Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 16:06

Lors d’un « Atelier Cuisine » organisé par l’Association « Vèbre Chemin Faisant »

J’ai eu l’occasion de goûter ce gâteau au Marrons ….Je me suis régalé…..

J’ai relevé la recette ….Et le meilleur moyen de ne pas la perdre est pour moi d’en faire un Blog

Si vous êtes intéressés, je vous en fais profiter

Gâteau aux Marrons

Un délicieux Gateau aux Marrons

Ingrédients pour 6 personnes

4 œufs

180 g de sucre vergeoise

200 g de beurre

1 verre de lait de 17 cl

1 boite de purée de marrons

Préparation

Dans une casserole, faire fondre à feu doux :

Le sucre,

Le beurre

La purée de marrons.

Hors feu, ajouter les jaunes d’œufs délayés dans le lait.

Monter les blancs en neige et les incorporer au mélange précédent.

Verser le tout dans un moule caramélisé et faire cuir au Bain Marie, 1 h 30 à 160°c

Le Pèlerin

 

Repost 0
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 22:09

Soupe aveyronnaise au fromage

La soupe aveyronnaise dégustée lors d'un atelier cuisine à Vèbre ....C'était excellent ...!

Ingrédients

800 g de pain de campagne rassis

3 gros oignons

5 feuilles de chou fourrager (de préférence)

400g de fromage de Laguiole râpé (A défaut de Cantal) ou un mélange d’emmental et de Laguiole

1 l de bouillon

10 cl de vin blanc sec

Deux cuillères à soupe de graisse de canard

Sel et poivre

Préparation

Dans une grande sauteuse, faire chauffer la graisse de canard et y faire blondir les oignons émincés

Faire blanchir les feuilles de chou 15 mn

Ajouter le chou aux oignons et verser le bouillon ainsi que le vin

Laisser mijoter pendant 30 mn

Dans un grand plat à gratin, alterner les tranches de pain, le fromage râpé et une bonne louche de bouillon (avec chou et oignons) ; terminer par une couche de fromage.

Enfourner dans un four chauffé à 180°c pendant 45 mn.

On peut mélanger la soupe à- mi-cuisson ou au sortir du four (tout dépend si on aime le gratiné ou pas !)

La tradition veut que l’on apporte cette soupe sur la table uniquement lorsque la cuillère tient debout. Elle se mange à la fourchette !

Le Pèlerin

Repost 0
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 19:54

Puisque vous aimez ma cuisne....Je vous en donne encore....

Comment préparer la Rechta à la maison ?

rechta-algeroise.jpg

 

 La rechta est un plat purement Algérien et pour le préparer il faut suivre les étapes efficaces que les Grand-Mères de là-bas, ont réussit à le faire à la maison.

Donc pour réussir à préparer la rechta à la maison, vous n’avez qu’à suivre les étapes suivantes :

Ingrédients :

800g de semoule fine

200g de farine

250g de maïzena

Une pincée de sel

De l’eau pour ramasser la pâte

Préparation :

Verser la farine, le sel et la semoule dans un saladier ou bien dans une guasaa et mélanger bien.

Verser dessus de l’eau jusqu’à formation d’une boule de pâte lisse et élastique.

Diviser cette boule en petites boules puis les saupoudrer avec de la maïzena.

Parsemer le plan de travail avec la farine et la maïzena et étaler les boules un peu.

Faire passer la pâte aplatit dans la machine à pâte en commençant par le numéro 3 ensuite le numéro 5.

Saupoudrer encore la pâte avec la farine et la maïzena.

Faire passer la pâte dans l’autre coté de la machine (le coté qui la coupe en forme de spaghetti) puis parsemer avec la farine et la maïzena et laisser sécher.

Source Algérie 360

Le Pèlerin

Repost 0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 10:17

La Mouna, une autre recette Pied Noir

mouna-copie-1.jpg 

Je vous propose ce lien relatif au site de Jean Christophe Certain, notre Spécialiste en  cuisine Pied Noir

Pour y accéder, cliquez sur ce lien

http://www.youtube.com/attribution_link?a=5-ooWULf6ZI&u=%2Fwatch%3Fv%3DGNvlJf0VzD4%26feature%3Dshare

Régalez vous et merci à Jean Christophe

Cordialement,

Le Pèlerin

Repost 0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 09:47

Tradition pascale - Recette de belles Mounas

 

Proposée par : C.Certains

Ingrédients

Recette pour huit belles mounas :
4kg de farine :
200g de levure de bière :
7 oeufs :
1 verre d'huile :
200 g de beurre :
400g de sucre :
1 zeste d'orange plus le jus :
1 zeste de citron plus le jus :
1 verre de rhum


Préparation

Faire une première pâte avec la levure et un peu d'eau et mélangé à 500 g de farine ;
Bien pétrir et réservé pendant une heure dans un endroit sec ;
Faire la deuxième pâte avec le reste de farine, les oufs, l'huile, le beurre,
le sucre , les zestes et les jus et le verre de rhum ;
Bien pétrir et mélangé les deux pâtes et laisser monter deux heures ;
Mettre au frais;
Le lendemain, repétrir la pâte, faire des boules grosses comme les
deux points réunis et laisser reposer encore deux heures et cuire au four
à 180°

Les mounas se mangent à pâques.
Pour les enfants nous mettions un oeuf au milieu avant la cuisson


Source : http://www.cuisine-pied-noir.com/recette_327_De_belles_Mounas.html

Le Pèlerin

Repost 0
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 19:36

Voici une liste des principales épices à utiliser en cuisine. 

Liste des épices et leurs utilisations

Une sorte de glossaire des épices pour mieux les connaître. A chaque fois, nous avons rédigé quelques détails remarquables leur arôme, des conseils d’utilisation,

Liste des épices avec leurs conseils d’utilisation :

Badiane (appelée aussi anis étoilé)

Arôme : la badiane révèle des notes caractéristiques de réglisse, des arômes frais, généreux. Elle apporte beaucoup de raffinement en cuisine…

Conseils d’utilisation : la badiane se déguste avec les desserts bien sûr, plutôt en infusion (dans de la crème, du lait). Essayez-là aussi avec les viandes : au cœur d’un poulet rôti, à côté d’un rôti de porc ou de veau à mijoter (un vrai secret de grand-mère  )

Astuce : écrasez les graines contenues dans chaque carpelle pour réveiller leur parfum

Sur notre boutique : achat de badiane

Baies roses (ou poivre rose)

Arôme : la baie rose possède un petit coeur tout sucré, très parfumé !

Conseils d’utilisation : dégustez les baies roses sur des carpaccios de poissons (saumon) ou de Noix de Saint Jacques. Déposez quelques baies roses avec les poissons et fruits de mer, ou dans une papillote. Sublimez vos salades composées au ajoutant quelques baies ! Une merveille sur du foie gras…

Cannelle

Arôme : la cannelle révèle des notes douces et chaudes, un peu envoûtantes

Conseils d’utilisation : bien sûr, la cannelle se déguste avec les pommes, ou encore en infusion pour le vin chaud. Elle accompagne les cuisines asiatiques, le thé, le miel, le pain d’épices, le pain perdu. Indispensable pour les tajines à base de fruits !

Bon à savoir : on préfère la cannelle en bâton pour parfumer les liquides (vin chaud…) et les marinades.

Cardamome

Arôme : la cardamome en graine possède des arômes chauds rappelant la bergamote. Des saveurs vraiment très raffinées !

Conseils d’utilisation : la cardamome est incontournable dans la cuisine indienne. Mais aussi pour certains cocktails, infusions, thés façon tchaï…

Bon à savoir : la cardamome entre dans la composition de nombreux mélanges d’épices sucrés ! En petites graines, elle accompagne très souvent les plats indiens.

Carvi : les graines de carvi ont un goût prononcé d’anis légèrement piquant et citronné. On les utilise surtout dans la choucroute, pour aromatiser la viande de porc et dans certains biscuits.

Clou de girofle : réchauffant et aromatique, le clou de girofle est très puissant et doit être utilisé avec parcimonie. Un clou ou 2 suffisent généralement pour un plat ! Il est délicieux dans les ragoûts et les compotes d’automne, sans oublier bien sûr le vin chaud.

Coriandre Graines

Arôme : rien à voir avec la coriandre en feuilles ! La saveur des graines de coriandre se situe entre le zeste d’orange et la sauge.

Conseils d’utilisation : déposez quelques graines de coriandre sur des poissons grillés, des volailles, le chou, les cornichons, les marinades, et pour assaisonner les farces. Ajoutez quelques graines de coriandre pour relever vos chutneys

Cumin : le cumin a un goût très reconnaissable fumé et terreux. Il est très utilisé dans la cuisine nord-africaine, indienne, moyen-orientale et mexicaine. Comme toutes les épices entières, vous pouvez faire torréfier ses graines en les chauffant quelques minutes à sec pour profiter de tous ses arômes. Il est très utilisé dans les tajines, et il se marie bien aux légumes racines comme les carottes ou la courge, en tranchant avec leur côté doux et sucré.

Curcuma

Arôme : le curcuma est très doux. Ses arômes sont plein de fraîcheur.

Conseils d’utilisation : le curcuma se marie bien avec les poissons et les volailles. Il peut être soit saupoudré, ou ajouté à des sauces crémeuses. On l’utilise aussi sur les carottes, avec le riz…

Bon à savoir : utilisé comme colorant naturel dans de nombreux plats, le curcuma entre aussi dans la composition de célèbres mélanges, tel le curry, les épices tajine…

Sur notre boutique : achat de curcuma

Fève de Tonka

Arôme : la fève de tonka possède un arôme incroyable à mi chemin entre le caramel, la vanille, l’amande amère, le noyau de pêche

Conseils d’utilisation : elle s’utilise rappée sur les desserts au chocolat, les fruits caramélisés, les tartes, compotes, confitures… Sur les crustacés, notamment la queue de langouste, la fève tonka excelle !!

Bon à savoir : on utilise la fève tonka râpée (comme la noix de muscade)

Gingembre

Arôme : ah…le gingembre…on adore son arôme chaud, plein de fraîcheur et doux à la fois. Lorsqu’il est frais, il est beaucoup plus tonique 

Conseils d’utilisation : utilisez le gingembre avec le poulet, le porc, le canard, la dinde. Du côté des poissons, saupoudrez un peu de gingembre moule sur une papillote, des crevettes. En cuisine sucrée-salée (en marinade de soja)…cette épice est divine ! Mais comment parler du gingembre sans évoquer les desserts ?!? On l’ajoute plutôt en poudre dans les préparations de cakes, entremet, compote de pommes, desserts au chocolat.

Astuce : utilisez-le en remplacement du poivre avec les viandes blanches, pour relever vos vinaigrettes…

Macis

Arôme : le macis est l’arille de la noix de muscade. C’est une épice douce, aux arômes suaves, vraiment raffinés en cuisine.

Conseils d’utilisation : vous allez déguster le macis avec les desserts (fruits, chocolat), les poissons fins ou le foie gras. Ajoutez-en quelques brisures à des chutneys…

Astuce : cassez-le en petites brisures

Sur notre boutique : achat de macis

Maniguette (ou Graines de paradis)

Arôme : la maniguette est une épice très parfumée, proche du poivre pour son côté piquant. On la connait aussi sous le nom de « graines de paradis« .

Conseils d’utilisation : ajoutez quelques graines de maniguette à vos plats mijotés, terrines de poisson ou de viande, les rôtis…

Astuce : utilisez la maniguette comme le poivre !

Paprika de Hongrie

Arôme : le paprika de Hongrie possède des arômes fruités, très doux, plein de soleil

Conseils d’utilisation : le paprika s’accommode avec toutes les viandes et volailles. On l’utilise pour préparer le traditionnel goulasch. Les oeufs et les poissons peuvent recevoir une petite touche de paprika.

Astuce : n’utilisez jamais cette épice à sec dans une poêle car ses sucs naturels pourraient figer !

Paprika fumé

Arôme : le paprika fumé ou pimentón est très apprécié pour son goût fumé. Si vous l’ajoutez à vos sauces crémeuses, il donne l’illusion de la présence de lardons fumés… Il rappelle aussi les arômes généreux du chorizo.

Conseils d’utilisation : le paprika fumé sublime les viandes blanches cuisinées plutôt en sauce crémeuse. Ajoutez-y quelques très fines tranches de chorizo. Absolument divin dans la cuisine des poissons : notamment des dos de cabillauds façon chorizo, ou avec la lotte. Remarquable.

Piment d’Espelette

Arôme : le piment d’Espelette est très recherché pour ses arômes savoureux, généreux rappelant la tomate confite. Son piquant est bien présent, mais il utilisé avec parcimonie, il ne brûle pas, mais parfume vraiment les plats.

Conseils d’utilisation : le piment d’Espelette s’emploie partout, ou presque ! Il relève les viandes blanches, les poissons, les poêlées de légumes, les oeufs… Avec les desserts au chocolat, c’est une merveille, les amateurs ne s’y trompent pas !

Poivre de Sichuan (ou Sechouan)

Arôme : le poivre de sichuan possède des arôme vraiment inédits ! Un peu frais, un peu citronné, légèrement acidulé…

Conseils d’utilisation : le poivre de sichuan se déguste avec les viandes blanches en cuisine sucrée-salée (à base de miel), et aussi avec certains poissons en cuisine asiatique. Il fait merveille en cuisine sucrée, particulièrement avec les fruits…et le chocolat !

Bon à savoir : son nom est trompeur puisqu’il ne s’agit pas d’un poivre…mais d’une épice !

Safran

Arôme : comment décrire les parfums si inédits du safran ? C’est une épice douce, aux arômes enveloppants, délicats, très parfumés. On devient vite « addict » !

Conseils d’utilisation : utilisez le safran vraiment en final sur vos plats. Bien sûr, les stigmates de safran offrent des arômes plus délicats. Ce sont aussi les plus précieux…et les plus chers. Faites-les infuser avant de les utiliser pour recueillir le meilleur de leurs arômes.

Bon à savoir : le safran se conserve très longtemps, à l’abri de la lumière

Sumac

Arôme : le sumac est une épice (ou plutôt plante aromatique…) réputée pour son goût salé, naturel. On aime sa petite acidité légèrement vinaigrée qui réveille les papilles.

Conseils d’utilisation : le sumac est très utile en cuisine. Saupoudrez-le sur des viandes grillées, volailles, poissons… On l’utilise aussi dans la préparation du célèbre zaatar !

Bon à savoir : plus le sumac vieilli, plus il devient salé !

Nous espérons que cette liste d’épices vous sera d’une aide précieuse ! Bien sûr, toutes n’y figurent pas, mais il s’agit-là des principales épices utilisées.

Le Pèlerin

 

Repost 0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 22:36

Soupe à l’oignon et aux fèves séchées

soupe-feve-oignon.jpg

Cette semaine, nous allons découvrir un mets délicieux qui nous vient directement de la région de Cherchell, cette ville ancestrale qui regorge de plats traditionnels que les Cherchellois ont su garder jalousement depuis plusieurs générations.

A base d’oignon et de fèves séchées, cette soupe est un plat que l’on cuisine en période de grand froid, car l’oignon permet d’aider les malades souffrant de bronchite à reprendre des forces et recouvrer une bonne santé grâce aux substances sulfurées qu’il contient. Riche en vitamine C, et grâce à ses vertus fortifiantes, stimulantes et antibactériennes, consommé cru ou cuit, l’oignon est un légume santé à part entière. Depuis la nuit des temps, il a conservé sa réputation de tout guérir et ses bienfaits curatifs et préventifs se vérifient de jour en jour. Il a de multiples atouts pour la santé de l’homme.

Il serait un anti-inflammatoire naturel et nos grands-mères s’en servaient pour soigner les bobos de toute la maisonnée. Elles posaient une tranche d’oignon sur une plaie ou un furoncle, et quelques jours plus tard, miracle ! le mal avait disparu. Parce qu’il a un effet diurétique, l’oignon serait particulièrement recommandé pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale. Ce légume remède aiderait également à la guérison des infections pulmonaires ou respiratoires. C’est ainsi que nos mères et grands-mères, dès l’arrivée de la saison du froid et des pluies, s’empressaient de faire des réserves de ce légume miracle et l’utilisaient dans presque tous les plats qu’elles cuisinaient durant cette période de l’année.

Elles ne badinaient pas quant à la quantité qu’elles utilisaient, et c’était de cette manière qu’elles affrontaient la saison hivernale, s’assurant de passer un hiver sans problème de santé, fortes de leur réserve d’oignon.

La recette

Ingrédients

- 1 verre de févettes

- 1 verre de petits plombs (mhamsa)

- 3 cuillerées à soupe d’huile végétale

- 2 ou 3 gros oignons secs

- 1 morceau de viande séchée

- Sel, poivre

- 1 noix de beurre frais

Préparation

Mettre à tremper, dans une bonne quantité d’eau tiède, le morceau de viande pendant une bonne heure.

Faire dorer légèrement les févettes dans une poêle à sec afin de détacher l’enveloppe. Les moudre finement et les enduire d’huile puis réserver.

Prendre une marmite, de préférence en terre cuite, la remplir de deux litres d’eau. Mettre à chauffer sur feu modéré. Lorsque l’eau a tiédi, verser la poudre de fèves. Ajouter l’oignon finement haché, la viande séchée, le sel, le poivre et porter à ébullition. Lorsque le bouillon est devenu laiteux, ajouter les petits plombs, laisser cuire pendant 20 à 25 minutes. Lorsque les petits plombs sont cuits, éteindre le feu et laisser gonfler. Ajouter une noix de beurre frais au moment de servir. La tradition veut que ce plat soit servi dans un grand plat en terre cuite ou en bois, et que chaque convive se serve d’un demi-oignon sec coupé à la verticale en guise de cuillère pour manger la soupe.

Source Le Soir d’Algérie H. Belkadi

Le Pèlerin

Repost 0
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 19:10

Le Savon à barbe basque

Les soins quotidiens de la peau et l’écologie

Je me suis rendu récemment à Ciboure, une charmante ville qui jouxte Saint Jean de Luz pour y retrouver la famille de mon fils Philippe.

Il y réside en compagnie de son épouse Nathalie et de leurs charmantes filles Mahaut et Mila. 

Incidemment j’y ai rencontré Jean Serge Saint-Avit qui ne perd pas une minute pour occuper son temps, que ce soit dans le Social l’écologie ou l’innovation.

Tout comme moi et comme nombre d’entre nous, Jean Serge se rase avec du savon à barbe avec le bon vieux blaireau comme cela se faisait il y a quelque années….

Les avantages du savon à barbe

Il offre une mousse un peu plus épaisse et lisse, ce qui crée un plus grand « coussin » de protection entre la lame de votre rasoir et votre peau.

Cette épaisseur, vous pouvez la contrôler en fouettant plus ou moins votre savon …Et oui tout le monde n’a pas la même barbe… !

L'avantage du blaireau : Il permet de bien préparer et d'assouplir les poils de la barbe.

Ceci permet à votre rasoir de glisser plus facilement sur votre peau et donc de gagner un peu de temps

Le savon à barbe durera donc beaucoup plus longtemps qu’une crème de rasage, ce qui le rend bien plus économique à moyen terme.

De nos jours, les industriels ont tendances à mettre toutes sortes de produits en boites de conserves, et la crème à raser n’en est pas exempte. Les mousses à raser sont stockées dans des aérosols sous pression. Celles-ci ne durent vraiment pas longtemps, elles produisent des déchets (bravo le gaspillage…)…

Les gels que l’on produit actuellement irritent la peau et les savons à barbe que l’on trouve dans le commerce ne lui donnant pas satisfaction, il s’est mis à lire les notices, s’est renseigné sur Internet et s’est proposé de produire un

Un Savon à barbe écologique et local

Sa première constatation fut de considérer la liste des ingrédients de ces savons à barbe.

Sa première réaction fit suite à une certaine incompréhension suivie de la question suivante :

Pourquoi aller chercher parfois très loin, ce que l’on a

à portée de sa main

Les composants principaux de ses savons sont en effet les huiles et graisses végétales ou animales et de la soude caustique. (selon le principe de base de la chimie amusante : Base + esther = savon + glycérol).

         Citons quelques unes de ces huiles :

La Graisse de canard des confits d'Ascain…Et oui… !

Ou de chez Régine et Jean-Yves Ducamp- La ferme Moulié à Brassempouy dans Les Landes

L’huile de tournesol oléique et l'huile de tournesol (de cuisine) de Vic-Fesensac ou d'Arbonne

L’huile d'olive de Navarre

La cire d’abeille d'une voisine apicultrice (elle habite la même rue).

Ces produits ne contiennent aucun adjuvant et les huiles ne sont pas désaromatisées.

Question Huiles Essentielles et Agiles :

Les huiles essentielles de Palmarosa et de géranium se retrouvent dans la base de parfum de tous les savons.

Le savon à barbe contient de l'argile blanche, des huiles essentielles de lavande, de géranium et de palmarosa

Le savon du matin à base d’huiles essentielles dynamisantes et d’argile rouge

Le Gingembre ou le litsée citronnée + géranium et palmarosa

Le savon du soir à base d’huiles essentielles apaisantes et d'argile verte

La Lavande ou le Bois de Hô, + géranium et palmarosa.

Citons également les avantages de quelques ingrédients :

Le Tournesol oléique est excellent à travailler.

Le tournesol (que l'on utilise en cuisine) possédant un très bon pouvoir pénétrant.

Contrairement à certains autres savons à barbe, ceux-ci n'assèchent pas la peau.

En attendant de l'utiliser comme savon à barbe, certains utilisateurs s'en servent d'après-rasage.

Pour les faire durer, il est toutefois conseillé de laisser le savon dans un endroit sec, qui ne reçoit pas de gouttes d'eau (éloigné de la douche), Lorsqu'on ne s'en sert pas. Il vaut mieux éviter de le laisser reposer dans un récipient humide ou dans la baignoire. Préférez une brosse retournée, les poils en l'air, le savon sur les poils de la brosse.

 

Ce savon reste actuellement un savon artisanal.

Qui semble s’avérer également efficace  pour les soins et le gommage de la peau

Dans cette phase artisanale, jean-serge demande une simple contribution pour couvrir ses frais de développement et de production à savoir :

2 euros les 110 grammes

Si vous désirez passer commande, prière de contacter jean-serge soit sur papier libre à l’adresse suivante :

Jean-Serge Saint-Avit

51, Avenue Joseph Abeberry

64500 Ciboure

Soit par Internet

saint-avit.jean-serge@wanadoo.fr

Cordialement,

Le Pèlerin

Repost 0
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 10:40

Gâteau fondant chocolat-caramel de Josette

Moment de détente au Club Informatique ....Et la recette d'une gourmandise

J’ai parfois l’occasion de me rendre au Club Informatique où je rencontre de joyeux Lurons.

Ils savent mêler l’informatique à la joie de vivre et la convivialité

Parmi tous ces hommes…..une Dame…… Josette

Elle est fort active au sein du groupe …

Et qui de plus est elle nous régale de ses délicieuses pâtisseries qu’elle confectionne  à la maison avant de venir

Une petite blanquette arrose généralement ces friandises avant de se quitter et de se revoir la semaine suivante.

Et pour ceux qui voudraient se faire la main, elle nous laisse la recette

Un grand merci à Josette et à tous nos joyeux convives

Aujourd’hui, elle nous prépara un délicieux gâteau fondant chocolat-caramel

Délicieux...!

Délicieux...!

Ingrédients

Une tablette  de chocolat au caramel (Nestlé dessert 170 g)

100g de beurre

2 œufs

70g de farine

50g de sucre

1 pincée de sel

Préparation

Préchauffer le four à 180°( Thermostat 6 )

Casser 130 g de chocolat

Ajouter le beurre en cubes

Mettre le tout à fondre au four à micro ondes à 600W 

Hacher les 2 barres qui restent en pépites grossières

Lisser à la spatule le mélange fondu

Puis ajouter tout en remuant le sucre, les œufs et la farine peu à peu que l’on tamise;

Quand tout est lisse ajouter les pépites de chocolats;

Verser dans un moule en silicone et enfourner pour 15 minutes environ à chaleur tournante.

A la sortie du four le gâteau ne semble pas assez  cuit ! C’est normal

Laissez le refroidir avant de démouler,  sinon il va s’affaler.

Servir à température ambiante

Bonne dégustation

De la part de Josette

Le Pèlerin

Repost 0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 23:07
Recette de la Mouna 
Ingrédients
60 Grammes de levure de bière (je prends 2 carrés de 40 grammes et je les utilise les 2) 6 oeufs....250 Grammes de beurre...300 Grammes de sucre en poudre... 1 Petite boîte de lait Gloria...Parfums: 1 orange, 1citron râpés, 4bonnes cuillères à soupe de rhum, 3 cuillères de fleur d'oranger et 1 paquet de sucre vanillé.
Préparation
Dans un petit saladier émietter la levure de bière, bien la diluer avec un demi verre de lait (ordinaire) tiède rajouter de la farine pour obtenir une pâte un peu plus épaisse qu'une pâte à beignet. (je prépare ce levain vers 3 heures de l'après midi).
Je le laisse reposer jusqu'à 20 Heures 30. Dans un très grand saladier mettre les oeufs, le sucre, les parfums, le beurre et la boîte de lait gloria bien mélanger le tout, rajouter le levain bien mélanger, rajouter au moins 1 kilo de farine (prévoir un autre kilo, que l'on utilisera pas entièrement)
Rajouter petit à petit jusqu'à l'obtention d'une pâte de la consistance d'une pâte à tarte un peu plus souple. Bien pétrir.
Placer la pâte dans votre grand saladier fariné.
Laisser reposer toute la nuit.
Le matin à8 heures faire 5 ou 6 boules que l'on place sur des papiers cuisson. Laissez reposer une demie heure.
Il est préférable de les fais cuire 2 par 2.
Avant de les enfourner les badigeonner avec de l'oeuf battu mélange avec un peu d'eau
Avec un ciseau faire une croix sur le dessus de la mouna
saupoudrez avec du sucre concassé.
Cuisson:
Four préalablement chauffé thermostat 4 pendant une heure.
Bon Appétit
Le Pèlerin
Repost 0