Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 13:16

La numérologie pourrait être scientifique...

69.jpg

 

La croyance en la numérologie part d’un raisonnement séduisant et sympathique qu’on pourrait résumer de la manière suivante : en science, tout se ramène plus ou moins à des nombres, et ce qui fait la qualité d’un travail scientifique est la rigueur avec laquelle il se fonde sur des données numériques, qu’il traite avec soin, c’est-à-dire en recherchant des règles liant les nombres, en les énonçant, et en les utilisant ensuite pour prévoir de nouveaux faits et éclairer les faits anciens.

Les numérologues, en procédant selon cette idée centrale dans bien des domaines incontestablement scientifiques, semblent se donner un moyen d’accès rigoureux à la vérité. La numérologie devrait donc être considérée avec sérieux et respect. En allant un peu plus loin, on pourrait même dire que la numérologie du fait de ses méthodes est une science, et que c’est de toutes ses concurrentes directes (astrologie, divination par les cartes, par les lignes de la main, etc.) la plus sérieuse, voire la seule à être rigoureusement scientifique.

Bien sûr, la grande majorité des gens n’est pas du tout convaincue par cette présentation – implicite ou explicite – que les numérologues proposent de leurs travaux. L’intuition souffle à chacun (enfin presque...), qu’il s’agit là d’un sophisme et que, bien au contraire, la numérologie n’est en rien une science et qu’elle ne produit qu’illusions et tromperies. Le niveau moyen des livres de numérologie ou des sites Internet qui s’y consacrent est affligeant, la niaiserie et le dogmatisme y triomphent, le tout dissuadera tout esprit sérieux de s’y intéresser, même s’il était ouvert et séduit par le principe général prétendu de la numérologie.

Oui, mais pourquoi, au fond, est-ce que ça ne marche pas ? En quoi les manipulations que les numérologues opèrent sur les nombres et les chiffres ne constituent-elles pas des manipulations comparables à celles que mènent les physiciens, les chimistes, les biologistes, etc. ? Pourquoi les calculs que font les uns sont des attrape-nigauds alors que les calculs que font les autres sont d’authentiques méthodes d’approche de la réalité ?

Je crois que la réponse ne doit pas être recherchée très loin et qu’elle peut être énoncée sous sa forme la plus brutale : la numérologie est une escroquerie.

Les lois que prétendent connaître et utiliser les numérologues sont assez précises. Par exemple : si votre nombre est 3, il vous est facile de gagner de l’argent ; s’il est 8, vous êtes fait pour la chirurgie, la mécanique et les carrières militaires, s’il est 6, vous avez du tact, s’il est 7, vous êtes particulièrement altruiste, etc. (ces « lois » sont tirées du fascicule La numérologie du Pr. Sydney Parker, Collection Sciences Occultes, France Sud publications).

J’affirme que ce n’est pas la nature de ces prétendues lois numérologiques qui les rend stupides – la science découvre des corrélations qui parfois surprennent, et elle est une aventure où l’étonnement n’est jamais une raison suffisante de refus ! Ce qui fait de la numérologie une fausse science est qu’elle n’établit pas ses prétendues lois, et ne cherche d’ailleurs même pas à le faire.

La question, par exemple, de savoir si « les individus dont le chiffre personnel est 8 sont dominateurs » pourrait être parfaitement tranchée de manière rigoureuse. On conviendrait d’une définition des traits de caractère du dominateur, on mènerait une étude statistique en considérant un échantillon assez important de sujets (du type de celle qu’on mène en médecine), et on aurait la réponse à la question de savoir si la loi est valide ou non. Étrangement, dans aucun des livres de numérologie que j’ai pu consulter, on n’évoque d’études qui, soit auraient été menées pour établir les lois de cette science, soit auraient été réalisées a posteriori pour tester les affirmations de ceux qui prétendent détenir des telles lois.

À vrai dire, personne ne prend au sérieux ces lois et – j’en suis persuadé – pas même ceux qui les énoncent et en font commerce, qui savent que seuls quelques imbéciles accordent de l’attention à ces méthodes et règles de calculs souvent farfelues et arbitraires. Les numérologues ne croient pas à leurs prétendues lois, ils ne cherchent pas à les établir, ni à les contrôler, et c’est pourquoi il faut, à ce sujet, parler d’escroquerie.

À la question posée plus haut sur ce qui distingue les manipulations numériques opérées par les numérologues de celles opérées par les scientifiques, la réponse est simple : les premiers ne contrôlent rien et disent ce qui leur passe par la tête (ou recopient leurs prédécesseurs qui n’ont rien établi, ni vérifié), alors que les seconds sélectionnent, font des approximations, valident, se contrôlent mutuellement, refont les expériences ou les statistiques, recoupent, affinent, corrigent, perfectionnent, etc.

Les premiers délirent sans retenue et sans tenir compte le plus souvent les uns des autres, produisant des dogmes improbables et contradictoires alors que les seconds doutent et travaillent collectivement à l’élaboration d’un ensemble cohérent d’affirmations qui peuvent à tout instant être remises en cause. Ils ne sont semblables que pour celui qui regarde leurs pratiques de très loin. En réalité rien, absolument rien ne ressemble au fonctionnement d’une science dans la façon dont la numérologie trouve et énonce ses lois, les publie, les enseigne, les compare (si peu !), les fait connaître, en fait le commerce...

Mais la numérologie ne se limite pas aux charlatans qui veulent vous vendre les secrets de votre personnalité et les mystères de votre avenir. Elle se développe aussi en se fondant sur la naïveté de ceux qui ne comprennent pas assez bien la combinatoire, et qui, de ce fait, sont prêts à s’émouvoir de coïncidences qui n’en sont pas (voir l’article du dossier « Le miracle ultime » concernant le nombre 19 et l’article « Sous le signe du 7 »). Elle s’appuie parfois sur des biais psychologiques qui nous font attendre une uniformité là où rien en réalité ne la demande (voir l’article « Mieux que le hasard »). Parfois, encore, elle s’insinue dans notre esprit à cause d’une insuffisante préparation aux traitements statistiques rigoureux des données numériques qui nous donne l’illusion d’un phénomène étonnant quand il n’y en a pas : l’article de Nicolas Gauvrit sur les « Tromperies statistiques » sera à tous d’une grande aide pour éviter de se duper soi-même et de se faire duper par les autres.

Quant au nombre d’or, son cas est un peu plus délicat. Si son intérêt mathématique n’est pas contestable, il a été utilisé pour attribuer à ce rapport plus de propriétés qu’il n’en possède vraiment, ce qui finalement produit des délires numérologiques qui, autant que les autres, doivent être dénoncés. L’article de Jean-Paul Krivine vous aidera à y voir clair.

Mystère et fascination des nombres sans numérologie

Pas besoin de numérologie pour rêver sur les nombres, avoir le vertige en découvrant leurs propriétés, s’enchanter des secrets qu’ils cachent si bien, et que des mathématiciens ont mis des siècles à mettre au grand jour. Et il reste sans doute encore des mystères pour des siècles de recherches. Pour s’en convaincre, rien de tel que de se plonger dans les livres de Jean-Paul Delahaye.

Source Combat Pour le Libre Arbitre Jean-Paul Delahaye

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 11:43

Benoît XVI : Le pape va démissionner le 28 février

Benoit-XVI.jpg

 

Benoît XVI a annoncé qu'il allait démissionner le 28 février, indique le Corriere della sera, lundi 11 février. Il l'a annoncé personnellement en latin durant le consistoire pour la canonisation des martyrs d'Otrante. "Le pape a annoncé qu'il renoncerait à son ministère à 20 heures (heure italienne), le 28 février. Commencera alors la période de 'sede vacante' (siège vacant)", a précisé le père Federico Lombardi, dans une annonce quasiment sans précédent dans l'histoire de l'Eglise catholique.

Pour justifier son choix, Benoît XVI a expliqué qu'il n'avait "plus les forces" de diriger l'Eglise catholique à son âge. Elu le 19 avril 2005, le pape est désormais âgé de 85 ans.

Une décision rarissime

Dans un livre d'entretiens paru en 2010, Benoît XVI abordait sans tabou la question de sa démission. Il indiquait qu'il n'hésiterait pas à abandonner son poste s'il était dans l'incapacité "physique, psychologique ou spirituelle" d'accomplir les tâches de sa fonction. Le doyen du Collège des cardinaux, Angelo Sodano, a parlé de "coup de tonnerre dans un ciel serein" pour commenter cette annonce historique.

Le code de droit canonique permet au pape de démissionner. "S'il arrive que le Pontife Romain renonce à sa charge, il est requis pour la validité que la renonciation soit faite librement et qu'elle soit dûment manifestée", indique le canon 332. Toutefois, une telle démission est rarissime. La dernière, celle de Grégoire XII, remonte au XVe siècle.

Source Francetv info

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 09:52

Quel est son idéal féminin ?

desir.jpg

"Je préfère qu'elle ne soit pas intellectuelle"

"Elle est libérée sexuellement", "Elle m'admire"... Nous avons demandé à nos lecteurs quel est leur idéal féminin. Et attention surprise !

'La femme idéale est libérée sexuellement !'

"Ma femme idéale est plutôt mature, c'est-à-dire plus de 35 ans, et elle doit avant tout aimer la vie : elle doit aimer jouir de tous les plaisirs qu'offre l'existence en gommant les problèmes et les soucis du quotidien. Elle doit aussi être pulpeuse, de préférence brune, aimer la lingerie type bas et portes-jarretelles, mais aussi oser, de temps en temps, porter des petites robes sans rien en dessous ! Puisqu'elle est idéale, elle doit être totalement libérée sexuellement et ne pas se fermer aux expériences nouvelles. Je rêverais d'une femme curieuse de partager certains plaisirs avec une autre femme, surtout si je peux participer ! Et si en plus, elle fait bien la cuisine !"

'La femme idéale a besoin de moi'

"Je suis peut-être un peu vieux jeu mais la femme idéale serait une femme qui me permette d'accomplir mon rôle d'homme. Les femmes d'aujourd'hui sont tellement indépendantes, elles s'assument tellement, qu'on a l'impression qu'elles n'ont pas besoin de nous. C'est dérangeant. La femme idéale serait donc une femme que je pourrais "secourir" en quelque sorte, qui accepterait mon aide, même si elle n'en a pas besoin, qui me laisse changer le joint usé de l'évier de la cuisine, changer les fusibles du compteur électrique, et surtout qui me laisse m'occuper d'elle et la prendre un peu en charge."

Fabien

'Une femme qui ne sait pas cuisiner n'est pas une femme'

"La femme idéale, pour moi c'est simple, c'est avant tout une femme qui sait bien faire la cuisine, qui sait tenir la maison comme il faut et qui aime s'occuper de sa famille. C'est une femme disponible, à l'écoute, ouverte à la discussion mais qui ne soit pas non plus envahissante. La femme idéale sait quand ce n'est pas le moment d'aborder les sujets qui fâchent ! Elle doit aussi me laisser suffisamment de liberté et ne pas être jalouse - enfin disons pas trop, car c'est toujours agréable évidemment de se sentir convoité... Mais si je devais ne retenir qu'une qualité, il faudrait qu'elle soit bonne cuisinière. Une femme qui ne sait pas cuisiner et ne sait pas tenir une maison n'est pas vraiment une femme."

 Guillaume

'Je préfère qu'elle ne soit pas trop intellectuelle !

"Pour moi la femme idéale a d'abord un physique qui fait rêver ! Après tout, elle est idéale, donc on peut tout imaginer non ? Des seins ronds et généreux, un ventre féminin, pas gras, mais pas en forme de tablettes de chocolat non plus, des hanches et des fesses pulpeuses : c'est l'incarnation de la féminité et de la sensualité. Elle sait aussi jouer de son sex-appeal et est plutôt libérée sexuellement. Côté personnalité, je n'aime pas les idiotes évidemment, mais je préfère quand même qu'elle ne soit pas intellectuelle. Je ne suis pas attiré par une femme pour son intellect, je suis un peu dérouté par les femmes très cultivées car je ne sais plus très bien où est ma place..."

Eric

'La femme idéale m'admire sans condition !'

La femme idéale ? Difficile. C'est un idéal... Mais en clair, j'aime les maîtresses femmes. D'un point de vue abstrait : la femme idéale m'échappe un peu, même si c'est la mienne ! C'est une ondine insondable, complexe et déroutante. Plus concrètement : elle est douce, très douce, souriante, patiente, mais paradoxalement forte, volontaire, initiatrice, indépendante. Je n'ai que faire qu'elle sache faire la cuisine, je préfère de loin qu'elle s'intéresse à la littérature ou à la philo, ou qu'elle ait un bon boulot. En revanche, et là je suis plus classique : elle est maternelle, très maternelle, et elle aime la famille - plus que tout. Physiquement, elle est plutôt légère, fine, et évidemment désirable, dans l'intimité surtout : j'avoue, je suis assez possessif en fait ! Je préfère les brunes, longilignes, élancées - à forte poitrine (non je plaisante, c'est un détail !). Mais pour être franc, la femme idéale est toujours disponible (pour moi évidemment). D'ailleurs, elle doit m'admirer sans condition, c'est pour ça qu'elle est folle de moi !

Georges-Arnaud

'La femme idéale n'est pas jalouse !'

"La femme idéale est bien sûr une femme très belle, très douce et très amoureuse (de moi évidemment) ! Mais c'est aussi une femme qui sait qu'un homme a besoin de moments à lui pour faire des choses de son côté, des choses entre hommes dont on n'est pas toujours fiers mais dont on a besoin pour se retrouver. Et si elle devait avoir une seule qualité, ce serait celle-ci : la femme idéale n'est pas jalouse ! Avec elle, pas d'interrogatoire, pas de crise d'hystérie, pas de question insistante, elle sait qu'elle doit me laisser vivre ma vie, même si, c'est vrai je l'avoue, je préfère savoir où elle est et avec qui quand elle sort."

Stéphane

'Elle transforme mes défauts en qualité !'

"Pour moi, la femme idéale n'a rien de particulier, c'est plutôt la somme de petites choses qui la rendent idéale à mes yeux. Ma femme idéale n'a pas de profil particulier, je n'ai pas de préférence pour une petite brune ou une grande blonde et je ne vais pas forcément être séduit par une icône de mode. Par contre, j'aime qu'elle soit féminine. Des beaux cheveux longs, une femme qui prend soin d'elle, des talons, une jupe... Tout ce qui fait d'une femme une femme me fait craquer. Si en plus, elle a le sens de l'humour, une pointe d'esprit et qu'elle sait transformer mes défauts en qualités, là je la demande en mariage tout de suite !

Christophe

'Elle a toutes les qualités du monde !'

"La femme idéale, celle que je rêverais de croiser un jour, a pour moi toutes les qualités du monde ! Elle est belle évidemment, gentille, intelligente, mais elle est aussi d'une nature sensuelle et chaleureuse. D'un point de vue physique... eh bien disons qu'elle est curieuse et ouverte à toutes les propositions ! Il faut aussi qu'elle soit un peu spirituelle, intuitive, qu'elle soit tolérante et sincère. J'aime qu'une femme soit forte tout en étant féminine. Bref ce serait un joyau en personne !"

Philippe

'La femme idéale sait critiquer avec subtilité'

"La femme idéale est évidemment parfaite ! D'un point de vue physique bien sûr, mais aussi du point de vue de sa personnalité. Elle est facile à vivre et ne passe pas son temps à pointer du doigt ce qui ne va pas. Les femmes critiquent souvent les hommes sur le quotidien, ce qu'ils ne font pas ou mal par exemple, c'est un fait. La femme idéale, elle, est plus subtile. Elle va aussi critiquer, à la différence que, elle, elle sait quand le faire. C'est-à-dire pas dès le réveil ou quand l'homme rentre du travail ! Mais une ou deux fois par an, tranquillement pendant les vacances, ou juste avant une sieste, etc., et tout se passe bien, en douceur, sans énervement..."

Dédé

'La femme idéale est une sorte d'âme soeur'

"Pour moi la femme idéale ne répond pas à des critères physiques précis. Evidemment si elle est belle, c'est toujours un plus, mais la femme idéale c'est tout simplement la femme avec qui je me sentirais bien, avec qui j'aurais envie de faire des projets. La femme idéale est aussi intelligente bien sûr, mais le plus important c'est qu'on ait les mêmes goûts. Pas sur la musique ou la culture, mais sur les grandes lignes. Il faut qu'on ait la même façon de penser, qu'on soit d'accord sur les choses essentielles de la vie, ça rend l'existence plus facile ! En fait, la femme idéale est une sorte d'âme-sœur. La personne avec qui on ne pourrait faire qu'un."

Arnaud

Source Femmes Plus Stéphanie Thibault

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 06:31

Rocco Siffredi, prof de porno à la télévision

A la recherche de la nouvelle star du X. Ce n’est pas le titre de l’émission de télé-réalité lancée par Rocco Siffredi, 44 ans, ex-star de films porno, mais cela résume le concept de son programme. En fait, cette émission s’appelle «Rocco’s World» («Le Monde de Rocco» en VF) et serait diffusée pendant huit semaines le samedi soir en deuxième partie de soirée sur les chaînes Sky et Fox Italia. Pour l’instant, on ignore encore à quelle date le programme sera diffusé et quelle chaîne, en France, pourrait en acquérir les droits.
Les règles du jeu
Après un casting mené en France, Italie et Espagne, huit candidat(e)s devront s’affronter pour empocher le saint Graal: le rôle principal dans un film X, inspiré de «Borat», qui sera présenté aux «AVN Awards», les Oscars du porno à Las Vegas. Chaque semaine, un participant de l’émission sera éliminé, une fois leur apprentissage filmé sous toutes les coutures. Quant aux séquences les plus X, susceptibles de choquer les spectateurs du petit écran, elles seront réservées à une diffusion sur le Net, moyennant un abonnement payant.
Rocco insiste: «Je veux prouver, avec ce programme, que contrairement à l'idée reçue, acteur pornographique c'est un vrai métier». Pour acquérir leurs galons de bons «hardeurs» - et «hardeuses», il leur faudra respecter le «catalogue des 10 règles de Rocco, visant à leur inculquer ses valeurs intangibles telles le respect du partenaire, la passion, ou la technique».
Source 20Minutes.fr,
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 01:44

Quels sont les 7 tue-l'amour dans le couple : version femme ?

 

Que vous soyez célibataire ou en couple, certains faits et gestes sont de véritables tue l'amour pour votre partenaire. Alors quelles sont les erreurs à éviter, pour une femme ? La réponse ici

Erreur N°1 : commencez une conversation par "chéri, il faut que je te parle..."

Vous voulez faire fuir un homme ? Eh bien c'est réussi ! Par nature, les hommes ont tendance à fuir les grandes discussions sur l'engagement, l'état du couple, etc. Aussi, si vous ressentez le besoin de faire le point avec votre homme sur votre vie en commun, évitez de le mettre au pied du mur. Vous n'obtiendrez rien, pire il se braquera, rendant toute conversation impossible. On appelle cela la stratégie d'évitement, autrement stratégie de l'autruche.

Erreur N°2 : le forcer à vous accompagner dans une séance shopping

Il n'aime pas faire les magasins, c'est son droit. Pourquoi vous obstinez-vous à le traîner dans les grands magasins le premier jour de soldes ? Pour vous faire plaisir, il fera peut-être l'effort de vous accompagner... mais ses ronchonnements risquent de vous taper sur les nerfs au bout de 10 minutes ! Ce serait pareil pour vous si vous étiez forcée d'assister à un match de l'équipe de France de football au stade de France.

Erreur N°3 : vous extasier sur le physique avantageux de Patrick Dempsey, le Dr Mamour de Grey's Anatomy, la série phare de TF1.

Pour lui, vous seriez prête à aller vous faire osculter, pour le plaisir... Son brushing impeccable et son regard tendre vous font craquer... Mais ce n'est pas une raison pour vous extasier chaque lundi sur TF1. Vous n'apprécierez pas qu'il fasse de même devant Desperate Housewives à chaque apparition de Eva Longoria. Le physique c'est bien, mais la beauté intérieure, c'est essentiel, non ?!

Erreur N°4 : le comparer aux maris de vos copines

Marie : "Jean-Marc, le mari de Cécile, est un excellent cordon-bleu, en plus il s'occupe des enfants et a refait la plomberie dans leur maison"

Jean-Paul : "s'il est si génial ton superman, tu n'as qu'à l'épouser"

Déjà dans la cour d'école, les mamans avaient tendance à comparer les performances de leurs bambins... Résidu probable de ce traumatisme enfantin, il se sent dévalorisé dès qu'il est mis en concurrence avec un autre homme. En cause : un instinct de rivalité, présent chez tous les mâles... Alors essayez de ne pas trop le titiller sur le sujet !

Erreur N°5 : Lui faire des crises de jalousie incessantes

La jalousie, ce peut être une jolie preuve d'amour, mais ce sentiment - s'il est excessif - peut aussi nuire à l'harmonie et à l'équilibre d'un couple. En effet, pour durer, un couple doit se construire sur la confiance. Alors si vous ne pouvez pas vous empêcher de faire ses poches ou de regarder les coups de fil passés devant son portable, vous devriez peut-être en parler avec lui, avant qu'il ne vous prenne la main dans le sac. Avez-vous des raisons sérieuses de croire qu'il vous trompe ? Des signes vous ont-ils mis la puce l'oreille ? Quoi qu'il en soit, même si vos soupçons sont fondés, une crise de jalousie n'est pas la solution. Et même si les disputes seraient bonnes pour le couple selon une étude récente, ces crises d'hystérie risquent de le lasser et de précipiter la fin de votre histoire d'amour.

Erreur N°6 : Critiquer ses performances au lit...

Sous la couette, ne n'est peut-être plus la passion des débuts. Les étreintes passionnées, les dîners romantiques des débuts vous manquent. Mais s'il est normal que le désir se transforme avec les années, rien n'est irrémédiable. Faites-vous les efforts nécessaires afin de titiller sa libido un peu endormie ? Vit-il une période difficile (stress au travail, problèmes familiaux...). Pour résoudre ce problème, lisez notre article : Il n'a plus envie, que faire pour raviver le désir ? 

Erreur N°7 : lui parler sans cesse de votre ex

Dans le cas de familles recomposées, la présence de l'ex (caché dans le placard ou pas) peut vite tourner au cauchemar. Mais si voulez donner toutes ses chances à cette nouvelle relation, il vous faut tourner la page, ce qui ne signifie pas pour autant rayer d'un trait de crayon votre vie passée. En cas de garde alternée, la cohabitation avec votre ex risque de tourner au cauchemar... essayez de protéger votre vie amoureuse tout en expliquant à votre enfant que son père restera toujours son père.

Et vous, quels sont les tue-l'amour les plus rebutants ?

Source http://www.mageneration.com

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 16:32

Société - Comment faire durer le plaisir

couple

 

Lassitude et train-train ne sont pas une fatalité lorsqu’on affiche quelques années de vie commune. C'est même le moment pour repartir du bon pied. Voici nos conseils pour avoir envie de l'autre comme au premier jour.

.1 Faites le point sur votre relation

Réaliser que l’on est tombé dans le train-train, la monotonie, c’est déjà un premier pas vers la résolution du problème. On peut alors, ensemble, réfléchir à ce qui nous a amené là et aux moyens que l’on peut mettre en place pour repartir sur de nouvelles bases. Il peut être très érotique de penser à deux à la sexualité, à ce que l’on en attend, à ce dont on a envie, et de se le dire. « Malheureusement, note le psychothérapeute et sexologue Gérard Leleu, il faut souvent attendre un événement douloureux, comme le départ des enfants, une maladie, la retraite, pour que cette prise de conscience s’opère. C’est dommage ! Les couples soudés après plusieurs années de vie commune sont ceux qui y pensent. »

2. Préparez votre nuit

« On ne peut pas mal se comporter dans la journée, être dévalorisant, exigeant, et, le soir, demander à la femme de s’abandonner », explique Gérard Leleu. « Car, pour que le plaisir soit réciproque, il faut que chacun puisse se laisser aller avec l’autre, en toute confiance. » Bref, avant de faire l’amour, il faut avoir résolu les conflits de la journée, vidé les querelles. Un ressentiment, une réserve peuvent bloquer le désir ou gâcher le plaisir. Pour que la relation sexuelle soit épanouissante, elle doit être sans arrière-pensées, uniquement tournée vers la relation, le ressenti, le plaisir que l’on donne et que l’on reçoit.

3. Prenez soin de vous

« Se respecter et respecter l’autre, c’est important, et cela passe aussi par l’apparence, par ce que l’on montre de soi à son partenaire », explique le sexologue. « Pour rester désirable, il faut consentir quelques efforts : ne pas traîner en jogging toute la journée, s’habiller avec un peu d’élégance, se parfumer, se maquiller un peu lorsque l’on est une femme. A mon avis, on devrait toujours se dire : « Est-ce que je serais allé(e) ainsi au premier rendez-vous ? ». De même, il faut entretenir son corps pour continuer à être désirable. On a longtemps dit que le désir passait par la vue, surtout chez les hommes, des études viennent de montrer que c’est aussi vrai pour la femme. »

4. Ne banalisez pas la relation

Pour que la relation perdure sur un mode érotique, il faut qu’elle soit précieuse. Ce qui est vrai pour l’apparence physique et vestimentaire l’est aussi pour l’attitude que l’on adopte envers l’autre. « Il faut faire attention à l’autre, rester courtois, galant, à l’écoute. Ainsi, on cultive le plaisir d’être ensemble », souligne Gérard Leleu, qui conseille également d’être vigilant quant à la façon dont on s’interpelle. « Je vois parfois des personnes d’un certain âge s’appeler l’un l’autre « Papa » et « Maman » ! C’est redoutable. C’est une façon de dés érotiser son époux ou son épouse, en le ou la confinant dans un rôle parental. »

5. Ne banalisez pas votre corps

« Il faut faire attention à ce que la nudité ne devienne pas trop courante », estime Gérard Leleu. Voir l’autre nu doit demeurer un moment troublant. Donc, pas de porte de salle de bains ou de toilettes ouverte en permanence... « Mieux vaut éviter de se déshabiller chaque soir, ensemble, mécaniquement, avant d’aller dormir. Dans le couple, il faut maintenir une certaine pudeur, cela fait partie du mystère. Et conserve à la nudité quelque chose d’exceptionnel, réservé à la relation sexuelle. » Car ce n’est que si l’on ne voit jamais son épouse nue que le strip-tease d’un soir devient réellement excitant !

6. Que l’amour soit une fête !

Rien de pire pour la relation amoureuse que la monotonie : l’amour au lit, tous les samedis soirs après le téléfilm, c’est la recette parfaite pour tuer le désir. Au contraire, il faut inventer. «Changez sans cesse de lieu, d’horaire, de position. Il faut surprendre l’autre, lui donner rendez-vous dans un hôtel, préparer du champagne, le recevoir dans une tenue inhabituelle, introduire un peu de luxe pour montrer que la relation est précieuse.» Une chance : les enfants partis, la retraite arrivée, on a plus de temps, plus d’espace disponible dans la maison

7. Pimentez votre sexualité

« J’ai longtemps été réservé sur la question des accessoires érotiques, avoue Gérard Leleu, mais finalement je pense qu’il ne faut pas faire fi de ce que peuvent apporter les sex toys (jouets sexuels) ou les pommades excitantes qui décuplent les sensations. Ils peuvent être des relais, ou une façon d’entraîner l’autre vers de nouvelles sensations. Les femmes disent y prendre un plaisir fou. Alors, pourquoi pas ? Lorsqu’il s’agit de retrouver un second souffle, il ne faut rien négliger ». De plus, le simple fait de les choisir, en couple, ou même seul(e), en imaginant les usages possibles, permet déjà de se projeter, d’anticiper la relation, et donc d’entretenir le désir.

8. Soyez autonomes

La fusion sature le désir. « Il est difficile de vivre ensemble toute la journée, les couples s’en rendent compte à l’occasion de la retraite ou du chômage. La situation devient vite étouffante », note Gérard Leleu. « Il est alors important que chacun puisse conserver des activités individuelles, quelles qu’elles soient, des centres d’intérêt, des relations amicales, y compris de sexe opposé ». Ainsi, l’on conserve des sujets de conversation, des anecdotes qui pourront nous rendre intéressant(e) aux yeux de l’autre, voire le rendre fier en société, ce qui est l’un des mécanismes du désir.

9. Conservez votre part de mystère

Pourquoi toujours dire où l’on va, ce que l’on fait, avec qui ? A toujours tout expliquer, justifier, on risque de devenir pesant, ou pire, trop prévisible, sans surprise. « Il est important de laisser l’autre sur sa faim », estime Gérard Leleu. « Le manque est constitutif du désir. L’envie de l’autre se construit aussi dans une relation triangulaire, dans l’ombre d’un troisième, qui n’existe pas forcément, mais qui pourrait être. Il ne s’agit pas d’infidélité ou de cachotterie, mais par exemple partir un après-midi en disant juste « Je serai de retour vers telle heure », sans plus. Cela éveille une attention, des questions, un intérêt. »

10. Faites durer le plaisir

Bonne nouvelle : avec l’âge, l’érection chez l’homme dure plus longtemps et, chez la femme, la testostérone, hormone du désir, joue un rôle plus important à partir de la ménopause. « Il n’est pas si rare de voir des femmes ne connaître l’orgasme qu’à partir de 50 ans, affirme Gérard Leleu. La maturité devient alors l’occasion de vivre pleinement sa sexualité : découvrir et faire découvrir à son amoureux l’importance du clitoris, comprendre, messieurs, que le plaisir masculin ne se résume pas à l’éjaculation, mais qu’il peut durer grâce à des disciplines comme le tantrisme, et permettre à chacun d’atteindre l’extase. Prendre son temps, être à l’écoute des corps, c’est le luxe de la maturité. »

Source Seniorplanet

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 00:41

Avis aux matheux

pi-einstein.jpg

 

Prends ta calculatrice, 
mets ta pointure de chaussures et multiplie par 5,
rajoute 50,
multiplie le total par 20,
rajoute 1012, puis soustrais ton année de naissance.
Maintenant tu as un nombre avec 4 chiffres; 
les 2 premiers c'est ta pointure de chaussures, et les 2 derniers c'est ton âge !!!!
Amis mathématiciens, merci de me donner le truc !

Le Pèlerin se croyait matheux…Ouaaallllooouuuhhhh….. !

Il donne  sa langue à la chatte

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 07:02

Les pays qui consomment beaucoup de lait et de produits laitiers ont aussi tendance à avoir beaucoup de lauréats du prix Nobel parmi leurs populations.

laiterie-bridel-l-hermitage--1-.jpg 

Une photo ancienne de la laiterie Bridel.

On vante ses bienfaits sur les os mais rarement ses effets sur l’intellect ! Pourtant, une étude publiée dans Pratical Neurology fait état d’une forte association entre la consommation de lait et autres produits laitiers et le nombre de Nobel qu’un pays peut produire. Pour arriver à cette conclusion (tirée par les cheveux ?), les auteurs ont comparé la consommation de lait par habitant dans 22 pays et leur nombre de Nobel.

La Suède prend ainsi la tête de ce classement avec 33 prix Nobel pour 10 millions d’habitants et 340 kg de produits laitiers consommés chaque année. Certaines mauvaises langues argueront que c’est également le pays qui accueille le comité Nobel... C’est là que la Suisse entre en jeu avec une consommation de lait similaire (300 kg) et 32 Nobel.

Au-delà de 350 kg de lait par an, le nombre de Nobel stagne

A l’inverse, la Chine a le plus petit nombre de lauréats et aussi la plus faible consommation de lait des pays étudiés, avec environ 25 kg par an. Il semble cependant y avoir un effet plafond : au-delà de 350 kg par an, le nombre de Nobel stagne, comme l’atteste la Finlande.

Mais au fait quel rapport ? Les auteurs évoquent plusieurs hypothèses : la consommation de lait serait le pendant d’un système éducatif solide, et sur le plan biologique, le lait est riche en vitamine D, ce qui peut stimuler le cerveau.

Rappelons que si 85% des adultes du nord de l'Europe parviennent à digérer le lactose, le sucre contenu dans le lait, dans le reste du monde, le taux de personnes pouvant boire du lait diminue considérablement après l'enfance. La tolérance des adultes semble diminuer à mesure que l'on descend vers le sud en partant de la Scandinavie.

Source Sciences et Avenir Joël Ignasse

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 09:22

Délicieuses pommes de terre

pommes-de-terre-croustillantes.jpg

 

Mais pour vous convaincre définitivement de ses qualités, je ne peux mieux faire que la comparer à une femme ! J’ai toujours été frappé par l’utilisation fréquente de noms féminins pour en désigner les variétés (comme les Charlottes, les Mona Lisa ou les belles de Fontenay) ou surtout les modes de cuisson.

Que vous soyez en robe de chambre ou en chemise,

Sans pelure ou drapées de Mousseline.

Vous restez toujours Duchesse ou Dauphines !

Parfois atteintes de Vapeur, mais rarement soufflées,

Vous gardez la ligne allumette et la taille noisette !

Vous êtes délicieuse à croquer, tant que vous n’avez pas germé !

Vous êtes délicieuses à croquer, surtout dorées.

Mais meilleures encore quand vous êtes sautées !

Quand de vos maris, j’épluche la conduite,

Je découvre qu’avec vous, ils ont a la frite.

Ils sortent sans pelure, même s’ils pèlent de froid

Pour eux, même si vous n’êtes plus des primeurs,

Vous demeurez d’éternelles nouvelles !

Pour vous, ils se laissent arracher les yeux,

Friper la peau et meurtrir la chair :

Car comme les pommes de terre,

Ils ont des yeux, une peau et une chair !

Sans vous, ils sont dans la purée,

Sans vous, ils en ont gros sur la patate,

Alors que de la société, ils sont le gratin !

Elle est pas belle la vie !!!

Vite ! vite ! Des frites bien croustillantes !

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 02:55

Algérie: Nouvelles menaces du groupe de Mokhtar Belmokhtar contre la France

mokhtar-belmokhtar.jpg

 

 

Le groupe islamiste armé qui a attaqué le site gazier d'In Aménas (Algérie) sur ordre de Mokhtar Belmokhtar menace de commettre de nouvelles attaques, contre notamment la France, a affirmé lundi soir l'hebdomadaire français Paris-Match, assurant avoir parlé avec son porte-parole. La France «des croisés et de Juifs sionistes paiera son agression contre les musulmans du nord Mali; mais pas seulement, ses valets aussi», a affirmé par téléphone à un collaborateur de l'hebdomadaire ce porte-parole, Joulaybib (de son vrai nom Hacen Ould Khalil), précise le magazine.

L'opération d’In Amenas a été «à 90% un succès, puisqu’on a pu atteindre un site stratégique protégé par 800 soldats, avec seulement 40 hommes», aurait aussi indiqué le porte-parole. Selon Alger, lors de la prise d'otages, 37 étrangers de 8 nationalités différentes et un Algérien ont été tués par un commando de 32 hommes, dont 29 ont été tués et trois arrêtés.

«L'attaque d'In Amenas n'est que le début»

«J’espère que la France se rend compte qu’il va y avoir des dizaines de Mohammed Merah (tué en mars 2012 à Toulouse par la police française après avoir abattu sept personnes) et de Khaled Kelkal (responsable d’attentats sur le sol français dans les années 90). L’attaque d’In Amenas n’est que le début!», a précisé Joulaybib, selon Paris-Match.

Le porte-parole a aussi assuré que son groupe a contacté les autorités françaises pour des négociations, ce que ces dernières ont démenti. Le commando voulait l’arrêt de l’offensive française au Mali contre les islamistes, la libération d’Omar Abdel-Rahman, dit «le cheikh aveugle», détenu aux Etats-Unis pour son rôle dans les attentats du World Trade Center de 1993, et la remise en liberté d’une scientifique pakistanaise, Afiaa Siddiqui, également incarcérée en Amérique pour terrorisme. Selon Joulaybib, toujours cité par Paris-Match, la France aurait renvoyé les preneurs d'otages vers les autorités algériennes, responsables, selon le groupe islamiste, de l'issue meurtrière de la prise d'otages.

Au cours des derniers jours, Mokhtar Belmokhtar, ou son groupe, avaient déjà menacé à plusieurs reprises de commettre de nouvelles attaques si la guerre au Mali menée par la France ne cessait pas.

Source 20minutes.fr Aurélie Delmas avec agences

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0