Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 19:18

L’indifférence

L-indifference.jpg

 

Qu’y a-t-il de pire ? La sollicitude dominatrice d’un ami malveillant, les pointes cruelles d’un homme méchant, ou le regard glacé d’un être indifférent ?

On dit parfois qu’il n’y a pas plus mordant, plus humiliant, plus blessant que l’indifférence.

Elle nous dédaigne, ignore notre existence et rien n’est plus cuisant qu’un tel ressentiment.

Au moins la méchanceté nous accorde-t-elle un intérêt en cherchant à nous blesser… L’indifférence est elle un sentiment, ou plutôt une position qui ne s’éprouve pas à la manière d'une sensation ou d'une émotion?

Doit on réagir à l’indifférence autrement que par elle-même ?

N’y a-t-il pas un usage positif, actif même, à cette passion apparemment vide et négative ?

Une chose est sure, c’est que l’indifférence demeure le pire de tous les états de l'âme.

« Le pire pêché envers nos semblables, ce n'est pas de les haïr, mais de les traiter avec indifférence, c'est là l'essence de l'inhumanité. »

Citation de George Bernard Shaw.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 11:52

Un Algérien de 37 ans, soupçonné de recruter des Français pour mener le djihad en Syrie, a été expulsé ce jeudi 1er mai au matin, a annoncé le ministre de l'Intérieur.

Camp d'entraibement djihadiste pres d Alep

 

C'est la première expulsion dans le cadre du récent plan gouvernemental destiné à lutter contre les filières djihadistes.

Ce résident régulier en France a été interpellé en Turquie dans un bus convoyant un groupe vers la Syrie, avant d'être remis aux autorités françaises, qui ont immédiatement procédé à son expulsion.

Il est lié à des "membres de la mouvance islamiste radicale qui ont été impliqués dans le recrutement d'individus pour intégrer des filières djihadistes à destination de l'Afghanistan et de la Syrie", a affirmé l'Intérieur dans un communiqué.

Il vivait chez ses parents à Albertville 

L'homme connaissait deux hommes, habitant comme lui en Savoie, qui avaient été condamnées en février 2011 à trois ans de prison pour avoir organisé l'envoi de djihadistes en Afghanistan, a détaillé une source proche du dossier.

L'homme était arrivé en France à l'âge de deux ans et vivait chez ses parents à Albertville (Savoie), selon cette source.

"Il a été interpellé mi-mars, alors qu'il tentait d'entrer illégalement en Syrie dans un [car] convoyant des djihadistes pour se rendre dans la région d'Alep. Cinq de ses proches, des hommes originaires d'Albertville (Savoie) comme lui, ont été arrêtés et expulsés eux dans la foulée vers la France", a expliqué une source proche de l'enquête.

L'Algérien a été renvoyé par les autorités turques mercredi soir à Lyon et expulsé immédiatement jeudi matin vers son pays natal, a ajouté cette source.

Il voulait rejoindre "L'État islamique en Irak et au Levant"

Cet homme avait quitté la France en février pour se rendre en Turquie, porte d'entrée habituelle des Européens voulant aller faire la guerre en Syrie. "Le départ de cet homme, repéré par les services de renseignement français, coïncidait avec le signalement auprès des policiers et de gendarmes de plusieurs familles résidant en Savoie et notamment à Albertville, signalant le départ de proches vers la Syrie", a ajouté une source proche du dossier.

Selon un de ses proches qui se présente commme un cousin à Albertville, "il était 'normal'. Il était en formation maçonnerie" quand il le croisait il y a "trois-quatre mois" en ville.

"J'ai été étonné de le savoir parti pour la Syrie et depuis je n'ai plus eu de nouvelles de lui", a-t-il encore indiqué en précisant que son cousin avait une épouse et une petite fille en Algérie.

Les six Savoyards entendaient rejoindre l'un des groupes djihadistes les plus radicaux, appelé "L'État islamique en Irak et au Levant", a ajouté cette source.

285 djihadistes Français en Syrie

L'expulsion immédiate de ressortissant étrangers impliqués dans les filières djihadistes, est l'une des mesures du plan anti-djihad présenté la semaine dernière en Conseil des ministres par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Cette expulsion "souligne la pertinence et l'efficacité des mesures décidées par le gouvernement", qui "seront appliquées avec une totale fermeté", ajoute le communiqué.

Actuellement, 285 Français sont engagés sur les théâtres d'opérations en Syrie, 120 sont en transit vers la Syrie et 25 ont été tués lors des combats.

Source Le Nouvel Observateur

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 18:02

Un Italien condamné pour être un "un trop bon coup"

premiere-nuit.jpg

 

Sergio Lori vient d’être condamné à six mois de prison pour « harcèlement ». Cet Italien a en effet indisposé ses voisins avec des rapports sexuels top bruyants, rapporte le Daily Mirror.

Âgé de 42 ans, cet habitant de Venise, a encore l’énergie de la jeunesse. Sergio aime faire l’amour avec ardeur et ses compagnes semblent apprécier.

Ce qui n’est pas le cas de ses voisins ! Selon les témoignages des habitants de l’immeuble, qui ont porté plainte pour tapage, les rapports des amants peuvent durer parfois plus d’une heure, ainsi que les gémissements des femmes qui passent dans sa chambre à coucher.

Le juge en charge de cette affaire a estimé que la demande des voisins était «raisonnable».

L’étalon italien a finalement écopé de six mois de prison, décision dont il fera appel.

L’accusé ne comprend pas en effet qu’il ait été condamné pour avoir «été trop bon en sexe».

 Il tient également à souligner la différence entre «harcèlement» et «bruit».

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 09:53

Plus le pénis est grand, plus la femme serait infidèle !

penis.jpg

Infidèle… !!!...Prenez un centimètre

 

Selon une étude publiée dans PlosOne, plus un homme aurait un long pénis, plus sa partenaire serait susceptible de le tromper.

Quand on dit que la taille n'est pas le plus important ! Après avoir interrogé 545 couples mariés vivant au Kenya pour connaître les motifs de l'adultère féminin, des chercheurs ont conclu que plus le pénis de l'homme serait grand, plus sa femme le tromperait. "Chaque pouce (environ 2,5 cm) de pénis en plus augmente la probabilité que la femme soit impliquée dans une relation extraconjugale. Les femmes associent les grands pénis à la douleur et à l'inconfort pendant l'acte sexuel excluant le plaisir et la satisfaction qu'elles sont censées ressentir" ont commenté les auteurs au Huffingtonpost.com. Au total, sur les 6 mois de l'étude, 6,2% des femmes ont été infidèles. Parmi les autres facteurs d'adultère cités par les femmes : un âge plus jeune, les violences conjugales ou encore elle manque de satisfaction sexuelle.

Les résultats de l'étude ont été publiés dans PlosOne.

Source Medisite / PlosOne

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 04:32

Le porno en cause

ZIZI

 

Plus d'un tiers des hommes de moins de 25 ans admettent avoir été déjà été complexés par la taille de leur pénis en regardant un film porno, révèle une enquête IFOP publiée jeudi.

Les films X peuvent être générateurs de complexes chez les garçons mais répandent aussi des codes sexuels, comme l'épilation intégrale, d'après cette enquête réalisée pour Tukif.com, site pour adultes.

"Le sexe glabre vu dans les films X s'impose de plus en plus comme la norme du corps féminin désirable aux yeux des hommes parmi les jeunes générations où la consommation de porno est la plus forte", remarque François Kraus, directeur d'études à l'IFOP.

Cette contrainte apparaît plus répandue chez les jeunes Françaises des couches populaires les moins aisées et dont le niveau d'éducation est faible (20% d'épilation intégrale chez les "CSP -" contre 9% chez les "CSP +").

L'épilation intégrale concerne près d'une fille sur deux de moins de 25 ans (45%); un comportement qui s'aligne en fait sur les goûts des hommes de leur âge, d'après l'enquête.

Le complexe de la taille du pénis décroît avec l'âge

Par ailleurs, le nombre d'hommes complexés par la taille de leur pénis à la vue d'un film X décroît avec l'âge : de 34% des 18-24 ans, leur proportion tombe à 14% chez les 65 ans et plus.

Mais dans l'ensemble, un quart (24%) des hommes qui ont déjà regardé un film X (soit 90% de l'échantillon masculin interrogé) admet avoir au moins une fois été complexé à la vue d'organes surdimensionnés exhibés dans certains de ces films.

Si la majorité des hommes (56%) et des femmes (63%) interrogés estiment que la taille du pénis ne joue pas un rôle important dans le plaisir féminin, ce n'est pas le cas des garçons de moins de 25 ans qui très majoritairement (61%) pensent le contraire.

En pratique, la longueur moyenne d'un sexe en érection est évaluée à 15 cm par les femmes et à près de 16 cm par les hommes.

"Reproduire les scènes" vues dans un film porno

Autre effet de la culture porno, les amateurs tendent à intégrer les pratiques issues de l'univers du X dans leur répertoire sexuel. Ainsi près d'un Français sur deux (47%) a tenté de "reproduire des positions ou des scènes" vues dans un film porno, un chiffre en progression par rapport à 2009 (40%). Et si la proportion des personnes interrogées qui cherchent à pimenter leur vie de couple en filmant leurs ébats reste limitée, elle a presque doublé en l'espace de cinq ans (11% contre 6% en 2009). La diffusion de photos ou de sextapes, elle, reste marginale (3%).

Enquête réalisée par l'IFOP du 25 au 31 janvier auprès d'un échantillon représentatif de 1.003 personnes de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Source Le Nouvel Observateur

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 19:46

L’indifférence   indifference-martin-luther-king1.jpg

 

Qu’y a-t-il de pire ? La sollicitude dominatrice d’un ami malveillant, les pointes cruelles d’un homme méchant, ou le regard glacé d’un être indifférent ?

On dit parfois qu’il n’y a pas plus mordant, plus humiliant, plus blessant que l’indifférence.

Elle nous dédaigne, ignore notre existence et rien n’est plus cuisant qu’un tel ressentiment.

Au moins la méchanceté nous accorde-t-elle un intérêt en cherchant à nous blesser… L’indifférence est elle un sentiment, ou plutôt une position qui ne s’éprouve pas à la manière d'une sensation ou d'une émotion?

Doit on réagir à l’indifférence autrement que par elle-même ?

N’y a-t-il pas un usage positif, actif même, à cette passion apparemment vide et négative ?

Une chose est sure, c’est que l’indifférence demeure le pire de tous les états de l'âme.

« Le pire pêché envers nos semblables, ce n'est pas de les haïr, mais de les traiter avec indifférence, c'est là l'essence de l'inhumanité. »

Citation de George Bernard Shaw.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 09:27

Sexualité - Selon une enquête de l'Ifop, commandée par le site de rencontre extraconjugales Gleeden.com...

Venise 03

 

Le cliché du mâle latin a la dent dure. Publiée ce jeudi, une enquête* pour savoir comment l’infidélité était perçue, pratiquée et vécue dans les principaux pays européens, montre que c'est en France (55%) et en Italie (55%), que la proportion d’hommes ayant déjà été infidèles au cours de leur vie est la plus élevée

La pratique de l'infidélité

En %, les réponses «Oui» à la question: Au cours de votre vie, vous est-il arrivé d'être infidèles, c'est à dire d'avoir eu un rapport sexuel avec une autre personne que celle avec laquelle vous étiez en couple?

Dans ces sociétés imprégnées de culture latine ou catholique, on observe aussi une forte dichotomie des comportements extraconjugaux en fonction du sexe. En effet, l’extra conjugalité y apparaît comme un phénomène largement masculin alors qu’elle semble être une pratique plus mixte dans des pays plus «égalitaires» sur le plan sexuel comme le Royaume-Uni et surtout l’Allemagne où les «écarts de conduite» s’avèrent aussi nombreux chez les femmes (43%) que chez les hommes (46%).

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 16:12

La danse, métaphore de la vie de couple

le-tango-danse-sociale.jpg

 

Duo ou bien duel, la danse à deux est pleine de promesses. D’origine latine, elle est langoureuse, et mime la vie d’un couple, de la rencontre à la rupture. Amour-passion, amour-fusion, amour-trahison… il s’exprime à travers un pas de deux, un face-à-face ou un volte-face.
La salsa
Très populaire, la salsa attire d’abord par sa musique qui rappelle le soleil de Cuba, et par le côté festif et entraînant de ses pas. Issue des rythmes afro-cubains et influencée par la culture des Caraïbes, la salsa voit le jour dans les années 20. Elle est récupérée par la communauté hispanique du quartier de Harlem à New York à la fin des années 60, puis investit l’Europe dans les années 90, devenant la danse latine la plus populaire de ces dernières années.
Le tango
Le tango est né au début du XXè siècle dans les maisons closes de Buenos Aires. Jugé alors trop indécent, c’est Paris qui en fait une danse à la mode dans les années folles. Il est parfois empreint de nostalgie et de mélancolie, car danser le tango, c’est danser « une pensée triste ». Basé sur l’étreinte et la séduction, le tango mime le face-à-face d’un homme et d’une femme. C’est la plus érotique et la plus belle danse qui soit.
Le mambo
Né à Cuba dans les années 40, le mambo est la rencontre du jazz et des rythmes cubains. Très sexy, cette danse se caractérise par un jeu de jambes et de hanches très étudié, extrêmement rythmé et aguichant. Le mambo est la danse de la légèreté, de l’insouciance et de la fête.
La samba
Festive et joyeuse, la samba est aujourd’hui devenue une attraction à elle toute seule lors du carnaval de Rio. Née dans les bidonvilles de la belle brésilienne dans les années 20, la samba est issue du rythme des percussions que les esclaves africains ont apportées avec eux au Brésil. Comme le tango, la samba se décline en plusieurs versions. La samba bossa nova, par exemple, possède un tempo plus lent et des sonorités plus jazzy.
La rumba
Si le tango est la danse de la passion sexuelle, la rumba est la danse de l’amour romantique par excellence. La femme aguiche l’homme avant de se détourner au dernier moment, tandis que l’homme tente de la séduire tout en gardant la face. Exécutée sur un rythme lent et profond, la rumba est la transposition de la vie d’un couple.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 08:42

La maîtresse a fait une dictée.

533353463_23caaf027f.jpg 

Le petit Benoît a bien écouté. Il a écrit exactement ce qu’il a entendu.

Pourtant, le résultat est inattendu ! . . .

Une dictée sans fautes

Dans la cuisine du vieux chalet

Un ravioli, au fond d’un petit poêlon, réchauffe. Et il dore sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le dîner, tout sera grillé, appétissant, fondant ! Le fromage est posé sur un plat ravissant. Sans doute, et d’une bouchée, il sera avalé ! Le saucisson, gras et bien tendre, sera coupé en rondelles. Et, servi sur un plateau, le chocolat bout. Le verser sera délicat et dangereux ! D’un seul coup, il écume et gorge le chalet d’un bon et tranquille parfum.

Une dictée, 100 fautes !

Dans la cuisine du vieux chat laid

Un rat vit au lit, au fond d’un petit poêle long. Réchauffé, il dort sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chat laid est bien tranquille : pour le dîner, tout ce rat, gris et appétissant, fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi, sans s’en douter, d’une bouchée, il sera avalé ! Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rondelles et servi sur un plat. Oh ! le choc ! holà ! Bouleversé ce rat délicat est dangereux ! D’un seul coup, il écume, égorge le chat laid d’un bond et tranquille, part.

Fin

Amusant non????

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 08:25

Le sociologue Mathieu Trachman les décortique pour «20 Minutes»...

desir.jpg 

Tout le monde -ou presque- a vu un film porno dans sa vie. Ou au moins un bout. Mais derrière ces images de coïts réglés au millimètre, et ces gros plans gynécologiques sur les anatomies d’actrices ou d’acteurs infatigables, que sait-on vraiment de cet univers? De ce monde parallèle, dans lequel on peut avoir un rapport sexuel avec son réparateur de photocopieuse, ou sa secrétaire. Voire avec les deux en même temps. Le sociologue Mathieu Trachman, qui publie Le travail pornographique, une enquête menée entre 2006 et 2010 sur l’industrie du X français, a aidé 20 Minutes à y voir plus clair, en décryptant dix idées qui collent à la peau du porno.

1-Faire du porno, c’est l’occasion de gagner plein de fric

«Non, cette image des profits colossaux, en France, est plutôt fausse. Il faut d’ailleurs distinguer plusieurs segments. Il y a un petit groupe de producteurs installés, pour qui l’activité est rentable. Mais autour, il y en a un grand nombre pour qui ça ne l’est pas. Pour certains, ce n’est même pas leur activité principale. Quant aux salaires des actrices et des acteurs, ils sont plus élevés pour les premières. C'est parce que l’actrice fait la valeur d’un film. Mais cela conforte aussi l'idée que la sexualité féminine est un bien rare, qui ne doit pas se donner mais se vendre.»

2- Pour être «hardeur», il faut en avoir une grosse

«C’est plutôt vrai, mais pas uniquement. Disons, qu’il y a une espèce d’obsession phallique, basée sur l’idée que la taille est synonyme de puissance et de jouissance assurée. Mais on ne peut pas réduire le travail d’un acteur à la taille de sa bite. Ils peuvent développer une attitude, un style. Des acteurs comme Titof ou Rocco Siffredi se singularisent notamment par leur manière de jouer la sexualité.»

3- Les actrices pornos prennent toujours du plaisir

«Non. Leur travail c’est de jouer le plaisir ou la jouissance. Ce qui est délicat, c’est qu’elles doivent ensuite se mettre en scène dans les interviews comme des femmes insatiables, certifier de la vérité de ce plaisir. C’est ce qu’elles peuvent dire dans Hot Vidéo, mais pas forcément dans une interview pour Libé. Mais attention, cela ne signifie pas pour autant qu’elles ne peuvent pas prendre du plaisir.»

4- Faire du porno, c’est un bon tremplin pour faire ensuite du cinéma

«Non, car avoir fait du porno reste un stigmate dans le monde du cinéma dit traditionnel. Et ce n'est pas une question de la compétence, mais bien une stigmatisation politique créée par la séparation entre le porno et le monde du cinéma, au milieu des années 70.»

5- Ceux qui font du porno, c’est tous des obsédés ou des salopes

«Non. J’ai essayé de montrer dans mon livre qu’il s’agit de gens qui investissent la sexualité comme un terrain d’expérimentation. Ce n'est pas l'expression d'un désir naturel, mais un rapport particulier à la sexualité, constituée en domaine professionnel.»

6- Les acteurs pornos n’ont jamais de panne

«Eh bien si. L’acteur qui n’en a jamais, c’est un mythe propagé par ceux qui sont déjà dans le milieu. Cela sert à le verrouiller, en excluant les débutants qui voudraient juste en profiter pour se faire des filles. En fait, il s’agit surtout de relever le droit d’entrée dans la profession.»

7- Les acteurs et actrices pornos sont plus des cascadeurs que des acteurs

«Plus maintenant, mais ils l’ont été. C’était une question de statut professionnel, qui s’est posée au début de la pornographie dans les années 70. Les acteurs «traditionnels» refusaient qu’ils aient le même statut qu’eux et il fallait bien leur en trouver un. Maintenant, ils ont celui d’intermittent, pour ceux qui parviennent à l’obtenir.»

8- Toutes les actrices sont bisexuelles

«Non. Mais toutes les actrices doivent effectivement tourner des scènes lesbiennes. Cela renvoie à des logiques plus générales du porno. Ces pratiques entre femmes prennent en effet sens devant le regard masculin, et ne renvoient pas nécessairement aux désirs des actrices. Les rapports entre hommes sont eux beaucoup plus problématiques, car ils contredisent une masculinité qu'ils tiennent à affirmer.»

9- Il y a une vie après le porno

«Ça dépend. Les hommes ont plus de chance de passer derrière la caméra. Ce qui est beaucoup plus difficile pour les femmes. Plus généralement, je pense qu'il est difficile de parler de reconversion. Pas parce qu’on ne fait rien de cette expérience, mais parce que le transfert de compétences n'existe pas vraiment, notamment pour les femmes. Tout cela ne dépend pas de ce qu’on a fait dans le porno, mais du regard extérieur sur le porno.»

10- Regarder du porno, c’est pour les pervers

«Non, c’est une pratique ordinaire. Mais comme la pornographie représente de multiples fantasmes, certains sont en effet plus légitimes que d'autres. En fait, le porno souffre encore de l’image que lui a collé l’Etat depuis dans les années 70. Une image négative, de films pour pervers, alors qu'on peut le voir comme une technique ayant pour but d'exciter les spectateurs.»

Source 20minutes.fr Mathieu Gruel

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0