Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 03:06

Société – La Libido lorsqu’elles en parlent…

desir.jpg

 

Sonia et ses copines n'hésitent plus à aborder le sujet. Même si le constat n'est pas folichon : à la cinquantaine, leur libido a parfois des ratés… Mais pas question de s'accuser de tous les maux ! Plaisir et gêne, routine et bagatelle, tout ça n'a jamais beaucoup rimé... et l'âge ne peut rien à l'affaire.

La conversation est venue comme ça, un samedi après-midi d'hiver, autour d'un thé. Sonia et Christine sont parvenues à ce constat simple : les galipettes ne les intéressent plus. Bien sûr, si Richard Gere le leur demandait poliment, elles ne diraient pas non. Entre nous, elles ne s'avancent pas beaucoup : il a mieux à faire !

Sonia et ses copines ne sont pas des exceptions. Georges Brassens ne chantait-il pas avec truculence, dans les années 1970 : "95 fois sur 100, la femme s'em... en b..." ? et les hommes font depuis toujours des gorges chaudes des fameuses "migraines" diplomatiques. Ils ont vite fait de nous tenir responsables de cette libido zéro.

"Grave erreur", réagit Sonia qui s'intéresse de près à la question. "Avec l'âge, on perd de l'os, on a le cheveu qui grisonne, d'accord, mais on sait maintenant que nos hormones défaillantes ne nuisent pas à notre libido". Alors, à quoi attribuer ce désintérêt ?

SOS capitons

Il y a celles qui ne sont plus tellement fières de leur corps. Ariette l'annonce franchement : "Je déteste tellement mes capitons que l'idée d'avoir à me déshabiller devant un monsieur me tétanise." Sonia propose un éclairage tamisé qui enveloppe de pénombre les rondeurs disgracieuses, ou un déshabillé aérien qui crée un savant flou artistique.  Il y a aussi quelques détails "mécaniques" : ça coince un peu, ça gratouille... et le recours aux lubrifiants n'est pas d'un romantisme échevelé, il faut bien l'avouer. S'il faut planter le décor et prévoir une mise en scène, adieu la spontanéité !

Et puis, soyons franches : ces messieurs n'y mettent pas toujours du leur. Il faut dire que leurs capacités ne sont pas forcément au top et que, craignant de ne pas tenir la distance sous la couette, ils ont tendance à bâcler un peu les préliminaires, au moment où justement, on a besoin d'un peu plus de folklore pour prendre la route du 7e ciel.

Les hommes et les femmes ne sont pas pareils, cela fait des millénaires que tout le monde le sait. Là où Monsieur oublie en une seconde la CSG et le dossier urgentissime à boucler, Madame rumine la discussion avec le chef du service ou la panne de femme de ménage. Et là où Monsieur démarre au quart de tour, Madame a du mal à zapper sur ses problèmes…

La tendresse, d'accord', mais l'extase ?

Sonia a la dent dure : la tonsure et le "durillon de comptoir", ce n'est pas sexy. Surtout enveloppé dans un caleçon nounours et un T-shirt "Police of New York". La tendresse, d’accord, l'extase, dur-dur.

Christine, elle, se moque des apparences. Mais son macho de jules qui se moque de ce qu'elle est, de ce qu'elle fait, de ce qu'elle ressent, qui ne la regarde que lorsque la testostérone le démange, elle n'en veut plus.

Les matchs de foot tous les deux soirs à la télé, le jogging du dimanche matin avec les copains alors qu'elle aimerait qu'il lui apporte son petit déjeuner au lit l'ont définitivement détachée de lui. "Je préfèrerais faire l'amour avec le livreur du supermarché, lui, au moins, je n'ai rien à lui reprocher." Voilà peut-être pourquoi livreurs de pizza, plombiers, électriciens et dépanneurs en tous genres assurent avoir encore de belles occases...

Source Planetmag

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 02:55

Amitié homme femme - désir et séduction 

st-valentin.jpg

 

Toutes les questions sur l'amitié homme femme soulèvent finalement le problème de la séduction et du désir.

Une amitié entre un homme et une femme est-elle possible sans l'envie de séduire, sans le désir ou au moins le fantasme d'une relation sensuelle ou sexuelle ?

Il existe des cas où une passion commune, des loisirs communs, des souvenirs communs, des expériences communes partagées suffisent à entretenir une amitié entre un homme et une femme en l'absence de toute attirance physique. Mais pour ça il faut une proximité physique la plupart du temps, il faut se fréquenter régulièrement.

Personnellement je pense que l'amitié asexuée est un cas rare. Différents cas de figure peuvent se présenter :

 - d'anciens amants qui ont partagé l'intimité restent amis. Ils peuvent même se retrouver à l'occasion avec une attirance avouée ou larvée.

- des amis qui n'ont jamais fait l'amour, ne le feront peut-être jamais pour diverses raisons, mais qui conservent en leur for intérieur ce fantasme ou cette envie.

- des amis dont l'un seulement des deux est attiré par l'autre et qui s'entendent bien par ailleurs. Celui qui est attiré sera parfois le plus motivé pour entretenir cette amitié. C'est le profil amoureux en silence.

La libido est une énergie sexuelle instinctive qui nous pousse à rechercher l'amour sous toutes ses formes, même de façon sublimée. Rien de plus fascinant que l'autre sexe.

Je crois que le désir et le sexe sont partout. Hommes et femmes recherchent l'amour, partout, tout le temps en jouent, s'en amusent, plus ou moins discrètement, à travers la vie amoureuse mais aussi à travers les loisirs, les activités sociales, la vie professionnelle. Il suffit d'observer le regard des gens. Les yeux trahissent tout.

L'être humain a besoin d'amour. Même dans l'amitié il est rare qu'un parfum d'amour ne plane pas. Mais chacun est libre de libérer ce parfum ou de le laisser dans le flacon en sachant qu'il est là, prêt à libérer ses arômes. Se contenter de cette virtualité est déjà bien agréable et parfois suffisant, c'est le sel de la vie.

Pour accéder au blog correspondant, cliquez ici

Source suzanne.walther-siksou.over-blog.com

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 02:52

Société – Qu’elle est plus facile la vie d’un homme….
excuses.jpg

Pourquoi les hommes sont les plus heureux ? :
Vous avez trouvé ?
.

.

 

.

.

.

Non ? alors...
Voici la réponse si vous avez donné votre langue au chat :
-Leur nom de famille ne change pas. 
-Ils ne peuvent jamais être enceints. 
-Les mécaniciens leur disent la vérité.
-Ils n'ont jamais à conduire jusqu'à une autre station essence pour faire pipi parce que les toilettes de la précédente étaient trop dégueulasses.
-Ils ne sont pas obligés de réfléchir au sens dans lequel un écrou doit tourner.
-Même travail et ils sont plus payés.
-Les rides leur donnent de la personnalité.
-Robe de mariée 2000 euros, location de smoking 50 euros.
-Les gens ne fixent pas leur poitrine quand ils leur parlent.
-Les chaussures neuves ne leur donnent pas d'ampoules.
-Une seule humeur et c'est la même tout le temps! 
-Les conversations téléphoniques sont finies en 30 secondes.
-Ils n'ont besoin que d'une valise pour des vacances de cinq jours.
-Ils peuvent ouvrir eux-    mêmes leur pot de confiture.
-Le moindre geste agréable de leur part leur vaut de la reconnaissance.
-Si quelqu'un a oublié de les inviter, cette personne peut quand même rester leur ami(e).
-Leurs sous-    vêtements coûtent au plus 15 euros pour un paquet de 3.
-Trois paires de chaussures sont plus que suffisantes.
-Ils n'ont presque jamais de problèmes de bretelles en public.
-Ils sont incapables de voir si leurs vêtements sont froissés ou tachés.
-Tout sur leur visage reste de la même couleur tout le temps.
-Les frites, le chocolat, les viandes en sauce, le pain avec la pizza ne leur posent aucun problème.
-La même coupe de cheveux dure des années, peut-    être même des -    décennies. 
-Ils n'ont que leur visage à raser.
-Ils peuvent jouer avec des joujoux toute leur vie.
-Un seul sac ou portefeuille et une paire de chaussures peu importe la couleur.
-Une seule couleur pour toutes les saisons.
-Ils peuvent se promener en short, quel que soit l'état de leurs jambes.
-Ils peuvent s'arranger les ongles avec un canif de poche.
-Ils ont le libre choix concernant le port d'une moustache.
-Ils peuvent faire les courses de Noël pour 25 personnes en 25 minutes le 24 décembre.
-Et on continue de se demander pourquoi les hommes sont heureux.
Le pire...c'est que c'est vrai...!!!
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 02:51

Société - Alors..........Vive le progrès ??
A peine exagéré !!!

1969 :
Tu vas chercher du lait chez le crémier, qui te dit bonjour avec ton bidon en alu, et tu prends du beurre fait avec du lait de vache coupé à la motte. Puis tu demandes une douzaine d'œufs qu'il sort d'un grand compotier en verre. Tu payes avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil. Le tout a demandé 10 minutes.
2010 :
Tu prends le caddie de merde dont une roue est coincée et qui le fait aller dans tous les sens sauf celui que tu veux, tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée par ce que un benêt l'a poussée, puis tu cherche le rayon crémerie où tu te les gèles, pour choisir parmi 12 marques le beurre qui devrait être fait à base de lait de la communauté. Et tu cherches la date limite.
Pour le lait tu dois choisir avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades,  ou mieux en promo avec la date dessus et la composition.
Pour les œufs tu cherches la date de la ponte, le nom de la société et surtout tu vérifies qu'aucun œuf n'est fêlé ou cassé, et paffe tu te mets plein de jaune sur le pantalon.
Tu fais la queue à la caisse puis la grosse dame devant a pris une promo qui n'a pas de code bars alors tu attends, et tu attends, puis toujours avec ce foutu caddie de merde tu sors pour chercher ton véhicule sous la pluie, tu ne le retrouve pas car tu as oublié le N° de l'allée. Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l'engin pourri où là, tu vas t'apercevoir qu'il est impossible de récupérer ton jeton, tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a redoublé. Cela fait une heure que tu es parti.
Faire un voyage en avion.
1969 :
Tu voyages dans un avion d'Air France, on te donne à manger et t'invite à boire ce que tu veux, le tout servi par de belles hôtesses de l'air, et ton siège est tellement large qu'on peut s'asseoir à deux.
2010 :
Tu entres dans l'avion en continuant d'attacher le ceinturon qu'à la douane ils t'ont fait retirer pour passer le contrôle. Tu t'assois sur ton siège, et si tu respires un peu trop fort tu mets un coup de coude à ton voisin, si tu as soif le steward t'apporte la carte et les prix sont ahurissants.
Michel doit aller dans la forêt après la classe.
Il montre son couteau à Jean avec lequel il pense se fabriquer un lance-pierre.
1969 :
Le directeur voit son couteau et lui demande où il l'a acheté pour aller s'en acheter un pareil.
2010 :
L'école ferme, on appelle la gendarmerie, on emmène Michel en préventive. TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l'école.
Discipline scolaire.
1969 :
Tu fais une bêtise en classe. Le prof t'en colle deux. En arrivant chez toi, ton père t'en recolle deux autres.
2010 :
Tu fais une bêtise. Le prof te demande pardon. Ton père t'achète une moto et va casser la gueule au prof.
Franck et Marc se disputent.

Ils se flanquent quelques coups de poing après la classe.
1969 :
Les autres les encouragent, Marc gagne. Ils se serrent la main et ils sont copains pour toute la vie.
2010 :
L'école ferme. TF1 proclame la violence scolaire, France Soir en fait sa première page et écrit 5 colonnes sur l'affaire.
Eric casse le pare brise d'une voiture du quartier.
Son père sort le ceinturon et lui fait comprendre la vie.
1969 :
Eric fera plus attention la prochaine fois, grandit normalement, fait des études, va à la fac et devient un excellent homme d'affaire.
2010 :
La police arrête le père d'Eric pour maltraitance sur un mineur. Eric rejoint une bande de délinquants. Le psy arrive à  convaincre sa sœur que son père abusait d'elle et le fait mettre en prison.
Jean tombe en pleine course à pied.
Il se blesse au genou et pleure. Sa prof Jocelyne le rejoint, le prend dans ses bras pour le réconforter.
1969 :
En deux minutes Jean va beaucoup mieux et continue la course.
2010 :
Jocelyne est accusée de perversion sur mineur et se retrouve au chômage, elle écopera de 3 ans de prison avec sursis. Jean va de thérapie en thérapie pendant 5 ans. Ses parents demandent des dommages et intérêts à l'école pour négligence et à la prof pour traumatisme émotionnel. Ils gagnent les deux procès. La prof, au chômage et endettée, se suicide en se jetant d'en haut d'un immeuble.
Plus tard, Jean succombera à une overdose au fond d'un squat.
Arrive le 28 octobre.
1969 :
Il ne se passe rien.
2010 :
C'est le jour du changement d'horaire : les gens souffrent d'insomnie et de dépression.
La fin des vacances.
1969 :
Après avoir passé 15 jours de vacances en famille en Bretagne dans la caravane tractée par une 403 Peugeot, les vacances se terminent. Le lendemain tu repars au boulot, frais et dispos.
2010 :
Après 2 semaines aux Seychelles obtenues à peu de frais grâce aux « bons vacances » du Comité d'entreprise, tu rentres fatigué et excédé par 4 heures d'attente à l'aéroport suivies de 12 heures de vol. Au boulot il te faut 1 semaine pour te remettre du décalage horaire.
Comme dit l'autre : On vit une époque vraiment formidable !
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 02:48

Sidna el bakchich

corruption-algerie.jpg

L'économiste Klitgaard a mis la corruption en équation : Corruption = Monopole + Pouvoir- Transparence. Une équation qui s'applique parfaitement au monde arabe à tel point qu'un chercheur a écrit que «s'attaquer à la corruption dans le monde arabe c'est comme s'attaquer au catholicisme au Vatican.»(1).
Le monopole et le pouvoir sont incarnés dans une seule personne qui décrète ce qui est licite ou pas sans avoir à ne rendre de compte à personne. Al Effendi affirme que la seule forme de corruption qui existe dans le monde arabe est la désobéissance au dirigeant. C'est vrai que les opposants politiques emprisonnés sont accusés de détournements d'argent, de corruption s'ils ne le sont pas pour espionnage au profit d'une puissance ennemie. On l'a vu en Tunisie, en Egypte en Irak, qu'il ne suffit pas d'éliminer le dictateur pour venir à bout de ce cancer. Le système gangrené a horreur du contrôle, sa survie dépend de l'extension de sa toile d'araignée qui se manifeste par une presse réprimée, la falsification des votes, la dépendance de la justice, l'inexistence d'institutions civiles. Dans les pays occidentaux, la corruption ne met jamais en péril les institutions. Avant 1997 avec la convention contre la corruption de l'OCDE (organisation de coopération et du développement économiques), en France, une entreprise qui voulait décrocher un marché à l'étranger créditait un compte en Suisse ou autre paradis fiscal au profit de l'intermédiaire ou du décideur. Aux USA, les journaux avaient souvent épinglé Halliburton (2) pour des affaires de pot-de-vin versés en Irak, Koweït, Nigeria etc.
D'après Transparency International, les Russes sont champions du monde du pot-de-vin derrière le Mexique et la Chine, mais la situation s'améliore chez eux avec l'apparition d'une classe moyenne qui aspire à être des «bons citoyens et ils pensent à leur pays», a déclaré la directrice de Transparency. D'après les Nations Unies, les causes de la corruption sont la mauvaise gouvernance, l'absence de toute politique anti-corruption préventive, institutions faibles, faibles salaires, culture administrative et corporatiste peu propice. La BM (banque mondiale) estime que de 2001-2002, il y a eu 1000milliards de dollars de pot-de-vin soit 3% des transactions internationales. Pour elle, les formes de la corruption sont les «dessous de table», la fraude, l'extorsion, le favoritisme, le détournement de fonds. Tout ce qui nous est familier hélas. Tout ce qui caractérise des régimes anti démocratiques. Quand un dictateur décide qu'il a le droit d'avoir ses propres puits de pétrole que c'est un don de Dieu, personne ne peut s'opposer à lui, et comme il a besoin d'un clan pour le protéger et délocaliser sa grotte d'Ali Baba, il l'arrose de sa baraka. En Arabie Saoudite où une famille régnante a donné son nom à tout un pays, fait unique dans l'histoire, ni César ni Christophe Colomb n'ont osé cette prétention, s'octroie les puits du pétrole comme un butin de guerre. Là, personne ne parlera de corruption, les cheikhs vous affirmeront que conformément à la charia l'émir a le droit au 1/5 de la razzia local. Pourtant l'or noir ne leur suffit pas. L'entreprise EADS est dans le collimateur des autorités anti-fraude britanniques pour avoir verser de fabuleux bakchich à la famille régnante afin d'obtenir un contrat de 2,3 milliards euros pour l'amélioration des systèmes de communication de la Garde nationale chargée de protéger la famille royale(3).
Aux USA depuis la crise, les banquiers dépensent aussi beaucoup pour leur protection. Le philosophe Ivan Illich parle de revolver indispensable pour celui qui «réussit» face à la frustration des autres, ceux qui «échouent». Pour avoir osé mettre un reportage de dix minutes sur YouTube qui révèle la pauvreté à Ryad, des jeunes ont été mis pendant deux semaines en prison (4). La vidéo, visionnée plus d'un million de fois, affirme que 89% des habitants sont endettés et plus de 22% des Saoudiens vivent dans la pauvreté. Al Effendi assure que pour purifier le monde arabe il faudra mettre toute l'élite derrière les barreaux. Pas seulement, il oublie les hommes de l'ombre du gardien du palais à celui de la prison. Sur les 18 pays arabes, l'Algérie est classée à la 10eme place loin derrière la Tunisie et le Maroc. Transparency pointe du doigt son mauvais fonctionnement de l'Etat à tous les niveaux, ses administrations publiques et sa classe politique sont sur la ligne rouge depuis plusieurs années. Pour réussir un printemps algérien, la moitie de la population serait indexée pour le grand nettoyage. Transparency constate qu'en Algérie aucun budget n'est alloué par une quelconque administration locale sans qu'un bon pactole soit prélevé. On estime à 1/3 du produit national brut(PNB) dilapidé à cause de la corruption dans les pays arabes(5). En comparaison, les scandales français révélés par la presse sont des blagues. Deux membres du gouvernement Fillon ont dû démissionner : Alain Joyandet accusé d'avoir loué un jet privé pour des dizaines de milliers d'euros pour des besoins professionnels et Christian Blanc pour l'achat de cigares à 12000 euros aux frais du contribuable. Des cas impossibles dans les pays arabes où l'opposition n'existe pas, les journaux aux ordres ou pour la façade. C'est les pays les plus pauvres et les moins démocratiques qui sont les plus corrompus. La corruption met en péril tous les principes fondamentaux de l'égalité, on n'accède plus par le mérite mais par commissions occultes. Le privé et le public ne sont plus dissociés. On ne sert plus la politique on s'en sert. Plus l'individu est dans le besoin plus son chef est riche et cette inégalité entraîne les conflits armés, le mal devient endémique catastrophique. D'après l'Union africaine la corruption représente 25% du PNB de l'Afrique soient 148 milliards de dollars (6).
Depuis le 11 septembre 2001, le blanchiment d'argent sale et les transferts illicites sont au cœur des préoccupations mondiales. Transparency n'est pas une ONG créée par l'ONU ni par un quelconque pays occidental soucieux de moraliser les échanges commerciaux, c'est la révolte d'un homme, ex employé de la BM (banque mondiale), Peter Eigen. Pendant des années il a essayé en vain de réveiller la conscience de la prestigieuse institution qui l'employait. En 1993 avec une poignée de volontaires il a fondé Transparency qui a aujourd'hui 42000 correspondants dans le monde entier.
En Inde un homme, Anna Hazare, 72ans, descendu de son village perdu pour planter sa tente au cœur de New Delhi. Il fait la grève de la faim, façon Gandhi, pour lutter contre la corruption et son succès est planétaire. Lutter contre ce fléau semble si simple si la volonté y est. Chez nous, toutes les revendications tendent à une réévaluation d'un salaire ou l'acquisition d'un logement comme s'il n'existait en Algérie que ces deux soucis pour vivre dans un éden. Pourtant c'est justement à cause de la corruption que nous avons la pauvreté et les bidonvilles. Il y a pourtant des Hazare et des Eigen chez nous mais en prison. Des maires comme celui de Zeralda qui a osé s'opposer à la maffia locale. Ses collègues ont raté l'occasion de se mobiliser pour le soutenir, il l'avait pourtant élu président afin de créer le premier forum des maires d'Algérie et revendiquer un meilleur statut. Contrairement au député, cet élu au contact de la populace a le salaire d'une femme de ménage
comment s'en sortent-ils sans leur mentor tout en préservant leur « propreté » ? Et ces scandales de pénuries de médicaments, des bébés sans vaccin, des dizaines de cancéreux qui meurent chaque jour faute de soins, des blocs opératoires bloqués, que faut-il de plus pour que les blouses blanches aillent protester auprès de leur ministère à moins qu'ils pensent que c'est le boulot des malades et le serment d'Hippocrate est passé de mode. Pourtant un toubib ça impressionne, à chaque fois qu'il s'énerve, l'Etat cède. Idem pour les enseignants surtout ceux des universités, la prestigieuse CNES qui sait réussir ses protestations, à part les salaires et les logements ; rien à signaler. Le piston dans les concours, les diplômes leurres, la dégradation de l'éthique, la fuite des cerveaux, le mauvais classement international, des affabulations journalistiques.
Ouf, ils nous rassurent, la corruption s'est arrêtée aux portes de l'école et des hôpitaux ! Folie passagère, la révolte de nos jeunes qui cassent et brûlent tout. Quant à nos vieux, tous SDF avant les grèves. Le reste on s'en fout. A ce stade là, on se demande si on n'est pas tous sous l'emprise de Sidna Bakchich, nos âmes ont dû lui être données à la naissance. La réponse viendra sans doute à la prochaine guerre dite civile ou quand nos enfants verront la dernière goutte de pétrole s'évaporer...
Note :
(1) Journal Al-Hayat, Londres ( Dr Abd El-Wahhab Al- Effendi écrivain et chercheur Soudanais)
(2) Multinationale spécialisée dans l'exploitation pétrolière et qui a eu comme PDG Dick Cheney, vice-president de Georges W.Bush
(3) Le journal Daily Telegraph
(4) Firas Buqna, Hussam Al-Darwish et Khaled Al-Rasheed
(5) Amer Khayat, Directeur General de l'organisation arabe de lutte contre la corruption
(6) M. Nuhu Ribadu, Directeur de la Commission de lutte contre les crimes financiers et
économiques

Source Le Quotidien d’Oran Mimi Massiva

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 02:45

Jules Ferry

jules_ferry.jpg

Je salue en Jules Ferry, le père  de l’école publique laïque et obligatoire

A ce titre je vous suggère ce lien qui propose une biographie détaillée de sa personne

http://www.jesuismort.com/biographie_celebrite_chercher/biographie-jules_ferry-554.php

Il eut ensuite des positions peu glorieuses relatives à la colonisation de l’Algérie…il était moderne : il croyait au progrès et voulait mettre tous les peuples à l’heure européenne..Cela étant il eut des positions un peu étranges quant à la nécessité d’éduquer les masses algériennes

Je ne communiquerai pas ses positions, chacun étant libre de les trouver sur Internet

Scolaire au Cours Complémentaire Jules Ferry d’Hussein-Dey, je ne pouvais pas ne pas en parler

Je rends donc hommage au père de l’école publique et ne retiendrai que cela…Quant au reste, libre à chacun de se faire une opinion

Cordialement

Le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 02:46

Le Grand Sud lieu préféré des naturistes

Plage. Deux millions de personnes tombent le maillot en France.
Le Grand Sud lieu préféré des naturistes.

Alors que sur les plages traditionnelles, les maillots auront tendance à s'allonger cet été, le succès des plages naturistes ne se dément pas. Première destination « cul nu » du monde, la France réunit chaque été 2 millions de vacanciers qui enlèvent le haut et le bas. Avec ses deux façades atlantique et méditerranéenne, le grand Sud-Ouest se place même en tête des destinations naturistes. Au plus chaud de juillet août, Montalivet, en Gironde, compte jusqu'à 15 000 vacanciers, qui profitent de l'océan, d'un centre balnéo, et d'un terrain de foot en pelouse synthétique.
Pendant ce temps, quelques familles seulement partagent les bosquets tranquilles des « Manoques », au-dessus de Valeilles, en Tarn-et-Garonne. Car de nombreux centres et campings existent aussi à la campagne, où la saison commence doucement… « On a organisé un vide-greniers naturiste le week-end dernier qui n'a pas eu beaucoup de succès », regrette Thierry Schmutz au camping du clos Barrat, à Sérignac, dans le Lot. Mais il attend 100 jeunes Hollandais pour la fin juillet, qui lui permettront d'organiser son premier tournoi international de volley-ball.
Pratiquer un sport tout nu ? Le perchiste Romain Mesnil (lire ci-dessous) a essayé, à titre publicitaire, pour attirer les regards, mais surtout les sponsors… La nudité fait toujours parler : dans les grandes villes, les manifestations de cyclistes nus se multiplient, le plus souvent sur des mots d'ordre écologistes.
Première « Rando nue »
16000 naturistes historiques adhérent à la fédération nationale. L'un de ses porte-parole, Frédéric Chandelier, explique que le naturisme se prête avant tout « aux plaisirs du soleil, de la baignade et éventuellement de la promenade ».
Pour l'universitaire Marc Bordigoni, « c'est une idée reçue de croire que les naturistes vivent à poil tout le temps et partout » (« Les Naturistes », éd. Le cavalier bleu). La première rando nue de la région Paca a pourtant réuni des marcheurs nus - avec baskets et sac à dos - sans provoquer de scandale. Les motards naturistes se retrouvent sur internet et sur les routes en lacets. « Motard et naturiste, c'est le même esprit, assure Patrick, organisateur de rassemblements motonat', on se tutoie et on a plaisir à aller vers l'autre. »
Les gendarmes de Saint-Tropez n'ont plus à verbaliser : depuis 1994, la nudité n'est pas un délit dans les lieux autorisés par arrêtés municipaux. Ce qui est en revanche interdit est l'exhibition sexuelle, mais cette pratique se limite à quelques dunes de l'Atlantique et à une extrémité de la plage du Cap d'Agde, dans l'Hérault.
Mais sur toutes les plages, qu'elles soient « textiles » ou naturistes, la rencontre fait encore partie des plaisirs de l'été…
Pierre Mathieu
Romain Mesnil : «Pourquoi j'ai sauté tout nu»
Le 5 mars dernier, et comme aux premiers temps des Jeux Olympiques, un superbe perchiste a traversé les rues de Paris dans le plus simple appareil. Le Tarnais Romain Mesnil, auteur de la performance, et vice-champion du monde 2007, raconte...
« L'idée de départ, pour retrouver un sponsor, et surtout un équipementier, était de me mettre aux enchères sur Ebay. De là, avec un copain, on s'est dit que ce serait original de tourner un clip nu, puisqu'un sportif sans équipementier se retrouve tout nu. Je suis pudique, j'aime bien être nu chez moi, mais je n'ai jamais tombé le maillot sur la plage. J'ai envisagé ça comme un acteur qui joue un rôle. On l'a donc fait, pendant deux jours, dans les rues de Paris. Les prises étaient très courtes, je faisais un passage dans une rue et je m'engouffrais dans le camion.
A courir nu, le plus périlleux c'est pour les pieds, il fallait balayer avant chaque prise. Pour la dernière image, j'ai aussi sauté nu, j'ai passé 4,80m, sans encombre.
L'opération a eu du succès, le film sur youtube a fait le tour du monde, tous les perchistes m'ont envoyé des messages et j'ai trouvé un équipementier, la société OVH qui a tellement aimé l'idée qu'on a refait un autre clip, cette fois avec les employés tout nus...Mais à la plage, je continue à garder le maillot!»
« En se rhabillant on a l'impression d'étouffer»
Sur un peu plus de 400 mètres de long, l'enclave naturiste de Sérignan, dans l'Hérault, s'étend entre les serviettes de bain de Valras et les rabanes de la plage « classique » de la station. On vient ici s'y faire bronzer dans le plus simple appareil dans une ambiance familiale et quasiment de connaissance. « Le naturiste, c'est le principe de la liberté. C'est un plaisir d'être à poil, affirme Bruno, chef d'entreprise de Perpignan... Je fais du naturiste depuis quarante ans. Et mon épouse l'est devenue très naturellement. Depuis des années on fréquente les plages naturistes de la région. Même si parfois, il nous arrive aussi de partir en vacances avec des amis et des vêtements ». Avec sa femme et leurs trois enfants, ils lézardent au soleil voilé de ce samedi matin.« C'est aussi le plaisir de se baigner nue », ajoute Valérie son épouse.
« Dés qu'on se rhabille, on a la sensation d'étouffer, commente, tout près Véronique... Ici, l'ambiance est plus sympa, plus décontractée et plus amicale que sur une plage classique ». Cette Ch'ti de 43 ans et son mari agriculteur ont délaissé l'immensité de «Pissevache» à Saint Pierre la Mer, dans l'Aude pour Sérignan.
Derrière la plage, au Sérignan-Camping naturiste, Emmanuel, 38 ans, et son épouse Carolina, deux citoyens suisses de Neuchâtel ont fait toute cette route pour la mer et le calme. « Dans l'ensemble les naturistes sont bien moins excités que les textiles, plus cools, plus amicaux aussi. Si bien que l'ambiance générale ici est plus conviviale », apprécie Emmanuel. « Le fait d'être nu incite à la modestie et à la discrétion. Nu, on se sent plus fragile et vulnérable. Et les naturistes sont plus sensibles à l'environnement » complète Jean Guy Amat, le directeur de l'établissement.
Dans les allées, François, carcassonnais retraité et président du club naturiste, ultra-bronzé, promène sa nudité et sa casquette jaune. Il note les changements légers dans les mentalités. « Les gens veulent plus de confort. Les purs et durs sont en perte de vitesse. Et les adolescents ont parfois du mal à se mettre nus », explique-t-il.
Prenant sa balnéo naturiste du matin, Amedeo, 46 ans, venu de Genève, sort de sa bulle: «Le naturisme c'est d'abord être en paix avec soi-même, avec l'air, avec l'esprit. C'est aussi l'ouverture. Or, le naturisme se développe aujourd'hui dans la contrainte et la protection », regrette-t-il avant de replonger ...Pour une petite semaine de vacances et de liberté vestimentaire.
Christian Goutorbe
N'oubliez pas
Mis à part le maillot, la panoplie du parfait naturiste est la même que celle des autres baigneurs : un parasol, de la crème solaire de l'année, une glacière, et une serviette ou un paréo pour se mettre autour des hanches le temps de rejoindre la voiture. N'oubliez pas les casquettes et les lunettes solaires pour les enfants, et évitez les expositions prolongées et les heures les plus chaudes de la journée.
Pour les plages ventées, un nouvel accessoire a fait son apparition : des petits piquets qui permettent de fixer la serviette dans le sable. Pratique.
Marques...
Et du côté des plages textiles, la mode sera cette année aux marques… de bronzage. On sera tout fier de ses fesses blanches, mais aussi de l'empreinte de la montre, des branches de lunettes ou du V que dessinent les tongs sur le dessus du pied. Tatouage éphémère, le temps d'un été.
En chansons.
« Dans l'eau de la claire fontaine, elle se baignait toute nue », chantait Georges Brassens. Peu chantée, la nudité est pourtant un thème à gros succès, depuis le « Déshabillez-moi » susurré par Juliette Gréco, à l'hymne de Rika Zaraï « Sans chemise, sans pantalon », en passant par « A poil », de Pierre Perret, « Tout nu et tout bronzé », par Carlos, ou « Nue, au soleil », chantée par Brigitte Bardot.
Source La Dépêche du Midi
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 02:28

Le Maghreb face au défi de l’eau

hammam-melouane.jpg

 

Chaque année, 140 milliards m3 d’eau disparaissent dans la région du Maghreb du fait de l’incapacité de ces pays à maîtriser les crues, expliquent des spécialistes qui préviennent du déficit en eau qui connaîtra une augmentation sensible dans les prochaines années.

Le déficit hydrique connaîtra une augmentation sensible à l’avenir :

Chaque année, 140 milliards m3 d’eau disparaissent dans la région du Maghreb du fait de l’incapacité de ces pays à maîtriser les crues, expliquent des spécialistes qui préviennent du déficit en eau qui connaîtra une augmentation sensible dans les prochaines années. Pour l’Algérie, l’on attire l’attention sur la surexploitation des eaux souterraines.

En effet, des experts ont soulignait mardi la nécessité d’améliorer la mobilisation, la distribution et l’utilisation de la ressource hydrique pour faire face au défi de l’eau. Selon le professeur français M. Margat, l’ensemble de la capacité des réserves en eau dans trois pays du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie), passera de 26 milliards mètres cubes (m3) actuellement à 21 milliards m3 en 2050 puis à 14 milliards m3 en 2100 en raison de l’envasement des barrages.

«Chaque année, 140 milliards m3 d’eau disparaissent dans la région du Maghreb du fait de l’incapacité de ces pays à maîtriser les crues», a souligné cet expert qui s’exprimait lors du 4è Colloque international sur les ressources en eau et le développement durable organisé par l’Ecole nationale supérieure de l’hydraulique (ENSH). Ce spécialiste des ressources en eau a relevé, en outre, une surexploitation des eaux souterraines renouvelables au Nord de l’Algérie qui s’est traduite, a-t-il dit, par «une diminution de la réserve». «Des surexploitations caractérisées sont identifiées dans toute la région du Maghreb. Elles sont de l’ordre de 2 milliards de m3, ce qui représente 30% des ressources aquifères», a-t-il poursuivi, précisant que 90% des ressources souterraines dans la région sont utilisées dans l’irrigation. Pour un retour à l’équilibre et faire face à la demande croissante en eau dans la région et qui atteindra les 35 milliards de m3 en 2030, Pr Margat préconise une gestion économe des ressources, une lutte contre l’envasement des barrages, le traitement de la question des bassins versants et le retour à l’utilisation des eaux non conventionnelles.

Pas de surconsommation d’eau en Algérie

Le directeur de l’ENSH, M. Mohamed Said Benhafid, a affirmé que les ressources en eau et l’environnement sont devenus une préoccupation prioritaire du développement durable en Algérie. «L’eau est une ressource rare, fragile et inégalement répartie sur les différentes zones composant le territoire national. En plus, la demande en eau est continuellement en augmentation», a-t-il indiqué.

Cependant, M. Benhafid a souligné qu’il n’y a pas de surconsommation d’eau en Algérie. «Nous sommes à 167 litres/jour par habitant, un niveau moyen. La logique nous dicte d’aller vers 250 litres/jour par habitant», a-t-il fait remarquer. Pour le directeur de l’ENSH, l’introduction des technologies de dessalement de l’eau de mer constitue une piste d’avenir très intéressante pour répondre aux besoins de la population.

Il a estimé que le recours aux eaux non conventionnelles, notamment le dessalement d’eau de mer et l’épuration des eaux usées pour l’agriculture, sera le meilleur moyen pour pallier aux déficits et permettre une dotation pérenne de l’eau. A noter que cette rencontre scientifique internationale, regroupant les experts des différents pays, permettra de débattre de plusieurs thématiques, notamment les changements climatiques et ressources en eau, eaux non conventionnelles et leur utilisation, économie de l’eau et management ainsi que la gestion des grands aménagements hydrauliques.

Source Le Maghreb Amel A.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 02:27

Société - La crise s'invite dans la sexualité des Français

excuses.jpg

 

La sexualité de Français est complètement chamboulée par la crise économique. Ralentie dans certains cas de dépression, l'activité sexuelle devient souvent un exutoire, et prend des formes plus agressives à cause de la résurgence de l'instinct de survie animal.La sexualité de Français est complètement chamboulée par la crise économique. L'activité sexuelle devient en effet souvent un exutoire, et prend des formes plus agressives à cause de la résurgence de l'instinct de survie animal.

Atlantico : Le contexte actuel (crise, dépression économique, peur...) pèse-t-il sur la sexualité des Français ?

Erick Dietrich : Oui et non. Face à un traumatisme ou une agression comme la crise économique actuelle, l’individu a trois façons de réagir : la sidération, la dépression ou l’agression.

Dans le cas d’une attitude dépressive, le retentissement sur la sexualité va être négatif : angoisses de performance chez les hommes entrainant éjaculation précoce, érections instables, mais aussi chute du désir, etc. Chez les femmes, chute du désir sexuel, anorgasmie, perte de la fonction érotique.

 Dans le cas d’une attitude agressive : la sexualité va être investie par cette énergie agressive avec des comportements qui vont pousser les femmes et les hommes vers des besoins sexuels plus importants. La sexualité, dans certains cas, va donc servir d’antidépresseur, d’anxiolytique et augmenter certaines conduites sexuelles comme l’échangisme, le triolisme, les petits jeux sadomasochistes, la prostitution…

Si l’agressivité n’est pas trop élevée mais suffisamment présente pour éviter la dépression ou le marasme, que l’environnement n’entraîne pas la nécessité d’enjeux de pouvoir ou d’argent, étonnamment, c’est la sexualité qui résiste le mieux à la crise économique, car c’est ce qui coute le moins cher (les orgasmes ne sont pas encore fiscalement imposés). La sexualité devient une activité, qui occupe, permet de ne pas trop penser et va produire des hormones du plaisir en quantité importante.

Constate-t-on une différence de comportement entre les hommes et les femmes ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, face à la crise, c’est l’homme qui se met à faire l’amour pour se reproduire. Certains scientifiques expliquent que quand homo sapiens est menacé, il est encore et toujours biologiquement programmé pour que sa sexualité devienne plus productive, avec des partenaires différentes, pour perpétuer l’espèce.

Les démographes sont surpris par le maintien de la fécondité française malgré la crise économique qui sévit. Se reproduire est un loisir à la portée de tous, qui permet de se faire plaisir ou de se consoler avec des enfants, surtout dans des pays comme la France qui ont mis en place une politique familiale et un système de sécurité sociale assurant une certaine protection en matière de reproduction.

L'intensification de l'activité sexuelle rend-elle pour autant les gens plus heureux ?

Les périodes de crise économique ne sont pas favorables à la recherche d’une harmonie sexuelle épanouissante. La répression sexuelle mise en place par la crise, faisant de la sexualité une forme de bouc-émissaire, n’endiguera pas la violence ; bien au contraire, elle catalyse le cercle vicieux sexe/argent/pouvoir. Il est donc indispensable, non pas de réprimer, mais d’apprivoiser la violence qui puise son énergie dans les frustrations sexuelles pour que nous puissions vivre ensemble.

Lorsque le vernis social craque, en situation de crise économique, ce sont les pulsions sous-jacentes qui s'expriment. Il n’est pas rare en effet de voir, en temps de crise, un déferlement de conduites sexuelles déviantes et violentes, comme en tant de guerre on voit apparaitre des conduites telles que les meurtres, les tortures, les viols et les pillages généralisés. 

La vie du peuple s’inscrit dans le vide et la désespérance liés à la crise économique, les symptômes surgissent, le mal-être psychoaffectif est de plus en plus fort, les jeunes ne trouvent plus de sens à leur vie et à leur avenir. Les femmes et les hommes perdent le sens de leur existence, face à l’inertie et à l’injustice ambiante. Ils ressentent de plus en plus d’impuissance, qui génère désœuvrement, doutes, angoisses et solitude. Il en résulte détresse, dépression, suicide, rage et colère, ainsi que des formes de sexualités « déviantes ».

Source Atlantico Erick Dietrich 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 03:23

Regarder des films X qualifiés de pornographiques – Est – ce normal ?

Beaucoup d’hommes apprécient les films à caractère pornographique. Est-ce un plus pour la sexualité, un signe d’ennui, d’insatisfaction ou de déviance ? Le point avec Alain Héril, sexothérapeute.
1. Est-il insatisfait ?
Qu’un homme regarde des films X "n’est pas le signe obligatoire d’une insatisfaction sexuelle", rassure Alain Héril, sexothérapeute, psychothérapeute.
Votre compagnon cherche ainsi à alimenter son imaginaire. "Les images pornographiques attisent les fantasmes et lui permettent de vivre une sexualité que l’on ne peut pas expérimenter en temps normal", explique le spécialiste.
Pour autant, ce n’est pas parce que votre homme navigue (par exemple) sur les sites sado-maso qu’il a forcément envie de vous ligoter ou de se faire piétiner par vos talons aiguilles !
"Il s’agit juste d’une excitation voyeuriste, précise Alain Héril. Et quand on sait l’importance majeure du visuel chez les hommes...". Peut-être est-il préférable de le laisser faire…
2. Faut-il accepter ?
A vous de savoir où situer la limite. "Si une femme est persuadée dans son for intérieur que ce n’est qu’un jeu solitaire et que la elation n’est pas fondamentalement remise en cause, tout va à peu près bien. Dès qu’il y a de la jalousie, du dégoût, une trop grande incompréhension, les relations deviennent vite difficiles. Dans ce cas il faut beaucoup parler ensemble", explique Alain Héril, sexothérapeute, psychothérapeute.
Mais attention, interdire tout visionnage à votre amant serait illusoire. "Celui qui aime regarder des images pornos trouvera toujours le moyen de le faire, même à l’insu de sa partenaire !"
3. Le porno peut-il pervertir ?
"Le passage à l’acte est rare. La plupart des hommes se contentent de regarder ces images, de naviguer d’un site à l’autre et, parfois de se faire "peur" à la vue de situations qu’ils ne voudraient pas vivre, mais qui les excitent néanmoins", constate Alain Héril, sexothérapeute, psychothérapeute.
Cependant, certains franchissent tout même le pas : participations virtuelles (par webcam notamment) ou rencontres prennent alors le relais des fantasmes. "Dans ce cas, cela peut laisser entendre que la sexualité dans le couple n’est plus satisfaisante", explique le sexothérape
4. Films X : les regarder à deux ?
Bien sûr, une femme n’est pas obligée de regarder des images ou vidéos pornographiques avec son homme.
Comme le rappelle le psychothérapeute et sexothérapeute Alain Héril : "En sexualité, se forcer, même pour faire plaisir à l’autre, n’est jamais une bonne solution. Il arrive toujours un moment où une certaine amertume s’installe car ce que l’on accepte essentiellement pour satisfaire l’autre, on l’accepte en général pour que l’autre change. Et s’il ne change pas, la déception est violente".
Bref, à moins que vous aussi soyez excitée par ces images, ou même par le seul fait de transgresser un tabou avec votre amant, vous avez tout à fait le droit de vous abstenir !.
5. Est-ce fréquent ?
C’est une pratique assez fréquente... "On ne peut pas parler de normalité, ce qui laisserait entendre que tout le monde regarde des films pornographies, ni d’anormalité, ce qui supposerait que c’est une pathologie", estime Alain Héril, sexothérapeute et psychothérapeute.
Mais, prévient aussi le thérapeute : "On peut dire que lorsqu’un individu préfère regarder des images pornographiques au lieu d’une possible relation sexuelle, alors une anormalité pathologique peut-être suspectée. Surtout si ce comportement est systématisé".
A vous de questionner votre Jules, pour tâcher de comprendre pourquoi il le fait, si c’est une addiction…
6. Quand s’inquiéter ?
Vous devez vous inquiéter "essentiellement s’il préfère les images à la réalité", répond Alain Héril, sexothérapeute et psychothérapeute. "S’enfermer dans un univers virtuel, c’est refuser la matérialité du corps de l’autre et la sienne".
Autrement dit, attention si votre Jules boude la couette, mais passe des heures devant son écran ! "Dès qu’il y a raréfaction des relations sexuelles et surinvestissement dans le visionnage de films ou de sites Internet, il faut s’inquiéter et tirer la sonnette d’alarme", précise le spécialiste.
7. Ce qu’il ne faut pas accepter !
De la même façon que l’on ne peut définir une normalité, il est impossible de préciser des limites à ne pas dépasser en terme de visionnage de films pornographiques… mises à part peut-être celles de la loi qui interdit les images mettant en scène des mineurs.
"Chaque couple fixe ses propres règles en matière de sexualité. La norme appartient à l’intimité de chacun tant qu’il y a respect des désirs mutuels. Dès que l’on sort de ce cadre, on quitte les limites acceptables car seul l’un des partenaire éprouve du plaisir tandis que l’autre est réduit au rang d’objet", confirme Alain Héril, sexothérapeute, psychothérapeute.
8. Comment l’empêcher ?
"Si la situation est insupportable pour vous, vous devez poser les limites et dire à votre partenaire combien vous souffrez et vous sentez peu respectée", affirme Alain Héril, sexothérapeute, psychothérapeute.
Il conseille également de ne pas hésiter à vous montrer ferme. "S’il n’entend pas, il ne faut pas hésiter à taper du poing sur la table, consulter un thérapeute de couple, menacer de mettre fin à la relation…"
9. Quels sont les risques ?
Bien sûr, il n’y a aucun risque sanitaire : on n’attrape pas le sida en regardant des films pornos !
Sur Internet, attention tout de même au passage du virtuel au réel. L’adresse IP de votre ordinateur (qui est un peu sa plaque d’immatriculation) permet d’envoyer des spams sur votre messagerie, voire des propositions de rencontres.
Sur le plan amoureux, le risque est ailleurs : "Dans tout cela, le risque est la perte de confiance et surtout la perte du désir. Et les deux vont ensemble !", conclut Alain Héril, sexothérapeute et psychothérapeute.
Source Medisite
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0