Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 07:42

Téléphonie – Les deux opérateurs ont abandonné leurs plaintes devant la justice

..orange.jpg. free.jpg

 

Orange (France Telecom) et Free enterrent la hache de guerre. Les deux opérateurs ont renoncé aux plaintes qui empoisonnaient leurs relations depuis des années, selon des informations publiées lundi par le quotidien La Tribune, et globalement confirmée par Orange.

«Les différends qui nous opposaient à Free ont été réglés au cours du premier semestre», a déclaré à l'AFP un porte-parole du groupe, tout en se refusant à préciser lesquels sous couvert de confidentialité. Contacté par l'AFP, Free s'est de son côté refusé à tout commentaire.

Plainte en 2006

L’affaire remonte à décembre 2006. Free avait assigné France Télécom en lui reprochant d’avoir mis en œuvre une stratégie pour l’empêcher de déployer l’ADSL entre 2000 et 2005. L’opérateur historique aurait ensuite retardé la progression de Free sur ce marché. Ce dernier demandait donc à la justice de condamner Orange à lui payer la somme provisionnelle de 500 millions d’euros. Le groupe avançait un préjudice théorique de 1,9 milliard d’euros.

Abandons

Mais le temps des querelles judiciaires semble révolu. Dans son rapport financier du premier semestre, France Telecom indique qu'un dossier lié au déploiement de l'ADSL a été réglé à l'amiable avec Free.

Selon La Tribune, l’opérateur a par ailleurs abandonné les plaintes pour diffamation déposées l'an dernier contre Free, après des déclarations de son patron Xavier Niel. Ce dernier l’avait notamment traité de «délinquant multirécidiviste».

Nouveau PDG

En signe d'apaisement, Free a de son côté retiré le 29 juin dernier sa plainte contre France Télécom devant la justice européenne, ajoute le quotidien économique. L’opérateur lui reprochait ses pratiques commerciales et tarifaires après l'ouverture à la concurrence du marché de l'Internet.

Il demandait notamment la scission de France Telecom, avec d'un côté son réseau, accessible à tous, et de l'autre son activité de services.

Cette pacification des relations intervient quelques mois après l'arrivée de Stéphane Richard à la tête de l’opérateur historique. Selon une source interne au groupe, «on sent qu'il y a un nouvel esprit, un esprit d'apaisement»  avec «un peu l'idée de faire table rase du passé».

Source 20minutes.fr E.M. avec AFP

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 06:58

La question est loin d'être tranchée entre la Haute autorité et les fournisseurs d’accès...

antipiratage.jpg

 

La Hadopi et les fournisseurs d'accès à Internet n'ont toujours pas trouvé d'accord sur les coûts engendrés par l'identification des personnes téléchargeant illégalement du contenu sur le Net, a indiqué jeudi après-midi le ministère de la Culture, confirmant une information du quotidien économique La Tribune.

Entrée en fonction en juillet, la Haute autorité pour la protection des droits sur Internet (Hadopi) prévoit d'envoyer, d'ici fin septembre, ses premiers courriels d'avertissement aux usagers pirates, identifiés par les opérateurs.

«Notre position n'a pas changé», a affirmé jeudi un porte-parole du ministère, alors que le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, avait martelé qu'il n'y avait «pas de remboursement prévu par l'Etat», lors de l'installation du collège de la Hadopi en début d'année.

Une décision du Conseil constitutionnel qui pèse lourd

Dans une lettre envoyée fin juillet au ministère et publiée par le site PC Inpact, plusieurs fournisseurs d'accès à Internet (FAI) - Bouygues Telecom, Free (Iliad), Numericable et France Télécom (Orange) - préviennent qu'ils seront «amenés à facturer (...) les pouvoirs publics» pour les opérations d'identification des adresses IP.

Pour justifier leur position, les FAI s'appuient sur une décision du Conseil constitutionnel du 28 décembre 2000, qui prévoit que les dépenses «ne sauraient (...) incomber directement aux opérateurs» lorsqu'ils apportent leur concours «à la sauvegarde de l'ordre public, dans l'intérêt général de la population».

Un bras de fer en perspective

SFR, qui ne figure pas parmi les signataires, a indiqué à l'AFP qu'il n'y avait «pas de discussions à date et qu'il ne savait pas qui paierait la fourniture des coordonnées par les FAI». Selon la filiale du groupe Vivendi, «ce sujet devrait être abordé dans le cadre de la Fédération française des télécoms (FFT)».

En septembre 2009, la FFT avait rappelé son engagement dans la lutte contre le téléchargement illégal, tout en soulignant qu'«il appartient à l'Etat d'en financer le dispositif».

Interrogé sur le sujet, le secrétaire général de la Hadopi, Eric Walter, a assuré que les tests actuellement menés par la Haute autorité «se déroulent bien», sans commenter le désaccord entre le ministère et les FAI.

Source 20minutes.fr avec AFP

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 23:27

Ne le croyez pas, Il s’agit d’un HOAX
Pleine  lune

Vous avez certainement reçu un message sur ce sujet, message vous annonçant deux lunes lors de la nuit du 27 août 2010… J’ai diffusé sur ce blog, un article selon lequel Mars apparaîtra «presque aussi grande que la pleine lune à l’œil nu».
À moins de l’observer au télescope, Mars sera toujours trop petite et éloignée pour apparaître autrement que comme un point brillant dans le ciel.
La taille apparente de Mars citée dans le message est en réalité 70 fois plus petite que la pleine lune! Cette exagération provient vraisemblablement d’une malencontreuse coupure de ligne. Dans un texte publié à l’origine en anglais en 2003, on pouvait lire «Avec un grossissement de 75 fois, Mars apparaîtra aussi grande que la pleine lune à l’œil nu». Malheureusement, lorsque ce texte a été repris, la première partie de la phrase s’est retrouvée isolée sur une autre ligne et séparée de la suite: le sens de la phrase s’en est trouvé complètement changé.
Dans les traductions, cette importante portion de la phrase est même souvent complètement éliminé elle reste du texte s’inspire des circonstances entourant l’approche record entre la Terre et Mars, qui a eu lieu le 27 août 2003.
Mars se trouvait alors plus près de la Terre qu’à tout autre moment depuis 60 000 ans, et ne s’approchera pas davantage de notre planète avant l’an 2287.
Voilà ce qui rendait cette opposition «historique»: Mars plus proche, plus grosse et plus brillante (mais pas autant que la Lune!) qu’elle ne l’avait été de mémoire d’homme. En somme, le contenu du message est périmé depuis 2003.
Ce canular avait déjà circulé en juillet-août 2005, puis à nouveau en 2006, et encore en 2007, légèrement transformé.
Comme l’année n’y est pas mentionnée, il y a fort à parier qu’il réapparaîtra dans nos boîtes de réception l’année prochaine…
Pour en savoir davantage sur les circonstances entourant l’approche record de mars en août 2003, téléchargez notre bulletin Le Petit Planétaire, édition d’été 2003.Autres sites (en anglais) :


Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 09:07

Multimédias - Hadopi : le dernier décret est publié, les saisines peuvent commencer

antipiratage.jpg

 

Législation - Dans le même temps, la Haute Autorité ouvre la consultation publique relative aux spécifications fonctionnelles des moyens de sécurisation.

La mise en place effective de la riposte graduée à travers la Hadopi n'est plus qu'une question de jours. Le dernier décret nécessaire à l'application de la loi vient en effet d'être signé par plusieurs ministres et publié au Journal Officiel.

Ce décret précise les modalités très importantes de la saisine de la Commission de Protection des Droits (CPD) qui, saisie par les ayants droits, décidera ou pas d'entamer une procédure de sanction contre l'internaute pris en flagrant délit de téléchargement illégal.

Le cadre de cette saisine est précis. Pour être recevable, elle devra ainsi comporter les données à caractère personnel et les informations mentionnées dans le décret du 5 mars 2010 relatif au traitement automatisé de données à caractère personnel.

Financement des FAI

Egalement indispensable : une déclaration sur l'honneur prouvant que l'auteur de la saisine a qualité pour agir au nom du titulaire des droits sur l'oeuvre.

C'est bien le volet 'transmission des données personnelles' qui risque de poser le plus de problèmes puisqu'il dépend du bon vouloir des FAI. Selon le décret, ils "sont tenus de communiquer (ces) données dans un délai de huit jours suivant la transmission par la commission de protection des droits des données techniques nécessaires à l'identification de l'abonné..."

En cas de non-coopération, des amendes pourront leurs êtres infligés. Mais certains FAI comme Free ont déjà fait savoir qu'ils ne bougeraient pas tant que le financement nécessaire pour cette opération ne sera pas pris en charge par l'Etat.

"Tant que l'Etat ne financera pas le coût de la loi pour les FAI, à savoir 70 millions d'euros par an, nous ne bougerons pas. Nous ne ferons rien tant au niveau du filtrage que de la surveillance, surveillance à laquelle nous sommes totalement opposés", lançait Xavier Niel en mars dernier.

Tout est donc en ordre pour que le lourd mécanisme d'Hadopi se mette en mouvement. Outre ce dernier décret, rappelons que les ayants droits ont obtenu les autorisations pour surveiller les réseaux à partir de fichiers 'piégés'.

Quels seront les moyens de sécurisation ?  Justement, la Hadopi vient d'ouvrir la consultation publique relative aux spécifications fonctionnelles des moyens de sécurisation. Les contributions devront parvenir à l'Hadopi au plus tard le vendredi 10 septembre 2010.

"Comme la loi le prévoit, la consultation amorcée ce jour a pour objet de recueillir les observations et recommandations des publics professionnels. Ces derniers pourront apporter leur expérience afin que leur expertise technique aille dans le sens d'une lisibilité toujours meilleure pour le consommateur", explique l'Hadopi.

Reste que cette consultation n'empêchera pas les premières saisines des ayants droit. Traduction : les premiers mails d'avertissement tomberont sans que les internautes ne connaissent les moyens de sécurisation 'conseillés'. Les quatre organisations de la musique (SCPP, SPPF, SACEM et SDRM) prévoient ainsi de transmettre 25 000 saisines par jour.

"A compter de la réception des saisines, nous avons deux mois pour envoyer les premiers e-mails", précise Eric Walter, Secrétaire général de la Hadopi.

Pour autant, la CPD est plus mesurée. Si la CPD parle d'outils labellisés, elle souligne que tout autre outil pourra être pris en considération. De même, l'absence d'outil, si elle est argumentée sera examinée. "On appréciera toutes les explications ou arguments avancés par l'utilisateur incriminé", souligne Mireille Imbert-Quaretta, responsable de la Commission de la Protection des Droits.

En faisant ce commentaire, la CPD entend rappeler que rien ne sera automatique dans les procédures. "Nous évaluerons à chaque stade, la suite de la procédure, ce qui contredit absolument l'image de radar automatique qui est parfois associée à l'Hadopi", poursuit la responsable.

Cette personnalisation au cas par cas des procédures sera globale. "C'est nous et nous seuls qui donneront suite ou pas aux plaintes des ayants-droits. Nous transmettrons au Parquet quand nous aurons l'assurance absolue que l'abonné est l'auteur de l'infraction".

Traduction, l'Hadopi et a fortiori la CDP n'entend pas jouer le rôle de bras armé des ayants-droit. "Ils feront ce qu'ils veulent, ils transmettront toutes les plaintes qu'ils voudront, mais à tous les stades, c'est nous qui déciderons".

Source ZDNet France. Olivier Chicheportiche

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 10:51

Multimédias - Internet - Le gouvernement annonce que l'Hadopi est prête à fonctionner

antipiratage.jpg

L'Hadopi, autorité administrative chargée de lutter contre le téléchargement illégal d'oeuvres sur internet, est "en état de...

Selon le porte-parole du gouvernement Luc Chatel, l'Hadopi, autorité administrative chargée de lutter contre le téléchargement illégal d'oeuvres sur internet, est "en état de commencer son action". /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

L'Hadopi, autorité administrative chargée de lutter contre le téléchargement illégal d'oeuvres sur internet, est "en état de commencer son action", déclare le porte-parole du gouvernement.

Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a présenté une communication au conseil des ministres sur ce dispositif, opérationnel après bien des écueils.

"C'est l'aboutissement d'un long travail pour la protection de la création à l'heure numérique", a souligné Luc Chatel.

Le dernier décret d'application nécessaire au fonctionnement de l'Hadopi a été publié au Journal officiel mardi.

Il définit les conditions de saisine par les ayants droit de la Commission de protection des droits (CPD) qui est l'instance, au sein de l'Hadopi, chargée d'appliquer le mécanisme d'avertissement et de sanction des fraudeurs.

Luc Chatel a précisé que l'Hadopi enverrait "au moment où elle le jugera opportun" les premiers courriels d'avertissement pour les internautes qui n'ont pas "sécurisé leur connexion" à internet.

Il a rappelé que le gouvernement, en ayant recours à la "riposte graduée" avec trois messages d'avertissement, poursuivait un objectif pédagogique et d'explication afin de responsabiliser les internautes.

Cette réponse graduée "offre une alternative aux peines très lourdes qu'encourt un internaute coupable de contrefaçon sur internet. Ce dispositif est avant tout dissuasif et laissera toute sa place à la pédagogie et à l'explication", a-t-il dit.

Des faits de contrefaçon sur internet peuvent être pénalement punis d'une peine de prison et d'une amende d'un montant maximum de 300.000 euros.

L'Hadopi pourra envoyer ses premiers courriels d'avertissement alors que les logiciels destinés à sécuriser la connexion internet d'un abonné ne sont pas encore disponibles. Des consultations sur ce sujet sont en cours et devraient faire l'objet d'une synthèse fin septembre.

"Il est intéressant de voir qu'au niveau international, un certain nombre de pays se penchent sur ce qu'a fait la France pour aller dans cette direction", a relevé Luc Chatel.

Source RMC.fr Pierre Sérisier

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 23:40

Multimédias - Encore un sursis pour Windows XP

bill_gates.jpg

 

Chère lectrice, cher lecteur,

Je ne vous cache pas que je ne comprends plus grand chose au cycle de vie de Windows XP. Avec l’arrivée de Vista en 2007, je le pensais sur une voie de garage, prêt à rejoindre le cimetière des systèmes d’exploitation. Mais Microsoft en a décidé autrement.
Windows XP a survécu. Avec l’apparition de Windows 7 l’année dernière, je me suis dit que ce serait le coup de grâce mais… il est encore là !
Et vous savez quoi, Microsoft vient de prolonger sa durée de vie jusqu’en 2014 ! En fait, l’éditeur a étendu la période de « downgrade ». Encore un terme barbare allez-vous me dire. En fait, il s’agit d’une opération permettant à un client qui vient d’acheter un ordinateur avec Windows 7 de pouvoir opter pour Windows XP.

Car vous êtes encore très nombreux à préférer Windows XP et à hésiter à passer à Windows 7. Désormais, vous saurez que vous avez jusqu’en 2014 pour passer de 7 à XP. D’ailleurs, le support technique sera aussi valable jusqu’en 2014. Votre bon Windows XP acheté en 2001 sera encore soutenu par Microsoft dont les ingénieurs continueront de vous aider à résoudre d’éventuels problèmes.
D’ici là, le remplaçant de Windows 7 sera apparu… et XP aura donc survécu à trois systèmes d’exploitation différents. Preuve qu’il s’agissait sans doute du meilleur système d’exploitation conçu par Microsoft.

Bonne semaine à tous !

Pour plus d’information cliquez sur le lien de l’article correspondant,

Voire celui de la page d'accueil du Conseiller Windows  Source Pierre Foulquier Rédacteur en chef du Conseiller Windows

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 09:09

Société - Le téléphone portable, un véritable nid à microbes

telephone-portable.jpg

 

Le  mobile abriterait cinq cents fois plus de bactéries que le siège des toilettes. Non, vous ne rêvez pas ! C'est ce que révèlent les chercheurs britanniques du département de microbiologie de l'université de Manchester qui viennent de découvrir que le portable - objet à touches ou tactile qui ne nous quitte plus - est en réalité un véritable nid à microbes. Et pour cause, toujours collé à notre oreille. C'est grave docteur ? « C'est un fait, notre portable est porteur de germes. Nous nous contaminons lorsque, par exemple, nous sommes dans la rue le midi, prêt à manger un sandwich, que notre téléphone sonne et que nous ne nous lavons pas les mains après avoir répondu », met en garde Frédéric Saldmann, médecin spécialiste des questions d'hygiène dans les colonnes du quotidien Aujourd'hui en France. L'étude anglaise est apparemment sans équivoque : les bactéries, conservées au chaud dans nos poches, ne se gênent pas pour pénétrer dans nos oreilles. Des bestioles microscopiques qui se nomment Echerichia coli ou salmonelles, streptocoques ou staphylocoques dorés.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 07:23

Société – Multimédias - 2,5 millions de musulmans menacent de quitter Facebook

article ban facebook-297x300

 

Facebook pourrait bientôt perdre 2,5 millions de membres, tous musulmans. Ceux-ci protestent contre la décision de Facebook d’avoir retiré plusieurs pages à caractère islamique de son site, et menacent de quitter le site le 21 juillet prochain.

Ultimatum pour Facebook

Ils demandent entre autres à Facebook le rétablissement des pages supprimées, estimant que celles-ci n’allaient pas à l’encontre des conditions d’utilisation du site. De même, ils demandent également la modification de ces mêmes conditions d’utilisation afin d’interdire l’envoi de messages antireligieux sur le site. Selon une lettre ouverte envoyée aux dirigeants du site, ces 2,5 millions de personnes représentent le nombre cumulé de membres des groupes désactivés par le réseau social.

C’est donc un ultimatum qui est lancé à Facebook. Si Facebook ne réagit pas rapidement, ce sont 2,5 millions de membres mécontents qui quitteraient le site le 21 juillet prochain

Source: Tom's Guide fr Nicolas Aguila

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 13:35

La Coupe du monde entièrement diffusée sur Internet

ecran-plat.jpg

 

Les amateurs de foot coincés au bureau vont être heureux. TF1 a lancé hier soir, à l’occasion de l’annonce des sélectionnés en équipe de France un site dédié à la Coupe du monde. On pourra notamment y voir les matches diffusés par la chaine en direct. 

Tous les matches en rattrapage

Conçu en communauté avec Eurosport, filiale de TF1, le site Coupe du monde 2010 proposera donc en direct les 27 matches que diffusera la première chaine française. Le lecteur sera notamment doté d’une fonction pause sur le direct comme sur n’importe quelle box ADSL.

En plus des matches en direct, TF1 y proposera aussi l’intégralité des 64 matches de la Coupe du monde en catch-up TV, après leur diffusion sur France 2 et Canal+ (pour les 37 matches restants). Les abonnés ADSL à Bouygues Telecom et Orange pourront même les suivre sur leur téléviseur via le portail MyTF1. Enfin sur iPhone, une application éditée par TF1 permettra la même chose. Elle sera vendue 3,99 euros.

Source Tom’s guide

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 08:21

Logiciels et informatique - L’Algérie, troisième pays pirate au monde

cd-pirate.jpg

Pas une ville, pas un quartier en Algérie qui n’auraient pas encore leur vendeur de logiciels ou films, émissions, variétés, documentaires piratés.

Il n’y a qu’à voir partout où l’on se promène, la profusion de ces étals qui ornent les allées les plus fréquentées d’Alger au vu et au su des autorités sans que cela ne suscite la moindre réaction. À se demander alors à quoi servent l’Onda et l’Inapi qui étaient d’ailleurs tout aussi absents sur le terrain qu’au débat initié hier par El Moudjahid dans le cadre de son forum.

En dépit du manque de teneur des interventions, le sujet portant sur “les technologies de l’information et de la communication et la propriété intellectuelle” constituait une occasion propice pour débattre de cette problématique qui prend tout son sens dans la réalité actuelle. Celle-ci d’ailleurs fait état d’un constat critique à l’égard de l’Algérie classée aujourd’hui à la 3e position au monde parmi les pays qui ont recours au piratage comme indiqué par M. Hadef, conseiller auprès du ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (MPTIC).

Conséquence presque logique à une situation anarchique qui règne au pays depuis l’explosion d’Internet et des nouvelles technologies. Si nos décideurs ont le mérite d’avoir tenté coûte que coûte de démocratiser l’utilisation de l’outil informatique et d’Internet avec une certaine liberté, ils ne sont pas moins condamnables de ne pas avoir accompagné cette ouverture avec le cadre législatif adéquat pour mieux appréhender cette évolution numérique. Le taux de piratage aurait atteint des seuils record estimés jusqu’à 84% qu’il s’agisse de systèmes d’exploitation (Windows notamment), des applications les plus ordinaires (Word, Excel, Photoshop, antivirus, etc.) ou des jeux et autres didacticiels, toutes les formes de piratage sont pratiquées en Algérie. Le plus grave est quand cela prend la forme de la copie à l’identique et à une échelle généralisée jusqu’à englober  certaines institutions de l’État et même des sociétés de renom, y compris dans le secteur de la presse où il est de coutume d’utiliser l’abus de licence ou carrément le recours à des logiciels piratés. Viennent ensuite les activités qui sont à la portée du premier venu, à travers la copie servile, soit les CD gravés ou les téléchargements à partir du Net alors que l’Algérie a ratifié les conventions internationales. La propriété intellectuelle est l’ensemble des droits exclusifs accordés sur les créations intellectuelles. Sa première branche est la propriété littéraire et artistique, qui s’applique aux œuvres de l’esprit, et est composée du droit d’auteur, du copyright et des droits voisins. La seconde branche de la propriété intellectuelle est la propriété industrielle. Celle-ci regroupe elle-même, d’une part, les créations utilitaires, comme le brevet d’invention et le certificat d’obtention végétale et, d’autre part, les signes distinctifs, notamment la marque commerciale, le nom de domaine et l’appellation d’origine.

Aujourd’hui plus que jamais au vu des attaques perpétrées contre des institutions de l’État, des banques, des compagnies aériennes, des journaux et autres, l’Algérie devrait se prémunir à plus forte raison que le pays est investi dans un grand chantier de la e-Algérie 2013. Celui-ci suppose, entre autres, le développement de nombreux services en ligne avec pour objectif l’instauration de la e-administration, le e-commerce, e-banking, etc.

Aussi, le MPTIC présentera au SGG avant la fin du 1er semestre 2010 deux projets de loi portant sur la protection des données de bases à caractère personnel et de personnes vulnérables. En d’autres termes, l’Algérie va bientôt légaliser toute transaction électronique. Un chapitre vaste qui englobe le volet commercial et administratif (signature électronique et cryptage etc.). “L’Algérie tente d’harmoniser sa législation de façon à atteindre le standard international en la matière”, dira Mme Bouzidi, représentante du MPTIC spécialisée des questions juridiques précédant Mme Bouder, représentante du Cerist qui développera, pour sa part, l’aspect sécurité.

Elle dira, à ce propos, qu’un projet en cours concerne la mise en place d’une infrastructure qui garantira la protection de tout ce qui est échangé via réseau. “C’est un travail de longue haleine”, dira M. Hadef, visiblement conscient de la difficulté d’appliquer les lois promulguées plaidant à l’occasion pour un travail de sensibilisation. La solution résiderait également dans l’encouragement de production d’un contenu local.

Source Liberté Nabila Saïdoun

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0