Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 juillet 2007 2 31 /07 /juillet /2007 23:03
Toulouse  
30 km/h en centre-ville 


toulousecarte2.jpg
C'est une révolution. Ou une vélorution, selon le terme inventé par des militants du deux-roues non motorisé. Après l'ouverture d'une seconde ligne de métro pour désengorger la Ville rose, la priorité exprimée hier par le maire de Toulouse en faveur des modes doux (métro, bus, vélo, piéton) pour l'hyper centre met un peu plus au pas l'auto dans la ville, réduite à la portion congrue.
«Nous voulons donner une nouvelle impulsion pour le vélo au centre, au moment où la ligne B du métro entre en fonction, où nous allons lancer un système inédit de location de vélos et où le plateau à priorité piéton considérablement étendu, avec quelque 110 000 m2 de superficie, devient l'un des plus importants de France», a commenté Jean-Luc Moudenc, hier au Capitole, en présentant les mesures nouvelles qui seront présentées au prochain conseil municipal de vendredi.
Première rupture radicale, qui risque de choquer quelques mentalités automobilistes bien ancrées : les cyclistes auront le droit de circuler à contresens dans les rues à priorité piétonne, à sens unique, de l'hyper centre. Les véhicules , dans ces artères étroites, seront limitées à 10 km/h afin d'assurer la sécurité. La vitesse sera limitée à 30 km/h partout ailleurs dans le périmètre du centre intra boulevards.
«Les expériences conduites dans les autres villes montrent que ce type de mesures ne génère pas de difficultés de cohabitation, ni d'augmentation du nombre d'accidents, entre automobilistes et cyclistes, grâce notamment au faible trafic et à la vitesse limitée dans les centres -villes» a assuré Jean-Luc Moudenc, qui a finalement adopté la thèse très vélophile de ses adjoints à l'environnement (Dr Dufetelle) et à la circulation (Jean-Michel Lattes), fervents défenseurs de la «petite reine».
13,7 millions d'€ vont aussi être investis sur trois ans, avec le Grand Toulouse, afin de résorber la discontinuité des pistes cyclables, suite au constat dressé avec l'association Vélo. Un effort important puisque l'action en faveur du vélo représentait jusqu'ici un budget annuel de 2,7 millions d'€ seulement. 2 800 emplacement vélos (et 1 200 pour motos et scooters) vont être créés.
Seule bonne nouvelle pour les automobilistes, on pourra se garer gratis au centre entre le 1er et le 15 août, ceci afin de favoriser le stationnement des touristes en cette période de faible transit
 
Source « La Dépêche du Midi »

Le Pèlerin
 
Partager cet article
Repost0
30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 23:12
Ligne E. le chantier du tramway démarre à Toulouse et Blagnac.

le-tram-Toulouse.jpg

Dans trois ans, le tram 

C'est parti pour un nouveau chantier dans Toulouse. Qui ne devrait pas perturber le centre-ville celui-ci puisqu'il concerne le Nord-ouest toulousain. Les travaux de la première ligne de tramway, qui reliera à l'horizon 2 010 la gare de métro Arènes à Beauzelle ont démarré avenue de Grande-Bretagne. Même si certains riverains ont semblé surpris par l'arrivée des engins, le projet de la ligne de transport en commun de site propre (TCSP) Arènes-Saint-Cyprien / Blagnac-Beauzelle ne date pas d'hier. Il a été approuvé le 21 juin 2001 par le PDU (plan d'aménagement urbain) de l'agglomération toulousaine. Les objectifs spécifiques de la ligne E ont été clairement définis dès la genèse du projet : étendre l'effet métro au-delà du corridor des lignes A et B, et répondre aux besoins de déplacements sur le secteur nord-ouest.
Il aura fallu six ans pour dessiner le tracé des 10,9 km de voies, définir l'emplacement des 18 stations, choisir les rames -la dernière génération de trams construits par Alstom testée et adoptée par beaucoup d'autres villes, comme Bordeaux ou Nice- programmer les infrastructures de voirie et de stationnement.
Une cinquantaine de réunions publiques sur la ligne E ont été organisées depuis novembre 2002, la dernière en date le 12 juillet dernier à Blagnac. 800 contributions de Toulousains ont été versées à l'enquête publique. Pour autant, « l'achèvement de la ligne B et son inauguration ont un peu escamoté le démarrage du chantier du tramway. On n'a pas voulu parasiter l'événement » reconnaît Benoît Pavageau, qui suit le projet de la ligne e puis le debut pourtisseo-smat (societe du metro de l'agglomeration toulousaine).
Maquette grandeur nature
Dans son bureau, l'ingénieur garde jalousement le dessin du tramway avec sa carrosserie bleu-acier en référence au pastel, ses sièges profilés et son habillage intérieur dessinés par Bruno Saint-Jalmes, un designer d'Airbus qui a travaillé sur l'A380.
Une maquette grandeur nature va être exposée durant une semaine à partir du 19 septembre place du Capitole, puis une semaine à Blagnac. Les futurs usagers pourront entrer dans la rame pour faire comme si et entendre le « Ding Ding » rétro rappelant les vieux tramways, mais il leur faudra patienter près de trois ans avant de circuler à bord.
Cet été, avenue de Grande-Bretagne on effectue la déviation des réseaux en sous-sol(eau, électricité, gaz, téléphone), opérations financées par Tisséo. Cette artère très passante sera en chantier jusqu'à la fin de l'année. Ensuite les travaux se déplaceront à l'intérieur du site de l'ancienne cartoucherie. Les commerçants et les habitants de l'avenue vont « souffrir » pendant quelque temps, mais si l'on en croit la photo de synthèse ci-dessus, leur environnement devrait s'améliorer en 2010 avec l'arrivée du tram, moyen de transport plus propre, plus économique et plus rapide que le bus ou la voiture.
« Le chantier démarre également à l'autre, côté Blagnac, où l'on déplace des clôtures de particuliers ou des copropriétés pour élargir la rue sur le tracé », explique Benoît Pavageau. « A la rentrée, des déviations de réseau toucheront les quartiers de Grand Noble et Georges Brassens. Durant l'été 2008, on posera les premiers rails et on construira le centre de maintenance du tramway toulousain (ateliers, bureaux, parking de 400 places) au terminus Garrossos, situé à Beauzelle, dans le futur quartier Andromède. La première rame sera livrée au printemps 2009 et testée sur la partie Nord ». 18 rames conduites par des traminots et alimentées par ligne électrique aérienne ont été commandées, à raison de 2,5 millions d'euros chacune, pour un investissement global de 245 millions d'euros.
 
A peine vingt minutes, des Arènes à Andromède
- La ligne E desservira 18 stations entre Toulouse et Blagnac : Arènes, Zénith, Cartoucherie, Casselardit, Purpan, Arènes Romaines, Ancely (Toulouse), Servanty, Guyenne, Pasteur, Relais (route de Grenade, à Blagnac), Marronniers, Patinoire, Grand Noble, Georges Brassens, Lycée, Claude Nougaro (Blagnac), Garrossos (Beauzelle). La distance moyenne entre chaque station est de 635 mètres.
- Chaque station disposera d'une sonorisation, de caméras de surveillance, d'un distributeur de tickets, et d'un écran d'information sur lequel sera indiqué le temps d'attente, comme dans le RER à Paris.
- Les stations Cartoucherie et Zénith desserviront la nouvelle ZAC (Zone d'aménagement concerté) où sont prévus 2 500 logements. Celle de Purpan sera au cœur du CHU (19 000 déplacements/jour actuellement). La station Garrossos desservira Andromède, la plus grande ZAC de France (3700 logements, 10 000 habitants et 4 000 à 5 000 emplois prévus), non loin du site d'Aéronconstellation. On pourra prendre le tram pour aller au Zénith, au complexe culturel Odyssud, à la patinoire de Blagnac et au lycée Saint-Exupéry.
- Les rames, accessibles aux personnes à mobilité réduite pourront accueillir 212 passagers dont 30 % sur des places assises. Elles circuleront de 5 heures à minuit au rythme d'une toutes les 5 minutes aux heures de pointe et toutes les 10 minutes le reste du temps. Le tramway aura un nombre estimé de 30 000 passagers par jour, dont 3000 environ, dans chaque sens, aux heures de pointe.
- La vitesse moyenne d'un tramway est de 21 km/h. Le temps total de trajet entre les terminus des Arènes et de Garrossos sera de 20 minutes environ.
- 70 % des voies seront sur herbe, pour absorber le bruit.
- Un aiguillage vers l'aéroport de Blagnac est prévu dans un second temps (le choix de privilégier les populations du centre, a été fait, 8O % des 23000 habitants de Blagnac demeurent à moins de 400 mètres à pied d'une station). Mais cette extension d'1,5 km n'est pas encore programmée.
 
Histoire - Cinquante ans après, le tramway revient à Toulouse 

Comme dans la plupart des grandes villes de province, le tramway a eu son heure de gloire au début du siècle. Ce transport en commun sur voie électrifiée était arrivé à Toulouse en 1905, cinq ans après Nice, Reims et Bordeaux. On circula en tramway jusque dans les années cinquante, de nombreux Toulousains peuvent encore s'en souvenir. Détrôné par les bus de ville, le réseau de tramway a été définitivement fermé en 1957. Parmi son impressionnante collection le Musée des Transports Urbains de Colombes* |conserve une motrice K2 de la ligne 79 de Toulouse, issue d'une série de quinze dont la fabrication primitive remonte à 1905 et qui furent transformées en 1933, puis en 1947. De nombreuses pièces provenant des tramways parisiens ont été utilisées lors de ces transformations.
Depuis 50 Ans au Musée
Cette motrice, retirée de la circulation le 7 juillet 1957, achetée à la Société des Transports en Commun de la Région de Toulouse (STCRT), est entrée au musée le 2 septembre 1957. On conserve ainsi la mémoire des vieux trams toulousains. Les véhicules mesuraient 9,25 m de long et 2 m de haut, avaient une capacité de 16 places assises sur des banquettes transversales et de 44 places debout. Le poids à vide était de 12 tonnes. La rame fonctionnait avec deux moteurs GE 216 de 50 chevaux. Prise de courant par perche, frein à air comprimé, 2 essieux, voie normale… Le musée de Colombes possède aussi un des neuf jolis hippomobiles jaunes à impériale qui circulaient dans Toulouse au XIXe siècle. Fabriqué en 1863, retiré du service en 1905, il arbore toujours son numéro 7.
Source « La Dépêche du Midi »
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 23:33

LGV Toulouse Paris : Borloo promet d’accélérer le dossier

 
En visite récemment  à Toulouse pour inaugurer la ligne B du métro, Jean-Louis Borloo s’est intéressé à un autre moyen de transport : le train. Le ministre de l’Environnement a estimé qu’il était important de changer « radicalement de cap » concernant les transports en commun. «Après le Grenelle de l’environnement, un comité interministériel d’aménagement du territoire recadrera profondément les politiques de l’Etat », a souligné le ministre. Evoquant la ligne à grande vitesse Paris Toulouse, il s’est dit prêt à rencontrer les responsables des collectivités en juillet afin d’« accélérer » ce projet. « La LGV, a-t-il dit, est cruciale et indispensable. Je serai le ministre de la grande vitesse». C’est ce que Jean-Louis Borloo a promis, répondant aux présidents PS des conseils régional et général, Martin Malvy et Pierre Izard, qui souhaitaient voir réduite la participation financière demandée aux collectivités locales pour cette li­gne à grande vitesse. Puis le ministre a regagné la capitale. En avion.
Source La Dépêche du midi
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 06:39

Rue d'Alsace: les travaux ont débuté

 
A la rentrée de septembre, la rue d’Alsace-Lorraine aura fait peau neuve, avec un trottoir impair de 9 mètres de large, une seule voie de circulation, un espace piétonnier dans le prolongement du square de Gaulle, plus d’espace pour les vélos et la suppression du passage des bus.
En attendant de pouvoir profiter pleinement de ce nouvel espace, les Toulousains peuvent toujours accéder aux nombreux commerces de la rue, pendant les deux mois que dureront les travaux. En revanche, la rue d’Alsace-Lorraine est interdite à la circulation. Pour accéder au centre-ville durant les travaux, quatre itinéraires sont mis en place (toutes les informations sur www.toulouse.fr).
Le chantier est découpé en trois zones de travail qui évoluent simultanément : au nord (du boulevard de Strasbourg à la rue Lafayette), la partie centrale vouée à la piétonisation, et au sud (de la rue Lapeyrouse à la rue de Metz)
Actuellement, les premières tâches sont en cours de réalisation, et le planning prévisionnel est suivi à la lettre. La mise en place des déviations est terminée. Le mobilier urbain et les protections pour les cheminements piétons sont posés, tandis que les terrassements préparatoires ont commencé à voir le jour. L’objectif actuel est de procéder à la démolition des caniveaux le long du trottoir et à la création de nouveaux caniveaux.

*Notre dossier sur toulouse.fr : http://www.toulouse.fr/-2362.html
 
Durant toute la durée du chantier, un numéro de téléphone est disponible pour toute demande d’information et pour toute réclamation :
Allô Mairie, au 05 61 222 222.

Source Jeudimaire
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 23:20
Toulouse Sports - Un été fou
Demandez le programme….
 
Le Tour de France, la préparation de la Coupe du Monde de rugby et les rêves européens du TFC...
Le sport est devenu un tel produit de consommation que désormais le calendrier affiche complet, y compris l’été. Entre la Coupe du monde de football en Allemagne qui avait mobilisé toutes lés énergies en 2006 et les Jeux Olympiques de Pékin en 2008, nous n’aurons pas le temps de souffler durant l’été 2007.
Comme d’habitude, le Tour de France tracera son chemin. Plus encore que les autres années, le grand sud sera particulièrement gâté puisqu’il y restera du 19 juillet au 27 juillet. Contre-la-montre à Albi (54 km), rampes de l’Aubisque à seulement quatre jours de l’arrivée à Paris, montée de Beille et le Port du Baies emprunté par la Route du Sud-Dépêche du Midi, le menu est copieux. Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas le championnat qui réveillera les ardeurs des supporters de rugby. Ce sont les matches de préparation à la Coupe du Monde. Tout l’été, nous allons vivre au rythme des Bleus avant le début de la compétition.
Un crack au Stadium en plein mois d’août, c’est déjà inhabituel. Alors deux... En plus de Lyon qui sera le premier visiteur au Stadium, un gros calibre redonnera des couleurs européennes au TFC. Un été fou..,
1 Disciplines impliquant directement des sportifs de la région Midi Pyrénées
1.1    Football
 
10 Juillet. TFC Sète. À 19 heures 30 à Muret (amical).
13 juillet. TFC - Rodez, à 19 heu­res 30 à Rodez (amical).
17Juillet TFC- Marseille, à 20 heures à Perpignan (amical).
2O juillet TFC - Aris Salonique, à 20 heures, à Tarbes (ami­cal).
28 juillet. TFC -Lokeren, à 18 heures, à Lokeren (amical).
4 août. Valenciennes -TFC (première journée de Ligue 1).
11 août. TFC- Lyon au Stadium (deuxième journée de Ligue 1).
15 août, match aller du troi­sième tour préliminaire de la Ligue des Champions.
18 août. TFC - Strasbourg au Stadium (troisième journée de Ligue 1).
25 août. Nice -TFC (cinquième journée de Ligue 1).
29 août, match retour du troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions.
2.2    Cyclisme
 
Du 7 au 29 juillet. Tour de France (voir le détail des étapes dans le Grand Sud en page 15).
4 août Classique San Sébastien.
3.3    Rugby
 
11 août. Angleterre - France à Twickenham (amical).
18 août. France - Angleterre à Paris (amical).
20 août. Galles France à Cardiff (amical).
Du 7 septembre au 20 octobre. Coupe du Monde. 1er match: France Argentine.
2 Autres disciplines
2.1       Formule 1
Aujourd’hui. Grand Prix de France à Magny-Cours.
2.2       Escrime
Du 2 au 7 juillet. Champion­nats d’Europe à Gand (Belgique).
2.3       Voile
31 juillet. Départ, depuis Caen, de la Solitaire du Figaro.
2.4       Athlétisme
6 juillet. Meeting de Saint-De­nis.
Du 25 août au 2 septembre. Championnats du Monde à Osaka.
2.5       Surf
Du 9 au 19 août. Championnat du monde WOS à Lacanau.
2.6       Tennis
Du 27 août au 9 septembre. US Open.
2.7       Basket
Du 3 au 16 septembre.
Championnat d’Europe.
2.8 Canoë-kayak
14-15 juillet. Championnat d’Europe en Slovaquie.
 
Source La dépêche du Midi
Le Pèlerin
 
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2007 7 08 /07 /juillet /2007 23:37
Toulouse Plage : un air de vacances
 
Tous à vos tongs, vos maillots de bain et crèmes solaires. Cette année encore, les bords de Garonne prennent leurs quartiers d’été, avec une nouvelle édition de Toulouse Plage plus dépaysante que jamais. Du 6 juillet au 15 août, l’île du Ramier se pare de sable blanc et fait flotter un doux parfum de vacances à deux pas du centre-ville. Entre pétanque, acrobranche, sand-ball, trampoline, fitness, tournois de jeux vidéo, lecture et farniente, les Toulousains ne risquent pas de s’ennuyer.
De la zone sportive à l’espace détente en passant par les aires de jeux pour les petits, le site offre pas moins de 2,6 hectares totalement aménagés pour l’occasion. Un horizon de sable constellé de palmiers, mais aussi de brumisateurs qui cette année, se sont littéralement multipliés.
Du côté des espaces de jeux, la mairie de Toulouse et XS Organisation proposent des semaines thématiques d’initiation et de découverte, avec un tournoi hebdomadaire pour chaque discipline : beach soccer, sand-ball, beach rugby...
Toulouse Plage compte aussi des séances de gymnastique douce, de pétanque et de stretching. Les plus intrépides se donnent quant à eux rendez-vous dans la zone d’acrobranche, ou du côté du trampoline et du mur d’escalade. A moins qu’ils ne misent sur des sports plus « virtuels », au cœur de la cyber plage installée au Parc des Expositions, où des ordinateurs permettent de jouer en réseau. Les plus petits ne sont pas oubliés, puisqu’ils bénéficient d’un espace bébé, aménagé avec sa dune de sable entourée d’espaces verts et de jeux, et son fameux château gonflable.
Enfin, Toulouse Plage ne serait pas vraiment Toulouse Plage sans son espace détente et fête, où deux soirées, « Champagne » et « Bodega », sont d’ores et déjà prévues. Pour les plus gourmands, le site dispose également d’un restaurant, d’un snack et d’un point de vente de boissons, glaces et confiseries. Toulouse Plage devrait être cette année encore l’une des destinations phares des estivants toulousains. .

Source toulouse.fr : http://www.toulouse.fr/-2406.html
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 23:00

La ligne B du métro toulousain.. Bien,  Plein feux sur la ligne E, dont le besoin est vital

 
 
Samedi 30 juin la ligne B du métro toulousain a été inaugurée par le maire de Toulouse et président de Tisséo en présence de Jean-Louis Borloo, Ministre d’État, ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables.

 Mais ce n’est pas seulement l’aboutissement du plus grand chantier de France, avec ses 15 kilomètres, ses 20 stations et ses 6 ans de travaux qui a été fêté, mais aussi l’ouverture d’un véritable musée souterrain, doté de 38 œuvres originales, soit une par station (18 pour la ligne A et 20 pour la ligne B).
 
La desserte de certaines banlieues n’a toutefois pas toujours été une priorité de nos élus municipaux…elles devraient être prochainement enrichies du travail d’Hervé Audibert qui vient d’être retenu pour les stations de la ligne E.
 
Le tramway qui reliera en 2010 les Arènes à Purpan, Blagnac et Beauzelle….ce n’est pas trop tôt …cela devait, initialement prévu à l’introduction de l’A380..malgré les retards de cet avions…c’est l’enfer lorsque l’on s’approche de Blagnac en voiture…

Espérons que d’autres retards ne viendront pas encore affecter la mise en œuvre de ce chantier.
 
Enfin félicitons nous de l’inauguration de la ligne B .
L’après-midi suivant l’inauguration, de 14h à 19h, chaque station a reçu les visiteurs avec des animations musicales, des cadeaux et de nombreux jeux.
Enfin, pour conclure la journée en beauté, la place du Capitole a accueilli dès 22h un concert spectacle de l’Orchestre National du Capitole dirigé par Tugan Sokhiev. Sur une scène de 60 mètres de long brillera « L’étoile du sud », un spectacle féérique de 60 minutes, réalisé par Serge Aubry autour des 14œuvres musicales interprétées par l’orchestre.
Construite autour de la musique et de l’image, cette soirée a été conçue comme un rassemblement de personnes de tous les âges qui portent un regard commun et positif sur l’avenir.
 
Cordialement
 
Le Pèlerin


Partager cet article
Repost0
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 23:32

Attention car dès le 11 août, le 1er match à domicile ne sera autre que celui contre l'ogre lyonnais.

Il est donc urgent de réserver votre place dès maintenant en vous abonnant.
TFC/OL, c'est l'affrontement en combat singulier sur la pelouse du stadium du sextuple champion de France contre son 2ème dauphin!
Ce mach sera une belle entrée en matière avant le tour préliminaire de l'UEFA Champions League (14/15 ou 28/29 août).  
Et être abonné, c'est  aussi  avoir une priorité d'accès sur l'achat de sa place pour cette compétition...
Alors pour  vous procurer  votre abonnement, il faut se rendre à la TFC Bootic du Stadium ou appeler au 3940 (0,34€/mn) dîtes Toulouse. Pour tous les renseignements sur les tarifs ou la façon de s’abonner, CLIQUEZ ICI !
Les abonnés de la saison 06-07 bénéficient de 15 jours (30 juin) pendant lesquels leur place reste réservée.

Etre abonné du TFC est un véritable statut à part : ce sont de nombreux avantages tout au long de la saison avec des abonnements parmi les moins chers de France.
- Priorité d’achat sur certains matchs de gala, matchs de coupe ou d’exhibition, dont le match de tour préliminaire de Ligue des Champions
- Présentation de l’équipe pro en exclusivité
- Possibilité d’abonnements parkings
- 20% de réduction à la TFC  Bootic et de nombreux avantages chez les partenaires du club 
Source TFC
Le Pèlerin
 
 
 
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 23:29

Alsace-Lorraine : une rue spacieuse et conviviale dès la rentrée

 
Dans deux mois, le coeur de Toulouse présentera un nouveau visage : un trottoir impair de 9 mètres de large, une seule voie de circulation, un espace piétonnier dans le prolongement du square de Gaulle, plus d’espace pour les vélos et la suppression du passage des bus. « Pour tous, la rue d’Alsace sera un lieu de promenade privilégié, une invitation à se réapproprier le centre-ville », précise Jean- Luc Moudenc le maire de Toulouse. Le nouvel aménagement temporaire présente une vision prometteuse pour le centre-ville de demain.
Mais aussi provisoire soit-il, le nouvel aménagement de la rue d’Alsace reste ambitieux et nécessite deux mois de travaux. Le coût total des travaux s’élève à 3 millions d’euros. Le chantier est découpé en trois zones de travail qui évolueront simultanément. Les travaux commencent le 16 juillet et s’achèvent le 13 septembre. Pendant le chantier, la rue d’Alsace-Lorraine sera interdite à la circulation. Pour accéder au centre-ville durant les travaux, trois itinéraires seront mis en place.
En amont des travaux, la mairie lance en juin la « Movida Tolosa », une vaste action de promotion en faveur du commerce. La campagne invite à découvrir les métamorphoses du centre ville qui offre plus d’espace pour les piétons, une meilleure fluidité pour se déplacer, plus d’animations et une activité commerciale riche et qualitative. « Ces dernières années ont donné une image de chantier permanent en ville », constate Jean-Luc Moudenc. Maintenant que cette longue période s’achève avec l’ouverture de la ligne B du métro, nous disons aux gens : Toulouse change, le coeur de ville bat plus fort. Compte tenu des désagréments provoqués par les travaux, il est juste que la mairie fasse cette action en faveur des commerçants. » C’est donc pour nuire le moins possible à la vie quotidienne des Toulousains et aux commerces que les travaux de la rue d’Alsace sont menés durant l’été..

*Consultez le dossier complet sur l'aménagement provisoire de la rue d'Alsace :
   http://www.toulouse.fr/-433/index.html
Partager cet article
Repost0
30 juin 2007 6 30 /06 /juin /2007 23:24
De retour à Toulouse Dame Tholose en haut de la colonne Dupuy 

Dame-Tholose-aluias-la-Renommee.jpg
 
L’été dernier, Dame Tholose alias la Renommée perchée en haut de la colonne Dupuy, a été emmenée pour être copiée et restaurée. Au regard de son importance en termes symbolique et historique, la mairie a décidé de la « protéger » au musée des Augustins. Jeudi 24 mai, le maire Jean-Luc Moudenc a dévoilé une intacte reproduction réalisée par les Ateliers de restauration municipaux. Dame Tholose domine de nouveau la place Dupuy de son regard bienveillant.
C’est une statue que tous les Toulousains connaissent mais dont beaucoup ignorent la véritable histoire. A l’origine, Dame Tholose tenait dans sa main droite une girouette et sa main gauche était appuyée sur un écusson aux armes de la Ville. Cette magnifique statue, œuvre du sculpteur Jean Rancy, a été installée en 1550 au sommet de la tour des archives de l’Hôtel de Ville où elle se détacha dans le ciel toulousain jusqu’en 1829. En 1830, Urbain Vitry, architecte de la ville de Toulouse, eut l’idée d’utiliser pour le monument à la gloire du général Dupuy et de la 32e brigade qui s’étaient illustrés pendant la campagne d’Egypte, une statue des collections municipales « Dame Tholose ». En 1832, la girouette et l’écusson furent remplacés par des couronnes de laurier et la statue fut placée en haut de la colonne Dupuy. C’est ainsi qu’elle fût rebaptisée La Renommée.
.

*Lisez l'article complet sur toulouse.fr  :
http://www.toulouse.fr/-2268.html
 
Le Pèlerin
 
 
De retour à Toulouse Dame Tholose en haut de la colonne Dupuy
L’été dernier, Dame Tholose alias la Renommée perchée en haut de la colonne Dupuy, a été emmenée pour être copiée et restaurée. Au regard de son importance en termes symbolique et historique, la mairie a décidé de la « protéger » au musée des Augustins. Jeudi 24 mai, le maire Jean-Luc Moudenc a dévoilé une intacte reproduction réalisée par les Ateliers de restauration municipaux. Dame Tholose domine de nouveau la place Dupuy de son regard bienveillant.
C’est une statue que tous les Toulousains connaissent mais dont beaucoup ignorent la véritable histoire. A l’origine, Dame Tholose tenait dans sa main droite une girouette et sa main gauche était appuyée sur un écusson aux armes de la Ville. Cette magnifique statue, œuvre du sculpteur Jean Rancy, a été installée en 1550 au sommet de la tour des archives de l’Hôtel de Ville où elle se détacha dans le ciel toulousain jusqu’en 1829. En 1830, Urbain Vitry, architecte de la ville de Toulouse, eut l’idée d’utiliser pour le monument à la gloire du général Dupuy et de la 32e brigade qui s’étaient illustrés pendant la campagne d’Egypte, une statue des collections municipales « Dame Tholose ». En 1832, la girouette et l’écusson furent remplacés par des couronnes de laurier et la statue fut placée en haut de la colonne Dupuy. C’est ainsi qu’elle fût rebaptisée La Renommée.
.

*Lisez l'article complet sur toulouse.fr  :
http://www.toulouse.fr/-2268.html
 
Le Pèlerin
 
 
 
Partager cet article
Repost0