Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 19:22

Moins cuire les aliments pour mieux vieillir?

osso-bucco

 

Frites, omelettes, pain grillé, biscuits, l'Académie nationale de pharmacie a mis en garde jeudi contre une série d'aliments qui, lorsqu'ils sont cuits trop brutalement ou à trop forte température, pourraient accélérer le vieillissement.

"Il s'agit surtout d'aliments issus de la friture de la pomme de terre comme des frites les omelettes ou des chips et de céréales grillées ainsi que du café", explique le Pr Eric Boulanger, un spécialiste de la biologie du vieillissement à l'Université Lille 2 qui travaille sur les produits de glycation avancée, appelés AGE.

Ces produits peuvent se former spontanément dans les organismes vivants mais également lors de la préparation d'aliments à partir des sucres et des protéines, sous l'effet de la chaleur (réaction de Maillard).

Pour éviter leur formation, il suffit, selon le Pr Boulanger, de cuire à basse température (moins de 120 degrés) et de privilégier la cuisson à l'eau, à la vapeur ou au micro-onde par rapport aux grillades et autres rôtissages.

Selon l'Académie, l'étude des AGE depuis une trentaine d'années "a démontré qu'ils avaient un effet délétère en s'accumulant dans l'organisme, notamment dans le diabète, l'insuffisance rénale et lors du vieillissement".

Mais ces effets restent encore largement méconnus du grand public, a reconnu le Pr Jean-Pierre Foucher, président de l'Académie nationale de pharmacie qui a décidé de publier des recommandations sur le sujet.

Les particuliers sont ainsi invités à surveiller l'huile de friture ou de cuisson "pour ne pas la laisser surchauffer", éviter de "faire dorer à l'excès" les produits et ne pas consommer les zones les plus brunies lors de la cuisson.

L'Académie recommande également à l'industrie alimentaire de favoriser "les cuissons douces en évitant les surchauffes et la carbonisation".

Les zones brunies contiennent en effet de l'acrylamide, un produit de glycation alimentaire découvert en 2002 par des chercheurs suédois, potentiellement cancérigène et neurotoxique, selon des études faites sur des cellules et sur des animaux.

Selon le comité d'expert de la FAO et de l'OMS sur les additifs alimentaires, huit aliments seraient responsables de 80% des apports en acrylamide: frites, frites au four, croustilles de pomme de terre, céréales, pain grillé, biscuits, pain blanc et café.

Dans son dernier rapport sur le sujet publié en 2012, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) faisait l'état de taux d'acrylamide globalement inchangés dans les aliments depuis 2007.

Elle relevait toutefois une amélioration dans les "préparations à base de céréales destinées aux nourrissons et enfants en bas âge", dans "les en-cas salés qui ne sont pas à base de pommes de terre" et dans les biscuits pour enfants, et en revanche une tendance à la hausse pour le café, le pain grillé et les frites préparées à partir de pommes de terre fraîches.

Pour l'instant, les données épidémiologiques recueillies sur l'homme restent "peu probantes" en ce qui concerne le lien entre acrylamides et cancer, reconnaît le Pr Boulanger.

Mais le médecin souligne qu'une récente étude américaine effectuée tant chez l'homme que chez l'animal a montré que les AGE pouvaient provoquer des troubles prématurés de la mémoire et des modifications cérébrales similaires à celles trouvées dans la maladie d'Alzheimer.

Le Pr Boulanger a pour sa part établi un lien entre les AGE et une accélération du vieillissement vasculaire par le biais d'une plus grande rigidité des artères - qui se traduit par de l'hypertension - dans une étude qu'il a réalisée à Lille et qui devrait être publiée prochainement.

Le débat sur les AGE se heurte pour l'instant à l'absence de classification précise des AGE et surtout à des techniques de dosage qui ne font pas l'objet d'un consensus international.

Pour l'Académie de pharmacie, il convient également de définir rapidement "les valeurs normales" des biomarqueurs de ces composés dans le sang et dans les urines "comme c'est le cas pour la glycémie ou le cholestérol".

Source linternaute.com

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 07:10

Santé - Alzheimer : les aliments à éviter

alzheimer.jpg

Plusieurs études ont démontré que certains aliments pouvaient favoriser le développement de la maladie d'Alzheimer. Explications avec le Dr Béatrice de Reynal, nutritionniste.

Viande rouge : réduisez les doses

Une étude espagnole en 2013* sur 815 personnes suggère que le fer contenu dans la viande rouge augmente le stress oxydatif** et joue un rôle dans le développement de la maladie d'Alzheimer.

Pourquoi : bien qu'essentiel au bon fonctionnement de nos cellules, l'étude montre que le fer est nocif en trop grandes quantités dans l'organisme. Il favorise la formation de radicaux libres et peut endommager les tissus, notamment du cerveau qui y est très sensible.

Le conseil de la nutritionniste : "Le fer reste indispensable. Consommez de la viande ou des œufs riches en fer 5 fois/semaine à raison d'une fois/jour, et mangez du poisson les 2 autres jours. Vos besoins sont ainsi couverts sans stress oxydatif" indique le Dr Béatrice de Reynal.

*Romeu M, Aranda N, Giralt M, Ribot B, Nogues MR, Arija V. Diet, iron biomarkers and oxidative stress in a representative sample of Mediterranean population. Nutr J. 2013.

** le stress oxydatif est une agression de nos cellules par des molécules instables, appelées radicaux libres. C'est un facteur d'inflammation et de mutations cellulaires, en cause dans des maladies comme le cancer notamment.

Eau du robinet : n'en abusez pas !

En 2000, l'étude PAQUID* a montré que le risque de contracter la maladie d'Alzheimer est 1,99 fois plus élevé dans les régions où l'eau est riche en aluminium (plus de 0,1mg/litre).

Pourquoi : Le sulfate d'aluminium est ajouté lors du traitement de l'eau potable pour la rendre transparente. Mais l'aluminium se fixe sur les tissus cérébraux**, accélérant son vieillissement et détruisant le système nerveux. "C'est un neurotoxique avéré. Il passe dans le sang et se fixe dans le cerveau et y reste. A force d'en absorber, cela entraîne des troubles neurologiques", explique le Dr Souvet, président de l'ASEF.

Quelles préventions : Rendez-vous sur le site www.sante.gouv.fr/eau-potable.html qui vous donne la teneur en aluminium de l'eau de votre commune. Vous pouvez boire différentes eaux en la filtrant, en achetant de l'eau de source.

* étude menée par l'Inserm, réalisée dans les départements de la Gironde et de la Dordogne

** On a découvert depuis 1976 que l'aluminium pouvait entraîner une forme de maladie neurologique chez certains insuffisants rénaux effectuant régulièrement des dialyses. Lors de ces traitements, l'aluminium présent dans l'eau du liquide de dialyse passait directement dans le sang, et le cerveau. Les personnes atteintes souffraient de troubles de langage, de troubles moteurs, de convulsions... Depuis, de nombreuses autres études ont montré la nocivité de l'aluminium sur le cerveau.

Evitez les fromages ?

Des chercheurs de l'université de Boston (Etats-Unis) en 2002* ont découvert que des niveaux trop élevés d'homocystéine, un acide aminé, dans l'organisme sont associés à un risque accru de développer la maladie d'Alzheimer. Les fromages notamment en contiennent de grandes quantités. Pour le Dr Béatrice de Reynal "cette étude n'est pas très sérieuse".

A noter : Selon une étude publiée en 2012 dans le New scientist magazine, la malbouffe pourrait provoquer la maladie d'Alzheimer. Une mauvaise alimentation empêchant les cellules du cerveau de réagir correctement face à certaines hormones. Pour notre spécialiste "Bien sûr, manger trop gras et sucré a des effets secondaires, mais rien à voir avec Alzheimer."

*Seshadri S, et al. "Homocystéine plasmatique en tant que facteur de risque de démence et la maladie d'Alzheimer", New England Journal of Medicine, 2002

Alcool : jamais d'excès !

En 2009, lors de la conférence internationale sur la maladie d'Alzheimer, les résultats d'une étude* sur près de 3000 participants américains de 75 ans et plus ont montré que si la consommation modérée d'alcool (1 à 2 verres/jour) réduit le risque de démence chez les personnes âgées, une consommation excessive (au-delà de 3 verres/jour) présente l'effet inverse et peut causer des lésions cérébrales pouvant entraîner Alzheimer.

Et ceci, indépendamment du type de boisson alcoolisée (vin, bière, apéritifs...).

Pourquoi : "L'éthanol, contenu dans l'alcool, a un effet vasodilatateur. Il peut durablement perturber la circulation sanguine dans le cerveau et altérer le système nerveux", explique le Dr de Reynal.  

Autres bons conseils

Pratiquer une activité physique : l'exercice physique prévient l'apparition des symptômes de la maladie, en jouant sur les capacités de régénération de notre cerveau. La partie de notre cerveau consacré à la production de nos mouvements et à leur coordination est très importante. Le sport favorisant la création de neurones.

Poursuivre des activités cérébrales : les efforts intellectuels sollicitent moins le cerveau que l'activité physique. Cependant, il ne faut pas les négliger. La lecture serait l'une des activités qui solliciterait le plus le cerveau.

Et aussi : "Evitez de fumer, les manipulations de solvants ou de produits toxiques comme le benzène, les diluants" conseille le Dr de Reynal.

Les aliments qui préservent

Une étude effectuée auprès de 500 000 personnes et parue dans le British médical journal en 2008*, révèle que le régime crétois, riche en fruits et légumes, diminuerait de 13 % le risque de développer une démence, dont Alzheimer. Des nutriments comme les oméga-3** participeraient grandement à ce résultat.

Pourquoi : "Les oméga-3 contenus dans le pourpier en Crête, ou chez nous, dans le colza, contribuent à fluidifier les membranes des cellules nerveuses et à améliorer leur fonctionnement", explique le Dr de Reynal.

Les aliments riches en oméga-3 : les huiles de colza, de soja, de sésame ; les poissons gras comme le saumon, l'anchois, le hareng, le maquereau, les sardines.

Vous ajouterez à cela des fruits et légumes en bonnes quantités. Privilégier également la cuisson à la vapeur, grillé ou en papillote.

*Sofi F. Adherence to Mediterranean diet and health status: meta-analysis. British Medical Journal 2008.

** les oméga-3 sont des nutriments qui ont un rôle dans la prévention de certaines maladies (infarctus du myocarde, AVC...) et du vieillissement.

Sources

Remerciements au Dr Béatrice de Reynal, nutritionniste, directrice de l’agence Nutrimarketing, et auteur du blog MiamMiamNutrition.

Source Medisite

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 10:57

Selon une étude médicale publiée dans le Biophysical Journal

popotin d une dame

 

Une étude publiée dans le Biophysical Journal montre que rester longtemps dans la position assise favorise l'expansion des cellules... et la prise de poids au niveau des fesses !

C'est une recherche très sérieuse qu'ont mené des chercheurs de l'université de Tel Aviv en Israël sur le fonctionnement des cellules de graisses. D'après leurs observations, la nutrition n'est pas le seul facteur de la prise de poids. "La pression d'un poids accru ou la pression prolongée des tissus fessiers des rois du canapé" jouerait aussi un rôle important via le mécanisme d'expansion cellulaire. Explication : La pression subie par les cellules du postérieur quand on est longtemps assis modifierait la production de tissus gras dont les gouttelettes lipidiques qui transportent la graisse. Ces gouttelettes deviendraient alors plus rigides -au lieu de s'affaiblir- et déformeraient les cellules environnantes. "Les dépôts de graisse dans les cellules s’étendent lorsqu’ils subissent une pression prolongée d’environ 50%" a précisé le Pr Amit Gefen, auteur de l'étude, qui s'est réjoui d'avoir participé à "une découverte importante". "Cela prouve que vous n'êtes pas seulement ce que vous mangez, vous êtes aussi ce que vous ressentez" a-t-il conclu.

Son équipe espère que leurs observations serviront de point de départ pour des recherches plus poussées dans l'environnement cellulaire et sur l'impact des différentes stimulations qui conduisent à une augmentation de la production de graisse.

Source : Naama Shoham, Pinhas Girshovitz, Rona Katzengold, Natan T. Shaked, Dafna Benayahu and Amit Gefen. Adipocyte Stiffness Increases with Accumulation of Lipid Droplets. Biophysical Journal, March 2014.

Source Medisite Biophysical Journal

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 10:52

 

Le Gingembre et ses atouts santé

 

gingembre-plante.jpg

 

 

Le bienfait le mieux documenté du gingembre, c'est sa capacité à diminuer les nausées et les vomissements.
Même si elles ne sont pas parfaites, des études scientifiques semblent indiquer que le gingembre peut aider à combattre ces symptômes en cas de grossesse ou après une opération.
Gingembre : Des utilisations traditionnelles nombreuses et variées, les atouts du gingembre ne s'arrêtent pas là pour les adeptes des médecines douces ou alternatives. Ce rhizome est en effet un ingrédient extrêmement important dans la médecine chinoise, Il est employé pour contrer les refroidissements, la toux et les grippes intestinales. Le gingembre sous forme de cataplasme est traditionnellement utilisé contre les douleurs articulaires.
Le gingembre contient-il des nutriments utiles ?
Le gingembre est très riche en antioxydants (que l'on appelle gingérols, shogaols et zingérones), qui lui confèrent la plupart de ses vertus, y compris les éventuels bénéfices anticancer qui sont en train d'être explorés.
Mais il ne faut pas oublier que les quantités de gingembre que nous consommons chaque jour sont réduites, voire très réduites ; donc mangez-en comme vous voulez la conscience tranquille, mais n'en attendez pas des miracles…
Comment manger du gingembre
Si vous voulez bénéficier des bienfaits du gingembre, n'hésitez pas à en glisser dans vos plats.
Mais si vous cherchez une action plus ciblée contre les nausées de la femme enceinte ou le mal des transports par exemple, pensez à le consommer sous forme de tisane.
Une tisane vous permettra de bénéficier à la fois de ses vertus et de son goût chaud et piquant : râpez un petit morceau de gingembre (d'un centimètre de large environ) dans une tasse d'eau bouillante, attendez quelques minutes et dégustez.
La dose de gingembre dépend de vos préférences, mais veillez tout de même à ne pas dépasser deux grammes de gingembre séché, ou dix grammes de gingembre frais par jour. Au-delà, c'est votre estomac qui risque de flancher.

Et comme pour tous les remèdes naturels, il faut prendre certaines précautions. Si vous vous soignez avec du gingembre, n'oubliez pas de le mentionner à votre médecin lors de votre prochaine visite. Consultez rapidement si les symptômes ne disparaissent pas.

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 08:11

Santé - Le sexe c’est bon pour la santé !

kama-sous-drap.jpg

 

Faire l’amour, c’est d’abord une source de plaisir. Mais c’est aussi un facteur de vitalité. Une activité sexuelle régulière limite le stress, les déprimes, les troubles du sommeil, protège de certains cancers, de l’incontinence et des problèmes cardio-vasculaires !

Une arme antistress

Le sexe, c’est l’arme antistress ! Au moment de l’orgasme, le cerveau libère des substances très particulières, les endorphines (sorte de morphine naturelle fabriquée par l’organisme). Ces hormones, joliment baptisées "hormones du plaisir" parce qu’elles entraînent un profond sentiment de bien-être (à l’origine, elles servaient certainement à motiver la reproduction de notre espèce)… ces hormones donc, génèrent aussi un relâchement physique et musculaire (d’où la tendance à s’endormir après l’acte sexuel). Résultat : le sexe,

Plus d’éjaculations, moins de cancers...

Une étude américaine menée en 1981 sur 6 226 prêtres avait conclu à un effet protecteur de l’abstinence contre le trop célèbre cancer de la prostate (40 000 nouveaux cas par an en France)… Heureusement, des travaux plus récents sont venus contredire ces résultats ! Les scientifiques penchent désormais en faveur d’une activé sexuelle régulière... Selon une enquête parue en 2004 dans le JAMA (The Journal of the American Medical Association) portant sur 30 000 hommes blancs, éjaculer fréquemment protégerait contre ce type de tumeur ! L’enquête a révélé que les individus ayant au moins 21 éjaculations par mois (la masturbation compte aussi !), ont 33 % de risques en moins de développer la maladie

L’amour... c’est bon pour le cœur

Faire l’amour, c’est bon pour le cœur ! Des chercheurs ont montré qu’une activité sexuelle régulière ferait baisser la tension et diminuerait les risques cardiaques. Durant l’étreinte, l’excitation accélère le pouls et la circulation sanguine. Elle déclenche également un déferlement d’hormones (endorphines, adrénaline…) qui serait bénéfique pour le système cardio-vasculaire. Enfin, l’acte sexuel nécessite un effort physique qui non seulement concourt à la tonicité du muscle cardiaque, mais lui permet de brûler des calories… Seule restriction : en cas de maladies cardio-vasculaires graves, les rapports sexuels peuvent être contre-indiqués. Parlez-en à votre médecin

Le sexe conserve !

Faire l’amour diminuerait les risques de cancer de la prostate, de problèmes cardio-vasculaires et limiterait le stress. Mais pour certains chercheurs, les échanges de micro-organismes entre partenaires augmenteraient aussi leur résistance immunitaire. Par ailleurs, une étude britannique publiée en 1997 a démontré, chez des hommes de 45 à 59 ans, que ceux ayant au moins deux relations sexuelles par semaine avaient un taux de mortalité deux fois plus bas que ceux qui ne faisaient l’amour qu’une fois par mois...

Le sexe fait maigrir !

30 minutes de coït feraient perdre jusqu’à 300 calories ! Pourquoi ? Un, parce que le sexe (comme toute activité physique) entraîne la combustion des sucres et des graisses stockées dans le tissu adipeux. Deux, parce que l’excitation suscitée par l’acte sexuel stimule les récepteurs à la noradrénaline, ce qui amplifie la mobilisation des graisses.

A noter : selon les recherches du professeur Ingrid Fleischer de l’université de Hambourg, les femmes qui avalent le sperme réussiraient à maigrir deux fois plus vite... Ce serait grâce à la substance alcaline (dont le pH est supérieur à 7) qu’il contient et qui agit comme un agent anti graisse

Le sexe est un antidouleur

Parce qu’il commande la libération des endomorphines (les hormones du "plaisir"), l’acte sexuel est un excellent antidouleur ! Et pour cause, leur libération "est multipliée par 20 quand l’orgasme survient", précise le sexologue Gérard Leleu dans Le traité des orgasmes ! En clair : la jouissance sexuelle peut aider à soulager l’arthrose, les rhumatismes, ou encore les maux de tête (dommage pour l’excuse de la migraine !).

Le sexe évite la sécheresse vaginale

Faire l’amour favorise la lubrification du vagin. Pourquoi ? Parce qu’à chaque relation sexuelle, les tissus vulvaires et vaginaux (qui libèrent les sécrétions) sont un peu plus stimulés. Et ce n’est pas tout ! L’exposition de ces tissus au sperme a aussi un rôle préventif car le liquide séminal masculin est riche en prostaglandines (des substances grasses), en protéines et vitamines. Résultat : il nourrit et apaise les muqueuses féminines

Le sexe prévient l’incontinence urinaire

L’acte sexuel est l’occasion de (re)muscler son périnée, donc de prévenir la survenue des fuites urinaires chez la femme ! Pourquoi ? Parce que lors du rapport sexuel (et surtout pendant l’orgasme), il y a contraction involontaire des muscles du plancher pelvien, ceux qui soutiennent notamment la vessie et l’utérus.

Par ailleurs : un périnée musclé offre plus de sensations, donc plus de plaisir 

Le sexe renforce les défenses immunitaires

Faire l’amour nous rendrait plus amoureux de l’autre et plus résistant. Pourquoi ? Parce que lors du rapport sexuel, on sécrète de l’ocytocine... La sécrétion de cette hormone du désir "est accrue au moment de l’orgasme, et persiste à un bon taux tant que le couple échange caresses, massages…", explique le Dr Gérard Leleu, sexologue, dans Le traité des orgasmes. Or, selon les recherches de la neurobiologiste Lucy Vincent, l’ocytocine aurait aussi un effet dopant sur le système immunitaire !

Sources

- Why Humans Have Sex, Cindy Meston et David Buss, Archives of Sexual Behavior, 2007

- Le traité des orgasmes, Dr Gérard Leleu, Editions Leduc, 2007

- Medisite Sophie Raynaud et Aurélie Blaize - Validé par Dr Maxence Bourdet

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 20:01

 

Brûlot d'Armagnac

brulot a l armagnac

 

Le brûlot se fait à la fin d'un repas, il s'agit d'un flambage de blanche d'Armagnac qui peut accompagner le café.

Comment le préparer ?

Dans une grande casserole en cuivre, versez des morceaux de sucre, ajoutez la blanche d'Armagnac et mettez le feu. Quand le sucre est bien fondu, il faut laisser l'alcool brûler afin de descendre d'une vingtaine de degrés (la blanche sort de distillation à 55-60°). Après environ un quart d'heure, il faut encore ajouter des rondelles de citron et/ou d'orange. Il faut le déguster chaud ou dans un café.

Source Gilbert Benquet

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 08:14

 

 

 

Noël : ce cocktail pourrait vous tuer

 

doliprane-cachet-1000mg.jpg

 

 

De nombreuses personnes ont la dangereuse habitude de prendre une bonne dose de paracétamol après une soirée arrosée, pour limiter les effets de la gueule de bois le lendemain.
C’est une grave erreur. Ce cocktail pourrait vous tuer. Le paracétamol est métabolisé par le foie par le cytochrome CYP2E1, qui est le même canal que celui qui traite l'alcool. Il rend la molécule de paracétamol inactive en utilisant un puissant antioxydant produit par notre organisme : le glutathion.
Malheureusement, lorsque les réserves de glutathion s'épuisent, le paracétamol crée des lésions sur les membranes des cellules, qui se nécrosent.
Si cela se produit de manière trop importante, le foie peut être débordé. C’est ce que les médecins appellent « l’insuffisance hépatique aiguë », autrement dit la mort immédiate à moins d’une greffe de foie dans les plus brefs délais ! Le risque est encore plus grand si l'on souffre de maladies comme la cirrhose, l’hépatite C ou le VIH qui affaiblissent le foie.
Le paracétamol est contenu dans des médicaments comme le Dafalgan, le Doliprane, l’Efferalgan ainsi que dans des comprimés contre les états grippaux et les rhumes comme Fervex, Humex et Actifed.

Les effets sont visibles aux urgences des hôpitaux

Récemment, des médecins ont démontré que, sur 41 cas d’hépatites aiguës sévères causées par un surdosage de paracétamol (plus de 6 grammes par jour), 92 % concernaient des buveurs excessifs [1].
Une étude d’observation menée en Grande-Bretagne dans un service de transplantation du foie a montré que 66 % des patients avaient été admis à la suite d’une overdose de paracétamol. Les victimes étaient en moyenne plus âgées et consommaient plus d’alcool que le reste du panel.
Aux Etats-Unis, les overdoses de paracétamol envoient 55 000 à 80 000 personnes chaque année aux urgences, et en tuent 500, selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention) [2].
Depuis octobre      2013, la marque Tylenol, qui est la principale marque de paracétamol aux Etats-Unis, est obligée par les autorités d' apposer une étiquette rouge sur ses emballages indiquant que les risques de ce médicament sont potentiellement mortels. (Notez en passant que les autorités ont néanmoins décidé de le maintenir en vente libre. Qu'en aurait-il été s'il s'agissait d'un produit naturel ??)

Paracétamol : bientôt dans les supermarchés en France

En France, le paracétamol se vend comme s'il s'agissait de bonbons pour les enfants. Il est le médicament le plus vendu, et représente à lui seul la moitié des ventes en nombre de boîtes. La pénurie de médecins et le déremboursement de nombreux soins poussent de plus en plus de personnes à l'automédication, ce qui se reflète dans l'extraordinaire essor des médicaments non remboursés dont le marché pèse 2,2 milliards d'euros par an.
Mais comme si ça ne suffisait pas, l'Autorité de la concurrence s'est prononcée jeudi 19   décembre 2013 en faveur de la vente du paracétamol en supermarché.
Le problème est que chaque boîte contient une dose létale de paracétamol, et que nous pouvons facilement atteindre l’overdose sans en avoir conscience.
Le danger est d'autant plus grand que, sur Internet, de nombreux sites de santé conseillent le paracétamol à forte dose. Sur le site Euréka Santé, où des centaines de milliers de personnes viennent chercher des avis médicaux, on peut lire :

« Chez l'adulte, la dose recommandée en l'absence d'avis médical est de 1 gramme par prise, trois fois par jour, soit une dose maximale de 3 grammes par jour. À des doses plus élevées, le paracétamol peut s’avérer toxique pour le foie et provoquer des hépatites aiguës. »

Or, les accidents peuvent survenir dès 4 grammes de paracétamol par jour : il suffit donc qu'une personne prenne, sur une journée, un comprimé de trop par rapport aux conseils d'Euréka Santé et elle entre dans la zone de tous les dangers. (la suite ci-dessous)

Annonce spéciale: N'ayez pas le foie gras !

Un demi million de personnes en France sont concernées par les maladies du foie et plus particulièrement les hépatites B et C. Non traitées, elles peuvent provoquer le syndrome dit du « foie gras », c'est-à-dire que votre foie devient comme celui des canards et des oies que l'on gave de maïs avant Noël.
Le paracétamol est alors particulièrement toxique comme l'explique Thierry Souccar dans son numéro du mois de décembre des Dossiers de Santé & Nutrition sur les hépatites. Il vous donne toutes les pistes pour détecter et traiter les hépatites avec des remèdes naturels.
Pour recevoir gratuitement votre numéro du mois de décembre, abonnez-vous à l'essai aux Dossiers de Santé & Nutrition.

Remèdes naturels contre la gueule de bois

De toute façon, vous n'avez pas besoin de prendre du paracétamol les lendemains de fêtes.
Le premier remède naturel contre la gueule de bois est évidemment de ne pas faire d'excès d'alcool mais vous n'aviez pas besoin de moi pour le savoir.
Alors voici quelques conseils simples et pratiques :

Evitez les mélanges et préférez les alcools blancs (gin, vodka) aux alcools sombres. Les alcools blancs rendent moins malade, c'est prouvé.

Les sensations désagréables que l'on éprouve après avoir trop bu (sommeil agité, mal de crâne, manque d'énergie) sont causées par la déshydratation. Boire de l'alcool vous met artificiellement dans un état de déshydratation, et le meilleur moyen de l'éviter est de boire beaucoup d'eau avant, pendant et après le repas. Evitez aussi, lors des soirées bien arrosées, les aliments et boissons ayant un effet diurétique, c'est-à-dire donnant envie d'uriner (asperges, etc.).

N'oubliez pas que faire la fête ne consiste pas uniquement à manger le derrière calé sur une chaise. Organisez des sketches, des jeux entre les plats, levez-vous pour faire un discours, le service, dansez ! Tous les mouvements que vous ferez réduiront les effets néfastes des excès de nourriture et d'alcool.

Après coup

Si vous avez malgré tout la gueule de bois le lendemain, buvez au moins 2 litres d’eau. Cela peut être sous forme de tisanes, de soupes ou de bouillons.
Vous pouvez en particulier vous faire des tisanes de citron ou de romarin. Le citron est efficace pour faire passer les nausées, le romarin est un tonique qui stimule le foie et aide à la digestion. Vous pouvez aussi essayer le gingembre râpé dans votre tisane si vous en avez sous la main. Le gingembre est un des produits les plus puissants pour supprimer la nausée.
Si vous aimez les huiles essentielles, mélangez 1 goutte d’essence de citron + 1 goutte d’Huile Essentielle de menthe + 1 goutte d’HE d’estragon + 1 goutte d’HE de camomille, posez le mélange sur une petite cuillère de miel et avalez 3 fois dans la journée.
Si vous avez mal à la tête, n'oubliez pas que l'huile essentielle de menthe poivrée et de gaulthérie odorante sont efficaces : appliquez une goutte de chaque sur vos tempes et massez doucement. Faites très attention à ne pas vous en mettre dans les yeux.
Profitez d'un jour férié pour sortir au grand air vous promener, si vous n'avez pas la chance de pouvoir faire du ski.
A noter enfin que boire un verre d'huile avant de se saouler, comme le recommandaient mes camarades au lycée, ne marche pas.
Source Santé Nature Innovation Jean-Marc Dupuis

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 00:30
vMesdames, la taille de votre postérieur déterminerait votre intelligence !
le-plus-joli-petit-cul-de-la-planete.jpg 
Les scientifiques de l'université d'Oxford (Royaume-Uni) viennent de faire une découverte pour le moins surprenante. Avoir un postérieur large et rebondi serait un signe d'intelligence, mais aussi de bonne santé pour la femme. "Elles ont un niveau de cholestérol plus bas et moins de glucose que les autres", explique le professeur Konstantinos Manolopoulos, directeur de l'étude, à la chaîne ABC News. Pourquoi ? Après avoir analysé plus de 16 000 femmes anglaises, ils se sont aperçus que celles avec des fesses plus rondes ont un excès d'oméga 3. Des graisses qui servent non seulement à combattre le mauvais cholestérol mais qui aident aussi au développement du cerveau. Cela favorise par ailleurs la fabrication de leptine, une hormone qui protège des maladies cardio-vasculaires et du diabète. Plus la peine de culpabiliser pour les chocolats de Noël alors ?
Source Medisite  Bénédicte Demmer
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 00:09
Une source de protection sans risque !
aliments bio
Les antibiotiques naturels apparaissent de plus en plus comme une alternative efficace et sans risque. Ils sont aussi parfois anti-viraux !
Selon une étude allemande, le miel serait plus efficace que certains antibiotiques de synthèse pour les blessures et les infections. À la clinique pédiatrique de l'Université de Bonn, une préparation à base de miel s’est révélée efficace contre l’infection des plaies, là où un antibiotique couramment utilisé, la meticilline, ne donnait plus de résultats.
- Le gingembre (skendjbir) protégerait du rhume, lorsque l’on en consomme régulièrement et réduirait la durée des symptômes en stimulant le système immunitaire.
- L’extrait de feuilles d’huile d’olive est un puissant immunostimulant aux propriétés antibactériennes et antifongiques, sans effets secondaires.
Ail : contre les pneumonies...
De récentes études ont montré que les composés de l’ail peuvent tuer 60 espèces de champignons et plus de 20 types de bactéries, dont le pneumocoque responsable de la pneumonie ou le staphylocoque doré...
L’allicine, substance contenue dans le condiment, est un puissant antimicrobien. Son action au niveau des poumons est particulièrement forte car ce composé volatil s’élimine par cette voie, tuant bactéries et virus au passage.
1 à 2 gousses d’ail crues hachées par jour pendant les repas, en prévention à vie. Malade, 4 à 6 gousses par jour jusqu’à guérison.
Vinaigre de cidre : contre les maux de l'oreille
Bon pour la tension, contre l’ostéoporose... le vinaigre de cidre de pomme est aussi un antimicrobien efficace contre les infections du conduit auditif.
Selon une étude sud-africaine (1998), l’acide acétique qu’il contient serait un puissant antibactérien, notamment sur les staphylocoques à l’origine de maux d’oreilles.
En cas d’infection, faites un bain d’oreille avec un mélange moitié vinaigre de cidre - moitié eau chaude, 2 à 3 fois/jour, jusqu’à ce que la douleur et la fièvre disparaissent.
Attention : consultez systématiquement votre médecin pour vérifier que le tympan n’est pas perforé (paracentèse spontanée) et éliminer tout risque de méningite.
Le thym contre la bronchite…
Immunostimulante, antiseptique, antibiotique, antiparasitaire, fongicide, le thym est efficace contre les infections broncho-pulmonaires (bronchite) et des voies respiratoires (angine, sinusite).
Le thym (z’îtra) à thymol rend la membrane de la bactérie perméable. Elle se disloque ce qui la tue. Mettre une botte fraîche de thym dans un litre d’eau bouillante et laisser infuser une dizaine de minutes. Se faire des gargarismes avec et en boire trois tasses par jour.
La cannelle contre les maux de gorge
L'écorce de cannelle (qarfa) contient une huile qui est un puissant germicide, particulièrement utile pour les eaux dentifrice et les gargarismes. Faites vos propres tisanes à base d'écorce de cannelle pour guérir maux de gorge, rhumes et rhumes de poitrine.
Ginseng contre le rhume
Une étude canadienne en 2005 a montré que la prise régulière de ginseng protégerait du rhume. Les chercheurs ont observé que cette racine réduirait également la durée des symptômes. Ce serait un stimulant du système immunitaire.
100 à 200 mg de ginseng, en gélules 3 fois/jour, en cure de 3 semaines maximum par mois sur au moins 3 mois. (En pharmacie).
La propolis : un cadeau des abeilles
La propolis est une résine élaborée par les abeilles permettant aux macrophages (globules blancs) d’être plus efficaces pour accélérer le processus de destruction des bactéries et virus en cas d’angine. Avec ses 300 principes actifs, la propolis est utilisée entre autres contre le rhume, les maux de gorges, la grippe et pour «booster» ses défenses immunitaires. (En pharmacie)
Source Le Soir d’Algérie
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 00:32
Infusion de ginseng
Ginseng.jpg 
Infusion de ginseng (troubles de la mémoire, fatigue) : Indications
Le ginseng est un tonique général. Il peut être utilisé pour renforcer la mémoire, les capacités de concentration et lutter contre un état de fatigue général.
Infusion de ginseng (troubles de la mémoire, fatigue) : Ingrédients
3g de racine de ginseng
Infusion de ginseng (troubles de la mémoire, fatigue) : Préparation
Infuser 3g (maximum) de racine finement coupée dans 50cl d’eau bouillante pendant 10min. Filtrer.
Infusion de ginseng (troubles de la mémoire, fatigue) : Posologie
Boire 1 tasse 2 fois par jour en cures discontinues de 20 jours par mois, pendant trois mois maximum.
En cas de persistance des symptômes, consulter un médecin.
Attention: le remède est contre-indiqué aux femmes enceintes, allaitantes, adultes souffrant d’hypertension, d’obésité, d’insomnie et en cas de traitement anticoagulant. Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.
Source Medisite
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0