lors des trois derniers mois
Sources : Blog Herald Tribune, Technorati, Journal du Net, mars 2006

 

 

 

 

 

 Il n'existe aucune mesure officielle pour compter les blogs. Les estimations prennent en compte essentiellement les déclarations des sociétés éditrices et les chiffres fournis par Technorati, le principal outil de recherche des blogs.
La France se place au 4ème rang mondial en termes de nombre de blogs, bénéficiant du phénomène Skyblog. Le nombre de blogs par internaute y est même le plus élevé au monde. Malgré la censure, la Chine est quant à elle devenue le pays le plus dynamique, et pourrait même prochainement dépasser les Etats-Unis.

En règle générale, seul un blog sur trois serait "actif".
 

Information relayée par

Le Pèlerin

 

 

 

 

Il n'existe aucune mesure officielle pour compter les blogs. Les estimations prennent en compte essentiellement les déclarations des sociétés éditrices et les chiffres fournis par Technorati, le principal outil de recherche des blogs.
La France se place au 4ème rang mondial en termes de nombre de blogs, bénéficiant du phénomène Skyblog. Le nombre de blogs par internaute y est même le plus élevé au monde. Malgré la censure, la Chine est quant à elle devenue le pays le plus dynamique, et pourrait même prochainement dépasser les Etats-Unis.
En règle générale, seul un blog sur trois serait "actif", c'e

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 23:00

 

 

 

 

 

Haute définition et téléphonie Wi-Fi : les nouvelles armes de la Freebox plus d’information



 

 

 

 

Free crée la surprise avec sa nouvelle Freebox, la version 5, capable de gérer la télévision haute définition et la téléphonie sans fil Wi-Fi. Mais il faudra attendre septembre  

 

La nouvelle Freebox est arrivée... ou plutôt les nouvelles Freebox. Car ce n'est plus un, mais deux boîtiers que les abonnés de Free devront désormais placer chez eux pour bénéficier des services « multiplay » (Internet, téléphonie et TV) du numéro deux français de l'ADSL. Un dédoublement nécessaire pour caser toutes les nouvelles fonctions lancées aujourd'hui par le FAI, dont la téléphonie sans fil par Wi-Fi et la télévision haute définition. Regroupés sous le nom de Freebox HD, les deux boîtiers communiquent par Wi-Fi amélioré (débits, propagation) via la technologie Mimo. Ils écopent du même coup de 6 antennes au total, les rendant beaucoup moins discrets dans le salon familial.

 

Sous son capot, le premier boîtier - consacré au réseau - cache une pépite : la gestion de la téléphonie Wi-Fi, une option facturée 9,99 euros une seule fois, au moment de l'activation du service. D'ici à quelques jours, les abonnés pourront passer des appels avec n'importe quel téléphone sans fil Wi-Fi, avec une portée de « plusieurs dizaines de mètres » selon le FAI. Les appels sont intégrés au forfait de téléphonie habituel de Free, et l'abonné pourra téléphoner en Wi-Fi en se connectant sur n'importe quelle autre Freebox HD (après authentification). A l'avenir, l'intérêt résidera surtout dans l'utilisation d'un téléphone mixte Wi-Fi/GSM, pour éviter de passer par un réseau GSM lorsque l'on se trouve chez soi ou à proximité de la Freebox. Free devrait proposer un combiné mixte d'ici à septembre prochain, aux alentours de 200 euros. D'ici là, « il ne vaut mieux pas investir dans un mobile Wi-Fi. Autant attendre que les terminaux mûrissent et bénéficier du paramétrage de celui de Free », estime-t-on à l'association d'utilisateurs FreeNews, proche du FAI.

 

Des films HD très vite, et bientôt des jeux vidéo

 

Malheureusement, même une fois que ce combiné mixte sera disponible, « il ne sera pas possible de basculer automatiquement du Wi-Fi au GSM au cours d'une même communication », concède Michael Boukobza, directeur général de Free. 

Sur ce point, ses concurrents, qui misent beaucoup sur la convergence Wi-Fi/GSM et disposent de près ou de loin de réseaux mobiles, auront peut-être une carte à jouer. On attend ainsi la prochaine commercialisation du BeautifulPhone de neuf Cegetel, et celle du HomeZone de France Télécom, prévue pour le troisième trimestre.

 

Par ailleurs, Free permettra bientôt à ses abonnés de téléphoner et d'être joints via Internet depuis n'importe quel PC, en se connectant sur son site, le tout étant intégré au forfait habituel de l'abonné (appels gratuits vers une Freebox, ou facturés selon la destination ). Une sorte de Skype en mode hébergé, proche dans l'idée d'un récent service de neuf cegetel.

 

Le deuxième boîtier Freebox est, lui, consacré à la télévision et au multimédia. Il dispose d'un tuner pour capter les 18 chaînes de la TNT (dont TF1 et M6, absents du bouquet TV de Free) et d'une prise HDMI pour être connecté à une télévision « HD Ready », c'est-à-dire compatible avec la haute définition. Il gère d'ores et déjà les flux HD. « Des films à la demande seront proposés en HD dès la semaine prochaine », affirme Michael Boukobza. Ce, en attendant l'arrivée de programmes HD proposés par les chaînes de télévision. Le réseau de Free est censé avoir été mis à jour pour supporter ces évolutions et limiter les perturbations parfois ressenties par les utilisateurs.

 

La Freebox HD présente au final toute la connectique audio et video nécessaire pour être reliée à un équipement de home cinema et devenir un vrai media center. Une télécommande, transformable en manette de jeu, laisse par ailleurs présager le futur lancement de jeux vidéo par le FAI. La présence d'une entrée vidéo non expliquée sur le boîtier donne, elle, libre cours à l'imagination (de la visiophonie). Côté pratique, tous les nouveaux abonnés Free bénéficieront de la nouvelle Freebox HD. Les abonnés actuels peuvent la demander en renouvellement, moyennant 90 euros maximum (pour les abonnés de moins d'un an, au-delà, le tarif est dégressif). Reste à voir si, comme il le prétend, le FAI sera prêt à faire face à l'afflux de demandes, tant du point de vue de ses stocks que de son service client.

 

 

 

Information Free relayée par

 

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 23:08

 

La Télévision en numérique en France et en Europe

A quand la fin des paraboles si disgracieuses ?  

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon une étude de Gartner, la France devrait représenter près de la moitié des abonnés européens à la télé sur IP d'ici fin 2006. Une situation due à la stratégie des opérateurs et à la volonté des diffuseurs de contenus de s?implanter sur les réseaux ADSL.  

 

Quel avenir pour la télévision sur IP (IPTV*) en Europe? Selon l'institut Gartner, 3,3 millions d'Européens devraient être abonnés à ce type de service à la fin de l'année. Un chiffre qui pourrait atteindre 16,7 millions d'ici à 2010.  

 

La télévision sur IP va néanmoins devoir encore faire ses preuves avant de figurer parmi les sources récurrentes de revenus des opérateurs télécoms, affirme l'institut. Car ce secteur doit réussir à s'imposer face aux autres offres déjà présentes, et notamment les chaînes, gratuites ou non, diffusées via la TNT. «Les opérateurs devront avoir recours à des services à bas prix, et à des packs afin d'attirer les premiers abonnés», souligne Gartner.  

 

Selon ses estimations, les revenus liés à l'IPTV devraient passer de 336 millions d'euros en 2006 à 3 milliards en 2010. «Alors que les perspectives de profits dérivés de l'IPTV seront au mieux modestes, les opérateurs ne peuvent pas se permettre de retarder le déploiement de leur plate-forme», affirme Susan Richardson, analyste principale. «Car l'IPTV n'est pas un simple service, c'est une nouvelle plate-forme de distribution via laquelle de nombreux autres services pourront être offerts.»  

 

Dans ce contexte, la France fait figure d'exemple: à la fin 2006, plus de 1,7 million d'abonnés disposeront d'un tel service, soit quasiment la moitié des clients européens, pour un chiffre d'affaires de 141 millions d'euros. En 2010, le nombre d'abonnés devrait atteindre quasiment 5 millions, et générer 682 millions de revenus.    

 

L'Allemagne et le Royaume-Uni distancés  

 

Pour Gartner, cette situation s'explique par une stratégie agressive de la part des opérateurs comme Free, Neuf Cegetel et France Télécom, notamment sur les prix. La volonté des diffuseurs de multiplier les canaux de distribution, et donc d'arriver sur les réseaux ADSL, est une autre raison. 

 

Mais Gartner nuance: «Le nombre d'abonnés est élevé, mais il est basé sur le nombre de clients qui ont accès gratuitement au service via leur accès triple play, plutôt que sur ceux qui paient pour l'utiliser réellement», souligne Susan Richardson. Certains opérateurs proposent en effet des offres non modulables. Ainsi pour 30 euros, tous les abonnés de Free équipés du modem maison, et qui peuvent techniquement recevoir la télévision sur ADSL, disposent d'une centaine de chaînes avec la possibilité de s'abonner aux offres payantes des bouquets satellitaires TPS ou Canal Sat.  

 

Gartner estime que seuls 39% des abonnés Free qui disposent d'une Freebox l'utilisent effectivement pour recevoir des chaînes de télévision. Et parmi ceux-ci, un peu plus d'un tiers ont souscrit une offre de télévision payante. «Les revenus moyens restent donc relativement bas», conclut l'institut.  

 

Mais le marché français reste beaucoup plus favorable au développement des services de IPTV que ceux de ses voisins. L'Allemagne et le Royaume-Uni, qui présentent tous deux un paysage audiovisuel bien différent, plafonneront respectivement à 47.000 et 75.000 abonnés en 2006. Les consommateurs allemands sont peu enclins à payer pour recevoir la télévision, l'offre gratuite hertzienne ou câblée étant suffisante à couvrir la majorité des besoins. Au Royaume-Uni, la télévision sur IP doit réussir à se faire une place face à la dominance du réseau payant de Sky TV.  

 

Leurs perspectives de croissance sont donc assez limitées: 2,8 millions de clients d'ici 2010 pour l'Allemagne, 1,9 millions pour le Royaume-Uni.  

 

        Source Bonweb.com  

 

        Information relayée par  

 

      Le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 23:39

130 internautes ont été déconnectés pour avoir partagé des fichiers illégalement

L'industrie du disque a utilisé la procédure de requête sur ordonnance, mais fait une pause pendant le débat sur la loi droit d'auteur.

En France, 130 internautes ont été déconnectés à la suite d'une action judiciaire engagée contre eux. Ils avaient partagé illégalement des fichiers musicaux. C'est le chiffre officiel fourni par la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP) à la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI), qui vient de le publier dans un communiqué sur la lutte contre la piraterie de musique sur Internet.

Soit la première évaluation chiffrée des résultats de cette pratique illégale.La procédure utilisée est celle de l'ordonnance sur requête, prévue par l'article 6 de la loi pour la confiance dans l'économie numérique. Un article qui, pour certains, est taillé sur mesure pour l'industrie du disque.

Entrée en vigueur avec la loi, fin juin 2004, cette disposition aboutissait à une dizaine de déconnexions en décembre de la même année. En parallèle, les fournisseurs d'accès eux-mêmes s'étaient engagés, dans le cadre de la charte signée en juillet 2004 avec les pouvoirs publics et les maisons de disques, à procéder à des résiliations d'abonnement en cas de contrefaçon avérée.

L'intérêt de cette procédure, par rapport aux poursuites judiciaires classiques engagées en parallèle ? C'est beaucoup moins lourd qu'un procès. Pas de procédure contradictoire, pas de frais de justice, pas de dommages et intérêts à évaluer. L'internaute est condamné à se chercher un autre prestataire. C'est la SCPP qui est à l'initiative de ces actions, en relevant des adresses IP qu'elle transmet aux FAI. Mais pour l'heure, elle marque une pause. « Dans la mesure où le Parlement légifère sur le sujet [le projet de loi droit d'auteur et droits voisins, NDLR], le dépôt des plaintes et des ordonnances sur requête a été reporté jusqu'au vote des nouvelles dispositions législatives », explique Marc Guez, directeur général de la société de droits. Les maisons de disques continuent donc de constater des infractions, mais les actions engagées ensuite seront peut-être différentes.

Le projet de loi, tel que voté par les députés, prévoit ainsi un système de contraventions. La peur du gendarme. Toujours est-il que l'IFPI se félicite des résultats obtenus jusque-là.

Selon une enquête européenne qu'elle a menée avec Jupiter, 35 % des utilisateurs de Peer to Peer auraient réduit, voire cessé, leurs pratiques au cours des douze derniers mois. Pour la moitié d'entre eux, c'est la « peur du gendarme » qui a joué.

En face, 14 % auraient, au contraire, intensifié leurs échanges de fichiers. A quoi il faut ajouter les 51 % de familiers du Peer to Peer qui n'ont rien changé à leurs habitudes. Mais l'IFPI ne le mentionne pas... Si la SCPP estime que ses actions ont été efficaces, elle reconnaît aussi qu'elles ont été insuffisantes. « Notamment parce que nous n'avons pu les accompagner d'actions de prévention, suite au refus de notre demande par la Cnil. » Celle consistant à automatiser, à l'aide de logiciels, le repérage d'infractions et l'envoi de mails d'avertissement aux adeptes du P2P. Le nouvel espoir, maintenant, est celui de la responsabilité qui pèse sur les éditeurs de plates-formes de peer to peer. Elle est établi par le projet de loi sur le droit d'auteur. Le texte doit encore passer au Sénat, à partir du mois de mai, normalement.

Source PC Astuces

Information relayée par

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 05:03

 

 

 

Aux Usagers de la Freebox

 

Free lance sa nouvelle Freebox: télé HD et téléphonie mobile wi-fi

Complément d’information

 

 

 

Mercredi 19 avril 2006, 20h03

 


Le fournisseur d'accès internet Free a annoncé mercredi le lancement de sa nouvelle Freebox qui permettra la réception de la télévision haute définition et de la TNT ainsi que de passer ses appels à partir d'un téléphone portable compatible wi-fi.

 

Dans un communiqué, Free précise que sa nouvelle "box", baptisée "Freebox HD", est composée de deux boîtiers. La précédente version n'en avait qu'un seul.

 

Le premier est consacré à la connexion réseau (ADSL). Avec ses trois antennes, il permet l'utilisation du wi-fi Mimo, une liaison sans fil particulièrement puissante qui permet de passer les obstacles comme les murs.

 

Le deuxième est consacré à la réception des programmes de télévision (haute définition et TNT).

 

Mais la véritable innovation réside dans le fait que cette nouvelle freebox va permettre aux abonnés de passer leurs appels à partir d'un portable, compatible wi-fi, qui se connectera à la "box", permettant ainsi de bénéficier des tarifs (appels illimités en France et vers plusieurs destinations internationales) pratiqués par l'opérateur.

 

Ce type de connexion pourra se faire non seulement chez soi mais aussi chez tout autre abonné free, détenteur d'une freebox HD.

 

L'activation de ce service sera facturé 9,99 euros, tandis que le forfait Free reste inchangé à 29,99 euros. Tout nouvel abonné bénéficiera d'emblée de cette nouvelle box.

 

 

 

 

 

Source Free Information relayée par

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0