Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 18:40

Une histoire touchante

L'Amour avec un grand "A"

Après trente ans de mariage, j'ai commencé à trouver une nouvelle lueur d'amour. 
Je commençais en effet à sortir avec une femme autre que ma femme et c'était l'idée de mon épouse qui m'a dit un jour : «Je sais très bien combien tu l'aimes! » 
La femme avec laquelle mon épouse voulait que je sorte, était ma mère qui est veuve depuis 19 ans, mais à cause des activités de la vie courante, mes trois enfants et d'autres responsabilités, je ne lui rendais visite que rarement. 
Un jour, je l'ai appelée et je l'ai invitée à dîner. Elle m'a demandé : «tu vas bien ?»... 
Elle n'était pas habituée à recevoir des appels de ma part à cette heure-ci. 
Elle s'est inquiétée mais je l'ai rassurée : « Oui je vais très très bien, mais je voulais juste passer un moment avec toi maman » 
« Nous deux, seuls ? » demanda-t-elle ; elle resta songeuse » 
Jeudi, après le travail, je suis passé chez elle pour la prendre. 
J’avais un peu le trac. En arrivant chez elle, je l'ai trouvée aussi perturbée. Elle m'attendait devant la porte dans une belle tenue ! Il semble que c'était la dernière robe que mon père lui avait achetée avant sa mort.
Avec un sourire angélique, maman me dit : 
«J'ai dit à tout le monde qu'aujourd'hui je vais sortir avec mon fils. Ils sont tous contents et ils attendent impatiemment ce que je vais leur raconter à mon retour.» 
Nous sommes allés à un restaurant exceptionnel, calme et magnifique. Ma mère tenait mon bras, comme si elle était La Première Dame. 
Nous étions assis, j'ai commencé à lire le menu car elle ne pouvait lire que l'écriture large. Tandis que je lisais, elle me contemplait avec un large sourire sur ses lèvres ridées... Elle m'a dit : «C'était moi qui te faisais la lecture quand tu étais petit » 
Je répondis : «Le moment est venu pour te rendre un peu de ce que tu as fait pour moi. Ne te dérange donc pas maman » 
On a beaucoup discuté pendant le dîner. Rien d'inhabituel mais c'était de vielles histoires et de nouvelles. Sans nous en rendre compte, le temps s'est écoulé et nous n'avons pas remarqué que minuit fût passé.. 
A notre retour, devant sa porte elle me dit : «Je suis d'accord pour une autre sortie, mais cette fois-ci, ce sera moi qui vais payer! ». 
J'ai embrassé sa main et j'ai pris congé d'elle. 
Quelques jours plus tard, maman est décédée d'une crise cardiaque. 
Cela s'est produit si vite que je n'ai pas eu le temps de faire quoi que ce soit.
Quelques jours après, j'ai reçu une lettre du restaurant dans lequel nous avions eu ce dîner. Avec une remarque écrite de sa propre main, me disant :

«J'ai payé d'avance car je savais que je ne serais pas là... L’essentiel, le repas est payé pour deux personnes, toi et ta femme. Tu ne pourras pas savoir l'importance de cette nuit pour moi. Je t'aime mon fils !» 
A ce moment-là, j'ai vraiment compris ce que signifie le mot « aimer» et « Je t'aime » et ce que signifie l'expression de cet amour pour l'autre.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 16:18

L’histoire de France qui ne figure dans aucun manuel !

Le saviez-vous ? 
La prochaine fois que vous vous laverez les mains et que vous trouverez la température de l'eau pas vraiment agréable, ayez une pensée émue pour nos ancêtres...


 

Société - Et dire qu’aujourd’hui l’on se plaint de la crise… ! 1/2

Voici quelques faits des années 1500 :

 

Société - Et dire qu’aujourd’hui l’on se plaint de la crise… ! 1/2

La plupart des gens se mariaient en juin, parce qu'ils prenaient leur bain annuel en mai et se trouvaient donc encore dans un état de fraîcheur "raisonnable" en juin.
Mais évidemment, à cette époque, on commençait déjà à puer légèrement et c'est pourquoi la mariée tentait de masquer un tant soit peu son odeur corporelle en portant un bouquet. 
C'est à cette époque qu'est née la coutume du bouquet de la mariée. 
Pour se baigner, on utilisait une grande cuve remplie d'eau très chaude.


 

Société - Et dire qu’aujourd’hui l’on se plaint de la crise… ! 1/2

Le Maître de maison jouissait du privilège d'étrenner l'eau propre ; suivaient les fils et les autres hommes faisant partie de la domesticité puis les femmes et enfin les enfants... 
Les bébés fermaient la marche. À ce stade, l'eau était devenue si sale qu'il aurait été aisé d'y perdre quelqu'un... D'où l'expression « Jeter le bébé avec l'eau du bain » ! 
En ces temps-là, les maisons avaient des toits en paille

Société - Et dire qu’aujourd’hui l’on se plaint de la crise… ! 1/2

Parfois même la maison n'était qu'un toit.

 

Société - Et dire qu’aujourd’hui l’on se plaint de la crise… ! 1/2

C'était le seul endroit où les animaux pouvaient se tenir au chaud.
C'est donc là que vivaient les chats et les petits animaux (souris et autres bestioles nuisibles), dans le toit.
Lorsqu'il pleuvait, celui-ci devenait glissant et il arrivait que les animaux glissent hors de la paille et tombent du toit.
D'où l'expression anglaise " It's raining cats and dogs " ("Il pleut des chats et des chiens"). 
Pour la même raison, aucun obstacle n'empêchait les objets ou les bestioles de tomber dans la maison.
C'était un vrai problème dans les chambres à coucher où les bestioles et déjections de toute sorte s'entendaient à gâter la literie.
C'est pourquoi on finit par munir les lits de grands piliers

Société - Et dire qu’aujourd’hui l’on se plaint de la crise… ! 1/2

Et ce afin de tendre par-dessus une toile qui offrait un semblant de protection.
Ainsi est né l'usage du ciel de lit ; bien évidemment, les plus pauvres devaient s'en passer...

À cette époque, on cuisinait dans un grand chaudron

Suite voir Blog suivant

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 16:04

Suite du blog précédent

Le Chaudron

Société - Et dire qu’aujourd’hui l’on se plaint de la crise… ! 2/2

Le Chaudron était perpétuellement suspendu au-dessus du feu.
Chaque jour, on allumait celui-ci, et l'on ajoutait des ingrédients au contenu du chaudron.
On mangeait le plus souvent des légumes, et peu de viande.
On mangeait ce pot-au-feu le soir et laissait les restes dans le chaudron.
Celui-ci se refroidissait pendant la nuit et le cycle recommençait le lendemain.
De la sorte, certains ingrédients restaient un bon bout de temps dans le chaudron...
Les plus fortunés pouvaient s'offrir des assiettes en étain.

Mais les aliments à haut taux d'acidité avaient pour effet de faire migrer des particules de plomb dans la nourriture, ce qui menait souvent à un empoisonnement par le plomb (saturnisme) et il n'était pas rare qu'on en meure.
C'était surtout fréquent avec les tomates ce qui explique que celles-ci aient été considérées pendant près de 400 ans comme toxiques.

Le pain était divisé selon le statut social.
Les ouvriers en recevaient le fond carbonisé, la famille mangeait la mie et les hôtes recevaient la croûte supérieure, bien croquante.

Société - Et dire qu’aujourd’hui l’on se plaint de la crise… ! 2/2

Pour boire la bière ou le whisky, on utilisait des gobelets en plomb.
Cette combinaison mettait fréquemment les buveurs dans le coma pour plusieurs jours !

Société - Et dire qu’aujourd’hui l’on se plaint de la crise… ! 2/2

Et quand un ivrogne était trouvé dans la rue, il n'était pas rare qu'on entreprenne de lui faire sa toilette funèbre.
Il restait ainsi plusieurs jours sur la table de la cuisine, où la famille s'assemblait pour boire un coup en attendant que l'olibrius revienne à la conscience : d'où l'habitude de la veillée mortuaire

Société - Et dire qu’aujourd’hui l’on se plaint de la crise… ! 2/2

La Grande-Bretagne est en fait petite et à cette époque, la population ne trouvait plus de places pour enterrer ses morts; Du coup, on déterra des cercueils et on les vida de leurs ossements qui furent stockés dans des bâtiments ad hoc afin de pouvoir réutiliser les tombes. 
Mais lorsqu'on entreprit de rouvrir ces cercueils, on s'aperçut que 4 % d'entre eux portaient des traces de griffures dans le fond, ce qui signifiait qu'on avait enterré là quelqu'un de vivant.

Dès lors, on prit l'habitude d'enrouler une cordelette au poignet du défunt reliée à une clochette à la surface du cimetière ; et l'on posta quelqu'un toute la nuit dans les cimetières avec mission de prêter l'oreille et c'est ainsi que naquit là l'expression

« sauvé par la clochette ». 
C'est une grenouille en marbre sculptée sur un bénitier à l'entrée de la cathédrale de Narbonne qui est à l'origine de l'expression imagée « grenouille de bénitier ».  

Qui a donc dit que l'histoire était ennuyeuse ?

Merci à Valérie….Qu’elle en soit remerciée

Le Pèlerin 

Partager cet article
Repost0
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 13:42

Bonne grosse soupe d'Amour 

A la soupe

Préparer une grande casserole,
Couper les mots de colère,
Garder ceux qui sont adoucissants,
équilibrants et apaisants,
Brosser, peler et laver égoïsme,
Hacher les conflits et la froideur,
Enlever la peau de la contrariété et celle des ressentiments avant cuisson,
Rejeter le mauvais, annuler le négatif,
Combiner le respect et la courtoisie,
Ajouter une très grosse canne d'affections,
Une bouteille pleine de délicatesses,
Mesurer un gros contenant plein de bon sens,
Mettre le bouillon de la politesse bien dégraissé de l'inattention,
Un cube d'accessibilité,
Mêler la bonne attitude, la vitalité, l'enthousiasme,
Mettre un bouquet garni de paroles aimables,
Parsemer de poudre de disponibilité,
Saupoudrer de beaucoup, beaucoup d'amour,
accompagné d'une voix douce,
Ne pas mettre trop de reproches, attention, ça gâterait le tout,
L' ajout de la cordialité donne un très bon petit goût,
On peut varier avec la convivialité,
Certains préfèrent avec un soupçon d'étreintes,
Remuer délicatement,
Épaissir pour lui donner la texture veloutée de la tendresse,
Incorporer petit à petit l'humour,
Encore meilleure si on a préalablement prévu la bienveillance.
À feu doux, et porter à ébullition l'émerveillement,
Réduire le feu des arrière-pensées,
Laisser mijoter le don de soi et les p'tits bonheurs,
Poursuivre la cuisson dans une ambiance sereine et chaleureuse.
Un parfum agréable de compréhension se propagera
dans toute la maisonnée.
Varier les saveurs. Et sortez votre plus belle soupière !
Une soupe exquise, saine, équilibrée, bonne à se délecter,
chaude et très réconfortante.
Une recette appétissante, nourrissante et adaptable à toute la famille.
On peut l'accompagner de biscuits de gestes sympathiques
ou de croûtons de finesses, et d'un filet de bon accueil.
Déguster le plaisir de vous sentir rassasié.
Très bon choix lorsqu'on reçoit la visite à souper.
Un régal ! À la soupe !!! 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 18:39

Règles à ne pas oublier

Humour – La Société a ses règles

1- L'argent ne fait pas le bonheur mais il est plus confortable de pleurer en Mercedes qu'à vélo.

- - - - - - - - - -

2- Pardonne à ton ennemi mais n'oublie jamais le nom de ce con.

- - - - - - - - - -

3- Aide ton prochain quand il est dans la merde et il se souviendra de toi quand il y sera à nouveau.

- - - - - - - - - -

4- Beaucoup de gens sont en vie seulement parce qu'il est illégal de les tuer.

- - - - - - - - - -

5- L'alcool ne résout pas les problèmes...mais le lait et l'eau non plus.

- - - - - - - - - -

Et les autres règles, tout aussi importantes

- - - - - - - - - -

- Il ne faut pas avoir peur des chevaux sous le capot mais de l'âne derrière le volant.

- - - - - - - - - -

- Ce ne sont pas les enfants sur la banquette arrière qui font les accidents mais bien les accidents sur la banquette arrière qui font des enfants...

- - - - - - - - - -

- Il ne faut pas boire au volant, il faut boire à la bouteille.

- - - - - - - - - -

- L'argent n'a pas d'odeur mais quand on n'en a pas, ça sent la merde.

- - - - - - - - - -

- Quand tu t'adresses à une femme, il faut un sujet, un verbe et un compliment.

- - - - - - - - - -

- Les femmes qui se vantent d'être courtisées par beaucoup d'hommes ne devraient pas oublier que les

produits à bas prix attirent beaucoup de clients.

- - - - - - - - - -

- Pour les riches : des couilles en or....et pour les pauvres : des nouilles encore.

- - - - - - - - - -

- Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira. Dites lui maintenant que la peinture n'est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

- - - - - - - - - -

- Certains jouent aux échecs,...d'autres les collectionnent.

- - - - - - - - - -

- Mieux vaut se taire et passer pour un con que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.

- - - - - - - - - -

- C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant

d'avoir l'air con.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 17:21

Lettre d'Albert Einstein à sa fille Lieserl

L’Amour selon Albert Einstein

À la fin des années 1980, Lieserl, la fille du célèbre génie Albert Einstein, a donné 1 400 lettres écrites par Einstein à l’Université hébraïque, avec ordre de ne pas rendre public son contenu jusqu’à vingt ans après sa mort. Ceci est l’une d’entre elles.

« Lorsque j’ai proposé la théorie de la relativité, très peu m’ont compris, et ce que je vais te révéler maintenant à transmettre à l’humanité va choquer l’incompréhension et les préjugés du monde. » Je te demande de conserver ces lettres aussi longtemps que nécessaire, d’attendre des années, des dizaines d’années, jusqu’à ce que la société soit suffisamment avancée pour accepter ce que je vais expliquer ci-dessous. Il y a une force extrêmement puissante pour laquelle jusqu’à présent, la science n’a pas trouvé une explication officielle. C’est une force qui comprend et régit toutes les autres et est même derrière tout phénomène qui opère dans l’univers et qui n’a pas encore été identifiée par nos soins. Cette force universelle est l’Amour. Lorsque les scientifiques étaient à la recherche d’une théorie unifiée de l’univers, ils ont oublié la plus invisible et la plus puissante des forces:

L’Amour est Lumière, qui éclaire ceux qui la donnent et la reçoivent. L’Amour est la gravitation, car elle fait que certaines personnes se sentent attirées vers les autres.

L’Amour est «le courant électrique», car il démultiplie ce que nous avons de meilleur et permet que l’humanité ne s’éteigne pas dans son égoïsme aveugle.

L’Amour révèle et se révèle.

Par l’Amour, nous vivons et mourons.

L’Amour est Dieu, et Dieu est Amour.

Cette force explique tout et donne son sens premier à la vie. Il s’agit de la variable que nous avons ignorée pendant trop longtemps, peut-être parce que l’Amour nous fait peur, puisque c’est la seule énergie de l’univers que l’homme n’a pas appris à gérer par sa volonté. Pour donner une visibilité à l’Amour, j’ai fait une simple substitution dans mon équation célèbre.

Si, au lieu de « E = mc2 » nous acceptons que l’énergie de guérison du monde puisse être obtenue à travers l’Amour multiplié par la vitesse de la lumière au carré, nous arrivons à la conclusion que l’Amour est la force la plus puissante qui existe, car il n’a pas de limites.

Après l’échec de l’humanité dans l’utilisation et le contrôle des autres forces de l’univers, qui se sont retournées contre nous, il est urgent que nous nous nourrissions d’un autre type d’énergie. Si nous voulons que notre espèce survive, si nous voulons trouver un sens à la vie, si nous voulons sauver le monde et chaque être sensible qui l’habite, l’Amour est LA et la seule réponse. Peut-être nous ne sommes pas encore prêts à fabriquer une bombe d’Amour, un appareil assez puissant pour détruire toute la haine, l’égoïsme et la cupidité qui dévastent la planète. Cependant, chaque individu porte à l’intérieur un petit mais puissant générateur d’Amour dont l’énergie est en attente d’être libérée. Lorsque nous aurons appris à donner et à recevoir cette Énergie universelle, chère Lieserl, nous pourrons affirmer que l’Amour conquiert tout, est capable de transcender tout et chaque chose, car l’Amour est la quintessence de la vie. Je regrette vivement de ne pas pouvoir exprimer ce qui, dans mon coeur, a palpité silencieusement pour toi toute ma vie. Il est peut-être trop tard pour demander pardon, mais comme le temps est relatif, j’ai besoin de te dire que je t’aime et grâce à toi, j’ai atteint l’ultime réponse. Ton père :

Albert Einstein ».

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 09:02

C'est une façon de participer à cette  large participation citoyenne

Les Petits Chanteurs à La Croix De Boi

Les Petits Chanteurs à La Croix De Boi

Je vous fais suivre un message émanant des petits chanteurs à la croix de bois.

Face à la barbarie des évènements récents et face aux guerres qui sévissent partout dans le monde, des voix s’élèvent pour la paix :

Cliquez ici

Ou insérez le lien ci-dessous dans votre navigateur

https://www.facebook.com/video.php?v=1680062072220506&l=3484033611941908206

Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois

Missionnaires de la Paix

Diffusez largement ce message

Cordialement

Le Pèlerin
 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 09:34

La journée de la Femme

Femme-pensive-Salamanca.jpg

On a chanté la femme
On a aimé la femme
On a glorifié la femme
On a idolâtré

On a ignoré
On a brisé
On a oublié les femmes
Comme on oublie les enfants qui mendient dans les rues

Sans l’ouverture de certains hommes courageux
Sans l’attention portée par eux
La femme n’aurait pas bougé
Dans plusieurs pays comme le mien
La femme est l’égale de l’homme en tout point

L’homme a compris que c’était le meilleur moyen


Que les deux avancent en harmonie vers demain

Source helenp.unblog.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 14:47

France – Société - Pourquoi des musulmans choisissent l’école catholique pour leurs enfants

Des-eleves-de-confession-marseille-cours-de-philo.jpg

 

Des élèves de confession musulmane assistent à un cours de philosophie, le 9 octobre 2009 au collège privé catholique Saint-Mauront, à Marseille.

SOCIETE - Selon les secteurs géographiques, les écoles privées catholiques peuvent accueillir jusqu’à 90% de musulmans, estime l’Enseignement catholique. Pourquoi un tel succès? Eclairage...

La pause déjeuner touche à sa fin. Walid et Ismaël, 19 et 16 ans, discutent avant de retourner en cours dans l’établissement privé catholique Jean Baptiste de la Salle, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Inscrits en Bac Pro, tous deux musulmans, ils sont arrivés ici il y a deux ans après des années dans le public. «Mes parents m’ont mis ici parce que mon secteur était blindé et que les lycées n’avaient pas bonne réputation», explique Ismaël. «C’est une bonne école. Ils sont aussi plus compréhensifs sur les absences pour les fêtes religieuses», ajoute Walid.

L’établissement, qui comprend une école, un collège et un lycée, fait partie des 8.300 existant en France, et accueille 2.400 élèves, dont une majorité d’origine étrangère. «On a une forte mixité sociale et religieuse, à l’image de la réalité sociologique de Saint-Denis. On fait vivre tout le monde dans la sérénité», assure Benoît Lecoutère, son directeur, précisant n’avoir «jamais eu de conflit lié à la religion».

«Ici, il y a un bon niveau d’études et un encadrement plus strict»

Souad Boussif, vendeuse de 45 ans, musulmane, y a inscrit ses quatre enfants, à raison de quelque 1.000 euros par an pour chacun. Comme de nombreux parents, son choix a d’abord été guidé par le souci de «leur donner le meilleur enseignement possible». «L’un de mes fils a été dans le public pendant trois mois, c’était catastrophique. Il pleurait, se faisait chahuter… Alors qu’ici, il y a un bon niveau d’études et un encadrement plus strict. Ça me plaît».

Ces critères reviennent systématiquement pour expliquer le succès des établissements privés auprès des familles, surtout dans les quartiers défavorisés. «Il y a une problématique de la réussite dans le choix de ces parents musulmans, estime Dahmane Abderrahmane, conseiller de Dalil Boubakeur, Recteur de la Grande Mosquée de Paris. Il ne s’agit plus de la première génération d’immigrés venus nettoyer les rues de Paris mais de la troisième génération, inscrite dans la durée. Des parents se disent ‘’moi mon père était ouvrier, je veux que mon fils soit cadre’’».

«On peut parler de Dieu»

La dimension religieuse est elle aussi valorisée. «Les parents sont contents que dans les écoles privées, on puisse parler de Dieu et de son appartenance religieuse sans se cacher, explique Claude Berruer, adjoint au Secrétariat général de l’Enseignement catholique. Dans le public, cela peut devenir explosif et les règles sont plus strictes, par exemple sur le port de signes religieux, interdits». Le partage des «valeurs» portées par la religion, quelle qu’elle soit, est lui aussi plébiscité.

Les fausses rumeurs sur l’enseignement de la soi-disant «théorie du genre» à l’école ont conforté certains dans leur choix. «Dans le privé on est à l’abri de ces trucs», tranche Dahmane Abderrahmane, qui paye la scolarité de ses petites-filles, musulmanes, dans une école catholique.

Quant à d’éventuels malentendus sur la nature des établissements, ils sont censés être dissipés lors du rendez-vous d’inscription, crucial. «Je parle de la pastorale, raconte Benoît Lecoutère. Je rappelle qu’on est dans un établissement catholique, que je ne fais pas de prosélytisme mais que je fais mon travail au nom de l’Evangile.»

«Organiser la cohabitation»

Aucun chiffre n’existe sur la proportion exacte de musulmans dans ces écoles – jusqu’à 90% selon les secteurs géographiques, estime l’Enseignement catholique. Mais le phénomène semble avoir pris de l’ampleur avec le temps, puisqu’un document «très demandé» et intitulé «Musulmans en école catholique» a été publié en 2010 par la direction de l’Enseignement catholique. L’objectif était de «répondre à des interrogations croissantes» des professeurs et directeurs d’école afin d’«organiser la cohabitation» entre catholiques et musulmans dans les établissements, rappelle Claude Berruer.

Le dossier rappelait quelques règles. «Par exemple, le voile n’est pas interdit, mais on ne peut pas admettre qu’un élève n’aille pas en gym ou en Sciences de la vie et de la terre, souligne-t-il. De même, on ne peut pas transformer l’école en salle de prière musulmane. Les choses sont claires.» Et semblent bien acceptées.

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 18:50

Un cheikh saoudien explique que la Terre ne tourne pas autour du soleil

La Terre qui tourne

La Terre qui tourne

Un illuminé

Un illuminé

Le prédicateur saoudien Bandar al-Khaibari a expliqué à ses étudiants que, non, la Terre « ne bouge pas », elle est « stationnaire ». Oubliez tout ce qu’on vous a dit à l’école, la Terre ne tourne ni sur elle-même, ni autour du soleil. Ses propos ont été repérés lundi, dans une vidéo, sur le site de Al Arabiya. Des affirmations qui ont de quoi surprendre.

Et les arguments qu’il avance pour étayer sa théorie lui semblent parfaitement « logiques ». Donc, selon la nouvelle théorie de Bandar al-Khaibari, étant donné que la Terre tourne dans un sens, un avion en partance d’Arabie Saoudite vers la Chine n’aurait qu’à rester suspendu dans les airs pour que Pékin « vienne à lui ».

Cependant, si la Terre tourne dans l’autre sens, impossible pour l’avion de rejoindre sa destination, car « la Chine tourne aussi alors que l’avion tourne ». Compris ? Son argumentation laisse tout de même les scientifiques et les internautes incrédules. Il va lui falloir encore un peu de temps pour révolutionner l’astrophysique moderne avec ses nouvelles théories. Mais pas sûr qu’il bouleverse les fondements coperniciens avec cette thèse.

Source La Dépêche du Midi…..Mais un peu plus d’info dans les chroniques de rorschach

QI zéro : Un religieux saoudien explique que la Terre est fixe et ne tourne pas sur elle-même

Voilà ce qu’il arrive quand ils sont en confiance...

Un verre dans les mains, il a expliqué devant un auditoire d'étudiants que la Terre était "stationnaire" et ne bougeait pas.

Retour plusieurs siècles en arrière pour le cheikh Al-Bandar Khaibari. Ce religieux saoudien tente de démontrer à un étudiant, dans la vidéo ci-dessus, que la Terre est statique, "sinon les avions n'arriveraient pas à destination".

Devant un auditoire, l'homme a tenté de faire la démonstration que la Terre ne tournait pas sur elle-même. Les images ont été relayées sur le site d'Al-Arabiya. Un verre dans les mains, le cheikh a expliqué que la Terre était "stationnaire" et ne bougeait pas.

Fabriquées par Hollywood

Pour démontrer sa thèse, l'homme va jusqu'à prendre l'exemple d'un avion partant d'Arabie saoudite pour rejoindre la Chine. "Si l'avion restait immobile dans le ciel et que la Terre tournait dans un sens, la Chine finirait par arriver en-dessous de lui. Si la Terre tournait dans l'autre sens, l'avion ne pourrait jamais atteindre la Chine, car la Chine tournerait elle aussi", a-t-il développé.

Toujours selon Al-Arabiya, le cheikh a également nié les missions lunaires de la Nasa. Pour lui, elles ont été fabriquées par Hollywood.

Cette "démonstration" scientifique a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Un hashtag #cleric_rejects_rotation_of_Earth a même été créé. Certains internautes ont décidé d'utiliser ce mot-clé, dorénavant, pour promouvoir la science.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0