Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 07:16

Prostate : arrêtez de manger frit !  cancer-de-la-prostate-et-frites

 

Beignets, frites, poulets frits, poissons panés... Manger des aliments frits plus d'une fois par semaine augmenterait d'un tiers le risque de cancer de la prostate. Telle est la conclusion d'une étude publiée dans le journal The Prostate. Les experts d'un centre médical spécialisé dans le cancer ont analysé les données de deux études rassemblant 1549 hommes atteints d'un cancer de la prostate et 1492 hommes d'âge similaire (35-74 ans) en bonne santé. Après les avoir interrogé sur leurs habitudes alimentaires, leurs poids, leurs antécédents familiaux de cancers... ils ont constaté que ceux mangeant au moins 1 fois par semaine des aliments frits avaient un risque 30 à 37% plus élevé d'avoir un cancer de la prostate que ceux en mangeant une fois par mois, ou moins. Les raisons de cette association à risque n'ont pas été clairement identifées par les chercheurs. Il se pourrait que ce soit lié au chauffage à haute température de l'huile de cuisson pouvant alors dégager des composants potentiellement cancérigènes dans les aliments frits (par exemple l'acrylamide).

Source Medisite Aurélie Blaize, journaliste santé

Le  Pèlerin

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 00:37

Santé : La vanille, à redécouvrir

Vanille.jpg

 

Elle aurait également des propriétés hydratantes, nourrissantes adoucissantes, d’où sa régulière utilisation en cosmétologie. Quant son omniprésence en parfumerie, elle n’est pas anodine. 
Les propriétés aphrodisiaques de la vanille, dues à ses essences volatiles stimulantes pour les sens, sont en effet reconnues à travers le monde. En outre, la vanille facilite la digestion. Elle est aussi un bon régulateur de notre appétit et remplace avantageusement le sucre puisqu’elle en contient naturellement. La vanille détient un dernier secret : sa richesse en phénols en fait un excellent rempart contre le vieillissement cellulaire. Egalement réputée pour ses propriétés stimulantes, la vanille permettrait, par ailleurs, d’améliorer la mémoire et la concentration en agissant sur la fatigue intellectuelle. Au même titre que le chocolat, elle serait par ailleurs un antidépresseur et un anti-stress naturel. Elle aurait également des vertus pour lutter contre les rhumatismes, la mélancolie mais également en cas d’une baisse de libido. 
• L’extrait de vanille est également un antiseptique naturel. Selon remède de grand-mère, un morceau de coton imbibé d’extrait de vanille aurait le pouvoir de calmer les douleurs consécutives à l’extraction d’une dent. 
• Imbibez d’extrait de vanille un petit bout de coton et placez-le sur base de la dent qui vous fait mal ou sur le creux suite à une extraction. Vous pouvez également remplacer la vanille par le vinaigre de cidre. 
• Procurez-vous de l’essence de vanille. Versez-en quelques gouttes du coton, de façon à ce que ce dernier s’en imprègne entièrement. Ensuite, placez le coton imbibé sur les zones victimes des bleus ainsi que leurs alentours. N’appuyez surtout pas, faites juste passer le coton. Vous pouvez décider de laisser ce coton sur le bleu en question jusqu’à ce qu’il sèche un peu. L’essence de vanille a pour propriété de soulager quelque peu également. Refaites l’opération deux fois par jour. Vous pouvez par exemple en appliquer le matin à votre réveil, puis recommencer le soir, avant de rejoindre votre lit.

L’ail, des vertus antibactériennes 
L’ail est traditionnellement utilisé depuis l’Antiquité pour lutter contre les infections. En 1858, Louis Pasteur démontre expérimentalement cette action anti-bactérienne sur les bactéries gram positives, les salmonelles et la bactérie Escherichia coli. Cette propriété est due à la présence dans l’ail d’un composé nommé allicine.

Le basilic 
Son nom vient du grec bacilikon, qui signifie «royal». C’est dire l’estime que les Anciens portaient au basilic (h’baq). Utilisé par les Egyptiens pour embaumer leurs morts, le basilic était associé au deuil chez les Grecs (et à la haine chez les Romains !). Au Moyen-âge, on le recommandait aussi bien contre les rhumes ou les verrues que pour enrayer la mélancolie. Dans l’Antiquité, des couronnes de laurier servaient à honorer les vainqueurs, et à distinguer les poètes. Le «baccalauréat» signifie d’ailleurs en latin, littéralement «baie de laurier».

La patate douce 
Elle contient des molécules appelées anthocyanines, contenues en forte quantité dans la peau du légume, qui jouent un rôle d’antioxydant et permettent ainsi de lutter contre les défaillances du vieillissement comme les cancers. On lui dessert également des facultés à diminuer diabète et les maladies cardiovasculaires. Ce légume peut aussi servir, réduit en poudre, à produire de la fécule. Enfin, en Afrique, on s’en sert pour fabriquer du pain. Les feuilles de la patate douce, notamment lorsqu’elles sont jeunes, sont également comestibles. Elle cuisinent de la même manière que les épinards.

Le chou-fleur 
Il est particulièrement riche en vitamine Source de tonus donc, mais aussi d’énergie puisqu’il apporte une quantité très intéressante de vitamines B. Ajoutons à cela qu’il renferme une dose importante de minéraux, notamment du magnésium et du calcium, essentiels au renouvellement et à la multiplication des cellules. Mais il contient en plus une belle quantité de potassium, qui stimule activement les fonctions rénales. Léger, laxatif et diurétique, le chou-fleur peut concourir pour la palme des légumes minceur.

La sauge, pour mieux digérer 
Riche en œstrogènes (hormones féminines), la sauge (m’rimiya appelée aussi souak e’nbi) permet de réguler une transpiration excessive. Cette action antisudorifique a été démontrée par des études datant des années 30. Aujourd’hui, on préconise son infusion pour résoudre les désordres dus à la ménopause (les bouffées de chaleur en particulier). Excellent stimulant de la digestion, n’hésitez pas à l’employer dans tous les plats riches.

Le thym, contre la fatigue 
Les égyptiens s’en servaient pour embaumer leurs défunts. Son nom vient d'ailleurs du grec «thio» qui signifie «je parfume». Connu par les Grecs pour son effet stimulant, il a effectivement un pouvoir contre la fatigue et l’anémie, et il favorise la circulation sanguine. Dans ce cas, c’est en friction que son huile est la plus bénéfique. En infusion, le thym (ziîtra) apaise ainsi les maladies des voies respiratoires : bronchite, rhume, grippe et asthme trouvent un rapide soulagement dès les premières gorgées.

La betterave, contre l’anémie 
Elle est notamment très bien pourvue en potassium (336 mg/100 g). Ce nutriment agit en véritable régulateur de la pression artérielle et se révèle indispensable au bon fonctionnement du système nerveux. Elle renferme aussi une quantité intéressante de calcium et de magnésium. Enfin, elle constitue une véritable aubaine contre la fatigue, la perte d’appétit et l’anémie grâce à sa teneur en vitamines B, et notamment en acide folique (B9). Peu présent dans l’alimentation, celui-ci est essentiel, surtout chez la femme enceinte. Il serait en effet dommage de se priver du pouvoir laxatif de ce légumeracine.

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:37

Trop de télévision fait chuter le nombre de spermatozoïdes

teleconsultation

 

Les hommes qui passent plus de 20 heures par semaine devant leur télévision auraient une qualité de sperme inférieure à ceux qui s’abstiennent de regarder le petit écran, d’après une étude américaine. 
Des chercheurs américains de Harvard School of Public Health à Boston ont analysé les échantillons de sperme de 189 jeunes hommes (18 à 22 ans) et posé des questions précises sur leur mode de vie (exercice, alimentation, télévision). Le groupe qui passait plus de 20 heures à regarder la télévision avait une concentration de spermatozoïdes de 44% inférieure au groupe qui passait le moins de temps devant la télé. Un autre facteur important est l’exercice physique, selon cette étude publiée en ligne dans le British Journal of Sports Medicine (revue du groupe BMJ). Les hommes qui font de l’exercice pendant 15 heures ou plus par semaine ont une concentration de spermatozoïdes 73% plus élevés que ceux qui font moins de cinq heures d’exercice par semaine. Toutefois, dans tous les cas analysés, les concentrations de spermatozoïdes étaient suffisantes pour permettre de concevoir un enfant, souligne l’étude. La qualité du sperme semble en déclin depuis plusieurs dizaines d’années dans plusieurs pays occidentaux, mais les raisons de cet appauvrissement ne sont pas connues avec certitude. Des scientifiques soupçonnent les modes de vie sédentaires et l’absence d’exercice d’être en partie responsable du déclin. Pour les auteurs de l’étude, «il faudrait évaluer l’impact des différents types d’activités physiques sur la qualité du sperme car des études précédentes suggéraient les effets contradictoires des exercices sur les caractéristiques du sperme».

Trop de vitamine C augmente le risque de calculs rénaux
Fatigue, baisse d’énergie... et hop, on se fait une cure de vitamine C ! Pourtant, il faut se méfier de ces petits comprimés vendus librement en pharmacie, surtout quand on est un homme. En effet, d’après des chercheurs suédois, chez eux, le fait de prendre un cachet par jour suffirait à doubler le risque de formation de calculs rénaux. La vitamine C est éliminée dans les urines sous forme d’oxalate, composant principal de ces calculs. Dans leur étude, les scientifiques ont rassemblé plus de 22 000 personnes, dont 900 hommes prenant régulièrement de la vitamine C. Parmi les utilisateurs de vitamine C, 3,4 % ont développé des calculs rénaux (1,8 % chez les autres). «La vitamine C est un élément important d’une alimentation saine. Les effets de cette vitamine sur les calculs rénaux dépendent de la dose et des nutriments avec lesquels elle est ingérée», a déclaré Laura Thomas de l’Institut Karolinska à Stockholm. Conclusion : pas question de supprimer les aliments riches en vitamine C (principalement les fruits et les légumes), mais il faut se méfier par contre des formes vendues en complément alimentaire.

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:29

 Des remèdes naturels pour s’en sortir

depression-nerveuse.jpg

 

La dépression nerveuse est aujourd’hui une maladie qui atteint de plus en plus de personnes. ll est toujours conseillé de consulter un spécialiste en cas de dépression nerveuse mais il est toujours bon de savoir qu’il existe des remèdes naturels efficaces pour l’atténuer. 
Il ne faut pas mélanger tristesse passagère et dépression, même si la première peut conduire à la seconde dans certains cas. Dans cette affection, l’individu est en état de souffrance psychique avec une tristesse et un pessimisme constants, une autocritique exacerbée, un manque chronique d’appétit, d’envie, de réactivité, des troubles du sommeil (les patients dorment trop ou trop peu), de la fatigue et des troubles de la concentration, des idées morbides récurrentes. Durant une dépression il est conseillé de sortir et de voir du monde. C’est de loin le remède le plus naturel qui existe pour s’en sortir. 
- Les vitamines jouent un rôle majeur sur notre organisme, elles ont même un impact sur notre moral. Tout d’abord il est nécessaire de savoir quelles vitamines prendre. Privilégiez le magnésium, les acides foliques, les vitamines B6, B12 et C. Prenez vos vitamines après le repas, elles seront ainsi mieux assimilées et vous ne souffrirez pas de maux d’estomac. Les aliments riches en vitamine B sont la banane, les pommes de terre, les lentilles, les légumes verts, les œufs, le soja, la dinde, le thon et les produits laitiers. Une carence en fer peut entraîner une anémie qui peut à son tour conduire à la fatigue et à l’incapacité à gérer le stress. Les deux principaux symptômes d’une carence en fer sont l’irritabilité et la dépression. Les aliments riches en fer sont les viandes rouges maigres comme le bœuf, l’agneau. 
- Réaliser un mélange de lavande (khezama), de feuilles de marjolaine (merdeqoche), de menthe poivrée et de graines de cardamone (el hil) à parts égales. Infusez un quart d’heure une cuillère à café du mélange dans une tasse d’eau bouillante. Buvez deux tasses par jour. 
- Consommez des huiles de tournesol et d’onagre ainsi que des graines de courge, qui sont riches en acide aminé précurseur de la sérotonine au niveau du système nerveux, un neurotransmetteur dont le déficit est associé à la dépression. 
- Vous pouvez également prendre du millepertuis, une plante naturelle qui a des propriétés «antidépressives ». (En pharmacie.
Décoction de clous de girofle, gingembre et basilic : 
Cette décoction est réputée pour sa vertu apaisante, stimulante, aromatique et antiseptique. Premièrement, pelez avec un couteau 100 g de gingembre (skendjbir), lavez-le bien puis pilez-le. Deuxièmement, prenez une cuillère à café de clous de girofle (qronfel) et lavez-les bien à leur tour. Versez dans une marmite contenant un litre d’eau une cuillerée à café de gingembre pilé, une cuillerée à café de clous de girofle ainsi qu’une cuillerée à café de feuilles de basilic (h’baq). Laissez bouillir trois minutes et infusez pendant quinze minutes. Filtrez et buvez cette décoction au cours de la journée, en dehors des repas. 
La mélisse aide à combattre la tristesse : 
Lorsqu’on passe un état passager de neurasthénie comme à l’entrée de l’hiver, il est bon d’utiliser la mélisse trandjane), au quotidien. Il faut se procurer des feuilles et pointes fleuries de mélisse chez un herboriste et l’utiliser en infusion quotidienne. Il faudra alors faire infuser trente grammes de feuilles et pointes de fleurs de mélisse dans un litre d’eau bouillante pendant dix minutes. Boire deux bols de cette infusion par jour dont un juste avant de se coucher et continuer ce traitement le temps de se sentir mieux.

Saviez-vous que...? 
Saviez-vous par exemple que la fibre d’ortie permet de réaliser des vêtements de qualité écologique ? Ses racines sont bénéfiques en cas d’affection prostatique.

Sachez que... 
Le paprika est issu des fruits du piment doux. Ceux-ci sont cueillis à maturité, séchés au soleil ou à l’air chaud puis moulus plusieurs fois pour obtenir une poudre très fine, d’un rouge très profond, tirant un peu sur l’orange. Suivant la variété, le paprika est plus ou moins piquant. En serbe «paprena» veut dire «celui qui pique».

Clous de girofle 
On leur prête de nombreuses propriétés à travers les siècles et cultures : un clou de girofle (qronfel) frotté sur les gencives calmerait les maux de tête. A une époque, on affirmait que le lait additionné de girofle palliait les virilités défaillantes.

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 06:12

Il n’a plus envie de vous ?

Bloquee au lit

 

Rassurez-vous, cela ne signifie pas qu’il a une liaison ou vous trouve indésirable ! Souvent, de tout autres raisons sont en cause. Le point sur la question, et surtout les conseils du Dr Gérard Leleu, sexologue, auteur de "L’homme nouveau expliqué aux femmes" !

L’anxiété !

Comme chez la femme, l’accumulation de tracas peut entraîner une baisse d’activité sexuelle. Près de quatre hommes sur 10 estiment que le stress agit négativement sur leur sexualité (enquête Louis Harris, 2001). La perte d’un emploi peut être en cause par exemple : "L’homme au chômage perd confiance en lui, ce qui nuit à sa libido", explique le Dr Gérard Leleu. Le conseil du sexologue : aidez votre homme à se relaxer, faites ensemble un peu d’exercice physique... Et, surveillez ses médicaments, s’il déprime ! Les psychotropes nuisent à l’appétit sexuel.

L’excès d’œstrogènes !

Si les œstrogènes (hormones féminines) favorisent le désir chez la femme, ils peuvent nuire à la libido masculine. Pourquoi ? Parce qu’en quantité importante, ils inhibent l’activité de la testostérone, hormone masculine responsable du désir sexuel ! Le conseil du sexologue : limitez les aliments riches en oestrogènes (poulet, veau, œuf, soja) et surveillez vos crèmes ! Certains produits de soin contiennent des oestrogènes. Si vous en utilisez régulièrement, évitez après application, de vous serrer contre votre homme avec empressement !

La routine

La routine, bien plus que l’âge ou les changements physiques, est l’ennemi n°1 de la libido masculine. D’après l’enquête Contexte de la sexualité en France (Inserm, 2007), les Français ont en moyenne 12 rapports sexuels par mois au début d’une relation contre 8 au-delà de 5 ans de vie commune. Au fil du temps, on finit par toujours faire l’amour au même moment, au lit et dans la même position. Résultat : même si on désire encore l’autre, on le désire moins souvent. Le conseil du sexologue : si vous tenez à stimuler son appétit sexuel, variez les jours et les lieux. Soyez créative ! Autre conseil : pour vous faire désirer, préservez votre intimité (évitez de vous promener nue devant lui, isolez-vous pour vous habiller ou vous déshabiller).

La peur… de vous !

"Quand la femme n’est pas assez demandeuse, peu intéressée ou qu’elle ne prend pas d’initiative sexuellement, elle finit par désespérer le désir de l’homme qui se remet en question", explique le Dr Gérard Leleu. Et c’est encore pire si la femme a des tendances dominatrices ! Le conseil du sexologue : un, il faut se parler (mais attention, sans accuser l’autre de tous les maux du couple !) Deux, si vous n’arrivez pas à trouver un terrain d’entente, mieux vaut voir un conseiller conjugal pour vous aider à communiquer.

Les troubles érectiles

Tout homme connaît des pannes sexuelles… Mais quand elles se répètent, ça se complique ! Résultat : il appréhende avant chaque rapport sexuel… Et c’est le cercle vicieux ! Plus il est stressé, plus l’érection a du mal à tenir. D’après une enquête Ipsos sur la sexualité des Français (2003), 42 % des troubles sexuels sont dus à des pannes d’érection contre seulement 25 % à une baisse de désir. Un quart des hommes reconnaissent qu’elles perturbent leur confiance en eux et nuisent à l’harmonie de leur couple. Le conseil du sexologue : il existe de nombreux traitements contre les troubles de l’érection (Viagra, chirurgie, injections…).

La prise de médicaments

En agissant sur le cerveau ou en réduisant l’érection, de nombreux médicaments affectent le désir sexuel. C’est le cas de certains hypotenseurs et hypocholestérolémiants, et surtout d’un grand nombre de psychotropes comme les antidépresseurs (le Prozac notamment) ou les neuroleptiques. Le conseil du sexologue : pourquoi ne pas lui demander d’en parler à son médecin traitant ? Il pourra lui proposer des solutions (attention : jamais d’arrêt brutal !).

La dépression

"Le premier signe de la dépression, c’est de ne plus avoir envie de faire l’amour", explique le Dr Leleu. Normal, quand on n’a plus envie de faire grand-chose, on n’a plus non plus envie d’avoir des relations sexuelles. Le conseil du sexologue : attention aux antidépresseurs qui inhibent la libido. S’il s’agit d’une dépression profonde, mieux vaut consulter un psychothérapeute. Sinon, parlez-en à votre médecin. Et n’oubliez pas que faire l’amour est un remède idéal contre la déprime ! Au moment de l’orgasme, le cerveau libère des endorphines, les hormones responsables de la sensation de plaisir.

La baisse de testostérone

A partir de quarante ans, le taux sanguin de testostérone (hormone sexuelle mâle) diminue très progressivement chez l’homme. Mais chez certains hommes, cette baisse est plus rapide et conduit à un syndrome appelé "déficit androgénique lié à l’âge" (DALA). Elle engendre alors, bien malgré lui, une baisse du désir sexuel, de la qualité et de la durée de l’érection… Le conseil du sexologue : il existe un traitement substitutif en testostérone si le taux de testostérone est particulièrement bas pour relancer la libido. Mais des traitements comme les inducteurs de l’érection peuvent aussi aider à conserver une bonne érection (les traitements de l’érection).

Des problèmes de santé

Toute maladie fatigue, ce qui nuit au désir sexuel. C’est le cas notamment chez les hommes souffrant d’hypertension artérielle, de maladies cardio-vasculaires et d’affections douloureuses (arthrite, arthrose…). Sachez aussi que l’insuffisance thyroïdienne peut entraîner une baisse du désir sexuel car elle ralentit l’organisme. Le conseil du sexologue : quelle que soit la maladie à l’origine de cette baisse de désir, il ne faut pas oublier que faire l’amour peut aider à la combattre. N’hésitez pas à en parler à un médecin.

La mésentente

Des problèmes conjugaux affectent forcément la libido, même chez l’homme ! En cas de mésentente par exemple, le désir devient monnaie d’échange : "Je te désire si tu me fais plaisir". Or l’obligation nuit à l’appétit sexuel... Une infidélité antérieure peut aussi être dévastatrice ! "L’homme la vit comme un reniement", explique le Dr Leleu. Et il a le même sentiment, lorsque la femme fait moins attention à elle, qu’elle est moins coquette. Le conseil du sexologue : gardez à l’esprit qu’un homme est un être sensible et sa sexualité est fragile. Un manque d’attention, trop de contraintes suffisent à faire chuter sa libido.

Une rivale…

Quand un homme répond depuis plusieurs semaines ou plusieurs mois, "Je n’ai pas la tête à ça", la plupart des femmes envisagent… une tromperie. "Et pourtant, explique le Dr Leleu, quand l’homme trompe sa moitié, c’est qu’il n’a plus du tout de désir pour elle… Non parce qu’il en a moins ! Souvent, la femme perçoit la réalité de l’adultère à d’autres signes." Sachez par ailleurs que seuls 2,8 % des femmes et 5,3 % des hommes avouent une infidélité au cours des 12 derniers mois (EtudeContexte de la sexualité en France, Inserm, 2007) . Le conseil du sexologue : pour éviter la perte totale de désir, il faut lutter contre la monotonie, continuer à séduire l’autre même à la maison et ne pas hésiter à prendre l’initiative du câlin.

Source Medisite

Aurélie Blaize, journaliste santé - Validé par Dr Jean-Pierre Rageau, médecin généraliste

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 05:33

Mexique: une fillette de neuf ans donne le jour à un bébé

L-hopital-Zoquipan-de-Guadalajara-Naissance-a-9-ans.jpg

 

Guadalajara (Mexique) - Une fillette âgée de neuf ans a accouché d'un bébé de quasiment trois kilos, dans l'Etat de Jalisco, dans l'ouest du Mexique, ont annoncé sa famille et les autorités locales.

"La fillette avait huit ans et quelques mois quand elle est tombée enceinte. Le père est un jeune âgé de 17 ans, mais nous ne l'avons pas trouvé parce qu'il a fui", a expliqué mardi la mère de la jeune fille, qui a indiqué que les autorités avaient été informées afin de retrouver le géniteur.

"Nous voulons localiser le jeune responsable, afin de connaître sa version à lui car (la fillette) ne mesure pas l'importance de ses actes. Nous sommes face à un supposé cas de viol ou d'abus sexuel" sur mineur, a détaillé de son côté Jorge Villaseñor, membre des services du procureur local.

L'accouchement a eu lieu le 27 janvier, à l'hôpital Zoquipan de Guadalajara. Dafne, comme a été identifiée la jeune mère, a donné le jour à une petite fille de 2,7 kg et 50 cm.

La mère et le bébé sont apparemment en bonne santé, mais les services de santé ont annoncé qu'il faudrait surveiller attentivement le développement du nourrisson en raison du jeune âge de sa mère.

Les cas de grossesses chez les fillettes de moins de 10 ans sont exceptionnels dans le monde, le dernier en date avait été officiellement constaté au Pérou en décembre 2006. Une fillette de neuf ans, violée par un de ses cousins, avait alors donné naissance à un garçon dans un hôpital de Lima.

Selon le Dr Michel Colle, pédiatre endocrinologue français interrogé par l'AFP, donner naissance à neuf ans est un "cas rarissime". "Ces cas exceptionnels ont toujours existé, c'est en général la conjonction d'une maltraitance, d'un viol et d'une capacité de procréer qui résulte d'une précocité pubertaire", indique-t-il.

Selon lui, la puberté est en général plus précoce dans les pays du sud, mais on assiste depuis plusieurs dizaines d'années à une diminution régulière de l'âge du début de la puberté dans tous les pays.

"Les raisons invoquées sont un meilleur état nutritionnel de la population dans les pays du nord, mais il existe également des facteurs ethniques et environnementaux. On incrimine divers polluants qui jouent le rôle d'interrupteurs hormonaux comme les pesticides et les insecticides", ajoute-t-il.

Source Medisite AFP

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 01:44

Opération - Dépistage pour 80 000 femmes

Depistage-cancer-du-sein.jpeg

 

Objectif - Le mammobile, une unité mobile de dépistage du cancer du sein, a démarré, hier, samedi, du siège du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière vers Biskra.

Cette wilaya a été choisie comme wilaya pilote pour la généralisation de l’opération dans le futur. La présidente de l’association El-Amel d’aide aux personnes atteintes du cancer, Hamida Kettab, initiatrice du projet, en coopération avec une équipe médicale pluridisciplinaire du Centre Pierre-et-Marie-Curie (CPMC), a indiqué que l’idée a germé après le lancement, en 2009, de la caravane de sensibilisation depuis le siège de l’Assemblée populaire nationale (APN) et a vu le jour grâce à l’aide de l’opérateur public de téléphonie mobile  Mobilis et les laboratoires Roche. Cette opération, qui concerne 80 000 femmes de la wilaya de Biskra, âgées entre 40 et 69 ans, a pour objectif le dépistage précoce du cancer du sein qui fait 10 000 nouveaux cas par an et tue 3 500 femmes par an.
Biskra a été choisie comme wilaya pilote, selon Mme Kettab, en raison du travail de sensibilisation réussi qu’a mené l’association dans la wilaya durant ces dernières années, ajoutant que cette opération a servi de référence aux spécialistes pour l’élaboration d’études sur les spécificités du cancer du sein en Algérie.
Le président du service de dépistage du cancer du sein au centre de cancérologie Pierre-et-Marie-Curie (CPMC), le Pr Ahmed Bendib, qui est également acteur principal dans l’opération, a fait savoir que son service a contribué à la formation d’une équipe médicale pluridisciplinaire dans la wilaya de Biskra pour prendre en charge les malades sur place.
Le mammobile est une unité mobile de dépistage qui compte des mammographes, des échographes, une salle de consultation et le personnel médical nécessaire pour l’opération de dépistage. Les opérations chirurgicales et la chimiothérapie pour les malades atteintes du cancer du sein sont pratiquées au niveau de l’hôpital de Biskra, tandis que la radiothérapie se fait au niveau de l’hôpital de Ouargla. Une opération similaire pour la formation d’équipes médicales sera organisée à El-Eulma, Bordj Bou-Arréridj, M’sila, Boussaâda, Béchar, Naâma et Mostaganem, en prévision de la mise en place d’un réseau de soins à travers le territoire national pour rapprocher la santé du citoyen.

Source Infosoir R.L. APS

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 14:46

Heureusement, des solutions existent pour réduire efficacement la « Peau d’Orange »

techniques-anti-cellulite-peau-dorange-cuisses.jpg

 

 

Il suffit presque d'être une femme pour avoir de la cellulite : jeunes ou âgées, minces ou rondes, gentilles ou pas, 90 % des femmes ont de la cellulite (2 % chez les hommes).
Heureusement, des solutions existent pour réduire efficacement la « peau d’orange ».

Le corps de la femme s'est adapté pour stocker des réserves

En moyenne, le corps d’une femme contient 25 % de cellules graisseuses en plus, ce que les médecins appellent des adipocytes. Comme toujours dans le langage médical, c'est un mot compliqué, pratique pour impressionner la galerie, mais au fond tout bête : en grec, adipo veut dire graisse, cyte veut dire cellule, donc adipocyte « cellule de graisse ».

Mais revenons aux femmes : selon la théorie de l'évolution, le corps de la femme se serait adapté pour maximiser ses chances de reproduction et de survie de son enfant. De la puberté à la ménopause, en passant par les éventuelles grossesses, le corps de la femme se prépare activement à accueillir, et nourrir, des enfants. Pour cela, il stocke de la nourriture dans les hanches, la poitrine, la face interne des genoux, les mollets, et parfois à d'autres endroits comme les épaules, l'addomen, et un peu partout sous la peau, sous forme de graisse.
La graisse est en effet un formidable moyen de stocker des calories pour les moments difficiles.
Notre corps consomme de l'énergie sous trois formes : les glucides, les protéines, les lipides (graisses). Après 24 heures de jeûne, les stocks de glucides (glycogène) sont épuisés. Au bout de 10 jours, ce sont les réserves de protéines qui sont épuisées. Le corps puise ensuite dans ses réserves de lipides, et là, cela peut durer beaucoup plus longtemps : un adulte d’1m70 et 70 kg compte 15 kg de réserves de graisse, donc il pourrait tenir 40 jours sans manger.

Les femmes sont particulièrement avantagées par rapport aux hommes puisqu'elles ont des zones de stockage plus grandes dans la poitrine et les hanches, mais aussi, nous l'avons vu, parce qu'elles ont plus de cellules graisseuses.
Et ce n'est encore pas tout : elles fabriquent aussi des hormones, les œstrogènes, qui activent le stockage de la graisse. Ces hormones entrent dans la fabrication des pilules contraceptives, et c'est la raison pour laquelle beaucoup de femmes voient leur cellulite s’accentuer lorsqu'elles prennent la pilule.
Grâce à tout cet équipement, beaucoup de femmes ont de la facilité à constituer d'importants stocks de graisse. Ceci est formidable pour bébé, qui profitera d'un lait bien riche. Mais pour la femme qui s'examine dans la glace de la salle de bain, ou qui enfile des maillots de bain dans une cabine d'essayage par une belle journée d'avril, cet avantage compétitif peut sembler une véritable malédiction.

3 types de cellulite

Pour lutter efficacement contre l’aspect peau d’orange, il est impératif de connaître quel type de cellulite vous touche.

La cellulite adipeuse est souple au toucher. Elle apparaît surtout lorsque l’alimentation est trop riche en graisse ou en sucre, cumulé au manque d’activité physique.

La cellulite aqueuse ou infiltrée apparaît chez les femmes qui ne pratiquent pas ou peu de sport, chez celles qui souffrent de problèmes circulatoires ou de rétention d’eau. Une alimentation trop salée peut faire apparaître ce phénomène. Des jambes qui souffrent de cellulite infiltrée, gonflent lorsqu’il fait chaud ou lors d’un voyage en avion.

La cellulite fibreuse se voit à la palpation, c’est une cellulite dure, souvent douloureuse au pincement. On la reconnaît à sa couleur violacée et son installation plus ancienne la rend plus difficile à éliminer.

Les solutions pour combattre la cellulite

Bien que la cellulite vienne à l'origine de l'alimentation, vous avez compris que c'est en fait un mécanisme naturel de votre corps, qui fait ses réserves de graisse. Ce n'est donc pas en changeant votre régime alimentaire que vous ferez disparaître la cellulite.
Evidemment, un régime alimentaire malsain aggrave la situation : certains types de cellulite s’accumulent à cause de l’excès de graisses ou de sucres dans les repas. Mais en réalité, la première arme contre la cellulite, ce sont les massages.

Les massages

Les massages sont l'arme la plus efficace contre la cellulite. Il faut les pratiquer tous les jours, et si possible matin et soir pour des résultats vraiment optimaux. En améliorant la circulation sanguine dans les amas de cellulites, en favorisant les échanges cellulaire et le drainage de la lymphe, ces massages vont casser et faire suer les capitons de graisse.
La méthode dite du « palper-rouler » est une des plus efficaces. A l’aide de vos deux mains, pressez la zone à travailler comme si vous malaxiez une pâte à pain, puis faites la rouler du bas vers le haut, pendant plusieurs minutes. Si ce n’est pas agréable, c’est bon signe. Faites néanmoins preuve de douceur : un massage trop violent peut enkyster la cellulite et entraver le drainage.

Il existe enfin une machine spéciale, le Cellu M6, qui agit sur le principe du palper-rouler. Cette technique est efficace, cependant, les massages manuels restent la formule la plus performante, (surtout s'ils sont effectués par votre conjoint...)
Vous pouvez améliorer l'effet du massage grâce à une huile de massage anti-cellulite. Voici un mélange d'huiles essentielles (HE) à faire vous-même. Il stimule la circulation sanguine, la dissolution des graisses (lipolyse) et a des propriétés anti-inflammatoires.
Ingrédients : 1ml d'HE de cyprès; 1,5ml d'HE de lemongrass; 2,5ml d'HE de cèdre de l'Atlas; 15ml d'huile végétale de calophylle et de l'huile végétale d'argan ou de sésame (quantité suffisante pour 50 ml).

Mode d'emploi : Appliquez 10 à 20 gouttes du mélange en massant les zones à cellulite matin et soir. Faites des cures de 2 à 3 semaines, que vous pouvez renouveler en laissant toujours une semaine d'écart avant la suivante. (1)
Notez bien que le gras des adipocytes ne peut disparaitre miraculeusement de votre corps. Certaines crèmes amincissantes qui contiennent notamment de la caféine peuvent en effet aider à chasser le gras des cellules mais encore une fois, une fois libéré dans le sang, il faut effectuer une activité physique pour le brûler et donc éliminer la cellulite.

Les exercices physiques

L'effet recherché est proche de celui des massages : en bougeant vos muscles, vous effectuez des pressions par dessous votre

cellulite, qui permet de relancer la circulation sanguine ainsi que le liquide lymphatique. Le sport évite donc le stockage des graisses. Tous les sports sont bons pour gommer la cellulite cependant les sports aquatiques sont les meilleurs grâce aux phénomènes d’aquadrainage (massages par l’eau). On le dit même plus performant que le drainage manuel.
Tous les sports qui sollicitent le bas du corps sont bons : le vélo, mais aussi la course à pied ou encore les cours d’abdo-fessiers.

Boire

Si les régimes alimentaires contre la cellulite ne sont pas très efficaces, il est en revanche intéressant de boire une quantité raisonnable d’eau par jour (1 à 1.5 L). Boire améliore la circulation et favorise l'élimination des déchets. Au contraire, une mauvaise circulation sanguine et lymphatique entrave l’élimination des déchets et favorise ainsi la stagnation du sang et de la lymphe dans le bas du corps. Cela vous donne un aspect engorgé qui aggrave la cellulite.
Voici en outre une recette de tisane anti-cellulite, qui améliore la circulation sanguine et a des vertus anti-inflammatoire et anti-oedémateuse :
Ingrédients : 25g de vigne rouge et 25g d'hamamélis.
Mode d'emploi : Préparez une infusion à raison de 5g de ce mélange pour 250 ml d'eau bouillante. Buvez 2 à 3 tasses par jour en dehors des repas. Faites cette cure pendant 15 jours à 3 semaines et renouvelez si besoin. (1)

Les bains

Prendre une douche froide sur les capitons permet de combattre la cellulite. L’eau froide permet de relancer la circulation sanguine. Elle est donc tout à fait recommandée pour combattre la cellulite. Pour une vraie efficacité, effectuez ce geste chaque jour à la fin de votre douche en partant des chevilles jusqu’à la taille. Terminez par un massage profond avec une huile amincissante, ainsi qu'indiqué ci-dessus.
Vous pouvez enfin prendre un bain aux plantes actives contre la cellulite et raffermissantes :
Ingrédients : 1 poignée de fucus vésiculeux, 1 poignée de pissenlit, 1 poignée de prêle des champs et 1 poignée de camomille

Mode d'emploi : Faites une infusion forte d'une poignée de chacune de ces plantes dans 2 litres d'eau. Laissez refroidir, filtrez et ajoutez à l'eau de votre bain. (1)
Voilà. Gardez bien en tête que lutter contre la cellulite, c'est au bout du compte lutter contre la Nature, ce qui n'est pas facile. Mais s'il est difficile voire impossible de se débarrasser totalement de sa cellulite, on peut au moins revenir à une situation acceptable grâce aux méthodes ci-dessus.
A votre santé !
Source Hellocoton Jean-Marc Dupuis

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 10:05

Ces plantes qui favorisent le plaisir

plaisir-par-les-plantes.jpg

 

De l’ortie pour booster le désir !

Vous n’avez plus envie de faire l’amour ? Procurez-vous des feuilles d’ortie (Urtica dioica) !

Ses effets : "L’ortie augmente la disponibilité sanguine de la testostérone", explique le Dr Franck Gigon, médecin phytothérapeute. Or, plus il y a de testostérone en circulation dans l’organisme, plus l’envie de faire l’amour augmente ! Notez que cet effet a été démontré dans une étude allemande publiée en 1997 (1).

Comment l’utiliser selon le Dr Gigon ?
- Faire infuser 5g de feuilles et de fleurs séchées dans 15 cl d’eau frémissante pendant 15 minutes, filtrer. Boire 1 tasse matin, midi et soir avant les repas, pendant 1 mois.
Ou
- Gélules de 500mg : 1 gélule matin et soir au cours des repas, pendant 1 mois.
Et/ou
- Consommer des feuilles d’ortie cuites ou en potage.

Attention : L’ortie est déconseillée chez la femme enceinte

L’éleuthérocoque favorise la production hormonale

Fatigue, stress… tous ces désagréments nuisent au plaisir sexuel ! Pour les contrer, rien de tel que l’éleuthérocoque (Eleutherococcus senticosus).

Ses effets : "La racine d'éleuthérocoque stimule plusieurs glandes endocrines, notamment sexuelles", explique le Dr Yves Donadieu, médecin phytothérapeute. Elle améliore ainsi la production hormonale donc favorise le désir ! La plante est par ailleurs reconnue par l’OMS comme un tonique efficace pour soutenir et booster l’organisme !

Comment l’utiliser selon le Dr Donadieu ? En décoction : faire bouillir 50 g de racines séchées concassées dans un litre d'eau pendant 20 minutes et filtrer. Boire une tasse le matin à jeun, une en fin de matinée et une en milieu d'après-midi, jusqu’à amélioration des symptômes.

Attention : l’éleuthérocoque est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement, en cas d’hypertension artérielle, de traitements anticoagulants et au long cours en cas de cancer du sein. Les plantes ne sont pas des remèdes anodins, respectez bien la posologie.

La cannelle pour stimuler la libido féminine !

Besoin d’un remède simple et efficace pour booster votre libido ? Essayez l’écorce de cannelle !

Ses effets : parce qu’elle booste l’organisme, la cannelle peut lutter contre une fatigue passagère allant souvent de pair avec une vie sexuelle trop calme ! Par ailleurs, "elle agit comme un stimulant oestrogénique", expliquent les médecins auteurs du Vidal des plantes. Par cette action, elle favorise le désir sexuel féminin !

Comment l’utiliser selon le Dr Bérengère Arnal-Schnebelen, médecin spécialiste en phytothérapie ?
- En décoction : mélanger 150g d’écorce de cannelier de chine (Cinnamomum aromaticum), 150g de rhizome de gingembre et 150g de graines concassées de cardamome. Prendre 3 cuillères à soupe rases du mélange pour 1 litre d’eau froide. Porter à ébullition douce à couvert, couper le feu, laisser infuser 15 min. Boire 1 tasse matin, midi et soir, aussi longtemps que nécessaire.
- En poudre :intégrer la cannelle dans votre alimentation quotidienne (desserts, volailles…).

Il n’y a pas de contre-indication à la cannelle, aux doses recommandées.

La damiane pour multiplier les plaisirs !

Les bienfaits de la Damiane (Turnera diffusa) pour la sexualité ne datent pas d’aujourd’hui ! Dès le début du XXe siècle, la plante fut intégrée à certaines pharmacopées européennes. On la retrouve de nos jours dans la composition de préparations sensées booster le désir et la vigueur sexuelle !

Ses effets : une étude menée auprès de 77 femmes a démontré que la prise d’une préparation à base de damiane (mais aussi de ginseng, de gingko biloba et d’arginine) avait augmenté la fréquence des orgasmes, le désir sexuel, le plaisir clitoridien, et atténué les troubles de sécheresse vaginale (2). La même préparation a également amélioré les troubles légers de dysfonctions érectiles de 25 hommes (3).

Comment l’utiliser ? Infuser de 2 à 4g de damiane séchée (feuilles et tiges) dans 150 ml d'eau bouillante pendant 5 à 10 minutes. Boire trois tasses par jour, jusqu’à amélioration des symptômes. La damiane peut être disponible en gélules, demandez conseil à un pharmacien.

Attention : la damiane est contre-indiquée chez les femmes enceintes et en cas de cancer du sein. Les plantes ne sont pas des remèdes anodins, respectez bien la posologie et n’hésitez pas à demander conseil à un médecin.

Du Ginseng rouge contre les troubles érectiles

Votre homme souffre de pannes sexuelles ? Proposez-lui du ginseng rouge (Panax Ginseng) ! S'appuyant sur sept études, des chercheurs coréens ont mis en évidence les bienfaits de cette plante contre la dysfonction érectile (4).

Ses effets : le ginseng rouge agirait au niveau du système nerveux central et sur les tissus du sexe masculin (un peu comme le Viagra). Il est par ailleurs tonifiant donc efficace en cas de fatigue passagère, ennemi redoutable de la libido !

Comment l’utiliser, selon le Dr Bérengère Arnal-Schnebelen, médecin spécialiste en phytothérapie ? En vin médicinal : mélanger 20g de racine de ginseng rouge, 30g d’écorce de cannelier de Chine et 20g de graines concassées de cardamome. Faire macérer au moins 10 jours dans un vin de Bordeaux ou de Porto. La quantité est indiquée pour une bouteille. Boire un ou deux petits verres par jour, en limitant le traitement à 3 mois.

Attention : la prise de ginseng est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement ainsi qu’en cas d’obésité, d’insomnie, d’hypertension artérielle, de traitements anticoagulants, de cancers hormonodépendants (cancer du sein). N’hésitez pas à demander conseil à un médecin ou un pharmacien.

La grenade aphrodisiaque

La grenade (fruit du grenadier) pourrait favoriser la satisfaction sexuelle !

Ses effets : "Si l’on n'a trouvé aucun principe actif aphrodisiaque parmi les composants de la grenade, étonnamment la plante entière semble l’être", explique le Dr Jacques Labescat, médecin phytothérapeute dans son dernier ouvrage. Par ailleurs, une étude américaine menée auprès de 53 hommes a démontré que la prise de grenade pouvait lutter contre les troubles de l’érection (5).

Comment l’utiliser selon le Dr Labescat ? Faire macérer 50g d’écorce et de racine de grenadier (Punica granatum) dans un demi-litre d’eau, pendant 24 heures. Faire bouillir jusqu’à réduction de moitié. Boire 1 verre matin et soir pendant 7 jours.

Attention : la plante ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte. Les plantes ne sont pas des remèdes anodins, respectez bien la posologie et n’hésitez pas à demander conseil à un médecin

L’onagre contre la sécheresse vaginale

Selon une enquête française publiée en 2003 (6), une femme sur six souffrirait de sécheresse vaginale. Ce désagrément, encore plus fréquent à la ménopause (à cause de la chute de production d’oestrogènes), est à l’origine de douleurs… pouvant rendre l’acte sexuel très désagréable. C’est là que l’onagre (Oenothera biennis) entre en action !

Ses effets : elle hydrate ! Les graines de l’onagre renferment une huile très riche en acides gras essentiels (surtout en omega 6), à même de lutter contre la sécheresse de la muqueuse vaginale.

Comment l’utiliser selon le Dr Christine Cieur-Tranquard, pharmacienne spécialiste des médecines douces ? "On applique quotidiennement et localement l’huile d’onagre." On peut la trouver en pharmacie, n’hésitez pas à demander conseil.

Attention : l’huile d’onagre est contre-indiquée en cas d’épilepsie et de grossesse

L’avoine pour stimuler la testostérone

Avec l’âge, les hommes ont moins de testostérone (hormone masculine). Cette carence peut être à l’origine de troubles du désir, de l’érection… Pour y remédier, misez sur l’avoine (Avena sativa) !

Ses effets : Comme elle contient de l’avénine, un alcaloïde qui stimule le système nerveux central et active la testostérone, l’avoine pourrait améliorer la libido et la qualité des érections (7).
Comment l’utiliser selon le Dr Jacques Labescat, médecin phytothérapeute ?
- En décoction : faire bouillir 30g de graines d’avoine dans 1 litre d’eau pendant 15 minutes puis laisser refroidir. Boire 1 à 2 tasses par jour, pendant 2 à 3 semaines.
- En bain : faire macérer 150g d’avoine pendant 1 heure dans 3 litres d’eau, puis faire bouillir 15 minutes, filtrer et verser dans la baignoire. "Un bain par semaine stimulera la libido et sera un excellent relaxant corporel", indique le Dr Labescat.

Attention : l’usage de l’avoine est déconseillé en cas de grossesse et d’allaitement. Les plantes ne sont pas des remèdes anodins, respectez bien la posologie

La Sarriette contre l’impuissance

Quand un homme souffre d’impuissance sexuelle, les rapports sont impossibles. Miné par cette privation, le couple peut rapidement en pâtir… La solution : la sarriette (Satureja hortensis, Satureja montana) !

Ses effets : la sarriette fait partie des aides thérapeutiques "efficaces dans les formes d'impuissance dont l'origine est psychologique ou fonctionnelle, pouvant […] débloquer la situation et rétablir une bonne érection", explique le Dr Yves Donadieu, médecin phytothérapeute.

Comment l’utiliser selon le Dr Donadieu ? Faire infuser 10 g de sommités fleuries séchées dans une grande tasse d'eau bouillante pendant 10 minutes et filtrer. Boire une tasse tous les soirs après le dîner, pendant trois mois.

Attention : sans amélioration des troubles érectiles, consulter un médecin. Les plantes ne sont pas des remèdes anodins, respectez bien la posologie

La passiflore pour contrer la baisse d’hormones

La diminution de la testostérone (naturelle avec l’âge) nuit à la satisfaction sexuelle. Chez l’homme, elle peut s’accompagner de troubles érectiles. Chez la femme, d’une baisse de libido. Pour éviter ces troubles, rien de tel que la passiflore (Passiflora incarnata) !

Ses effets : "On extrait, de la passiflore, de la chrysine, un puissant inhibiteur naturel de l’aromatase, une enzyme qui transforme notamment la testostérone en oestrogènes. Cette action s’oppose à la baisse de production d’hormones masculines (testostérone), à l’origine de dysfonctionnement de la libido", explique le Dr Franck Gigon, médecin phytothérapeute.

Comment l’utiliser selon le Dr Gigon ? Laisser infuser 15 g de fleurs et de feuilles séchées dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes et filtrer. Boire une tasse matin, midi et soir entre les repas, dont une avant le coucher. A prendre pendant 1 mois.
Ou
En gélule de 500 mg : 1 matin et soir, au moment des repas.

Attention : la passiflore est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement. Elle ne doit pas être utilisée conjointement avec des barbituriques, des anxiolytiques ou des sédatifs. Les plantes ne sont pas des remèdes anodins, respectez bien la posologie et n’hésitez pas à demander conseil à un médecin

Source Medisite

Aurélie Blaize, journaliste santé

Validé par Dr Franck Gigon, médecin phytothérapeute

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 07:31

Santé - Râler pour vivre plus longtemps

couple-dispute_w350.jpg

 

C’est en tout cas ce qu’affirme une étude Allemande ! En effet, des chercheurs allemands ont prouvé que les râleurs auraient une espérance de plus longue que les autres.

Pour cela, les scientifiques ont suivi plus de 6 000 personnes, en surveillant plusieurs paramètres de leur organisme. Ils ont alors remarqué que les personnes qui intériorisent le plus leurs pensées négatives ont un rythme cardiaque plus élevé et plus de risque de développer des maladies cardiaques, des problèmes rénaux et des cancers.

Les sujets qui intériorisent le plus sont même appelés « represseurs ». Quand elles sont exposées à des tâches stressantes, elles montrent un rythme cardiaque et un pouls plus élevé que les non répresseurs et présentent d'autres signes objectifs de stress et d'anxiété" a expliqué le directeur de l’étude, Marcus Mund.

À l’inverse, les sujets qui expriment leur mauvaise humeur voient ces symptômes diminuer. Ces derniers vivraient donc plus vieux de deux ans en moyenne.

Une bonne nouvelle pour tous les râleurs !

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0