Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 08:20

Une Bonne Affaire

Humour – La volonté de conclure rapidement, peut couter cher

Un voisin célibataire avait rencontré en boite une fille qu’il trouva fort charmante….

Il se mit à la draguer et elle joua le jeu.

Il l’invita au restaurant……L’un des meilleurs restaurants de la localité

Le garçon leur propose un apéritif.
La fille prit un cocktail maison.

Notre compère, l’œil sur la carte, découvre que l’apéritif coûtait 8 euros. « C’est cher, se dit-il, mais si je ne veux pas manquer mon coup, je ne dois pas lésiner.
– OK. Même chose.
– D’accord… Un cocktail pour Monsieur.

Quinze minutes plus tard, le garçon s’approcha.
– Êtes-vous prêt pour commander votre repas?
– Pour moi, dit-elle, ça sera une entrée de caviar et saumon de l’Atlantique. Il est bien votre caviar?
– Mademoiselle, il arrive directement de la Caspienne. Des amis Iraniens du patron. Un délice!
Le voisin faillit s’étouffer :. 80 euros pour une entrée. « Bon. Allons-y!
– Je suis avec le caviar.
Pour le plat principal, elle choisit du chevreuil avec sa sauce chasseur accompagné d’une salade.
– Mais oui, c’est une bonne idée enchaîne notre homme…..Mais je ne prendrai pas la salade.
Et hop! Un autre 44 euros par assiette.
– Je vous suggère un Bordeaux de grand cru qui vient tout juste d’arriver. Une merveille. Les cadres du Conseil Régional en ont pris quatre hier soir…
Et vlan! 110euros.
Notre homme est en sueur et il se demande même si sa carte de crédit va pouvoir tout prendre ça.

« Toi ma cocotte, je vais te sauter jusqu’au lever du soleil… »

Puis elle commande, comme dessert, une crème brûlée. Lorsque le garçon revint, elle demande un autre dessert, un liégeois, suivi d’un poire William.
– Mais, dit notre homme, en riant, vous avez une taille de guêpe, où vont toutes ces calories que vous absorbez.
– Moi? Je mange comme un oiseau, mais depuis que je suis enceinte, je dévore tout.
– Enceinte?
– Je ne vous ai pas dit? Je suis enceinte de trois mois et Paul, mon mari, est absent pour deux jours. C’est ma copine, Véronique, qui m’avait invité pour prendre un Perrier au bar. Je crois que vous l’avez croisé au moment où elle partait. Dommage, car elle est célibataire et vous seriez son genre…
- Ggrrrrr##!####Grrr!

Le Pèlerin

Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 18:50

Les Migrants- Mieux vaut-en rire

Je suis humain ! J’en ai pris deux !

Embarcation pleine de migrantes à la dérive au large de Narbonne.

Les services sociaux d’Occitanie recherchent des personnes de bonne volonté pour héberger ces naufragées qui sont dans le dénuement le plus complet.

Merci par avance...!

Trop c'est trop, y en a marre !!!

Vous pouvez pas  m' en prendre 

Maintenant faut faire quelque chose ;

Aidez-Moi

Bon, là, je dépanne, mais ZUT à la fin !... 
Moi, je ne peux pas tout prendre !!! (A mon âge)

Humour – Le Rire est le propre de l’homme

Cordialement

Le Pèlerin 

 

Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 13:31

Le mal de tête.....

mal-de-tete.jpg

 

 Marcel a très très mal à la tête.

Quand il se lève le matin il a mal à la tête. Dans les embouteillages vers le bureau il a mal à la tête. Toute la matinée il a mal à la tête. Le midi il déjeune seul, forcément il ne peut pas participer aux conversations de ses collègues, il a mal à la tête. L'après-midi il essaie d'oublier qu'il a la mal à la tête. Il rentre tôt pour essayer de se coucher et de dormir un peu mais la nuit il se trouve réveillé par son mal de tête...
Ça fait dix ans que ça dure et après avoir consulté plusieurs médecins sur son cas, au bord du suicide, Marcel prend un matin rendez-vous chez un spécialiste. L'homme de l'art passe la tête de Marcel au scanner et rend son verdict :
- Marcel, j'ai deux nouvelles, une bonne et une mauvaise :

La bonne c'est que nous avons enfin trouvé l'origine de votre mal; La mauvaise c'est justement l'origine de votre mal. En fait vos testicules font pression sur le bas de votre dos. Les lombaires, en réaction, pincent le nerf spinal, lequel remontant le long de la colonne jusqu'à la tête, provoque une irritation permanente du cerveau, d'où vos maux de tête chroniques !
- Que peut-on faire pour que j'en sorte Docteur ?
- Seulement deux choses Marcel, vous couper les couilles ou vous laisser vivre avec votre mal !
Quelques instants de réflexion suffisent à Marcel pour se décider, il a vraiment trop mal à la tête :
- On coupe, Docteur !
Trois jours suffisent pour que Marcel, remis des suites de l'opération, quitte la clinique. Un monde nouveau s'étale devant ses yeux incrédules ses migraines l'ont quitté, ses tempes ne battent plus, ses idées sont claires, les gens lui sourient et il leur sourit enfin !
Pour fêter ça, passant devant l'officine d'un tailleur pour homme, il décide de s'offrir un nouveau costume sur mesure et pousse la porte de l'échoppe.
- Bonjour Monsieur le tailleur, je voudrais m'offrir un costume sur mesure
- Mais parfaitement je vous propose cette veste en 54 et ce pantalon en 46 qui vous iront parfaitement.
Un peu étonné d'une telle acuité de jugement, Marcel enfile l'ensemble et constate qu'il lui va comme un gant.
- Vraiment je suis impressionné, comment pouviez-vous savoir ma taille aussi précisément ?
- Le coup oeil du pro, Monsieur, j'exerce depuis vingt ans.
Emballé, Marcel décide de compléter ses achats en s'offrant un caleçon de marque.
- Mais parfaitement monsieur, je vous propose ce modèle à carreau en taille 42.
Marcel corrige le tailleur :

 

- Désolé, mais cette fois vous faites erreur, je porte uniquement du 40.
Le tailleur insiste :

- Croyez-en le coup d'œil du pro. En caleçon vous faites du 42.
Marcel insiste encore :
- Navré de vous prendre à défaut, Monsieur, mais je porte du 40 depuis au moins 10 ans.
Et le tailleur qui reste un commerçant :
- C'est comme vous voudrez, mais je dois vous prévenir : en portant du 40, vos testicules vont faire pression sur le bas de votre dos et vos lombaires, en réaction, pinceront le nerf spinal qui vous donnera un horrible mal de tête...

Le Pèlerin
 

Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 14:09

Un stage de tantra….Qu’en dites-vous ?

Comment régler les problèmes de couple ?

Certains vont à l’étranger pour régler leurs problèmes de couple…

Au travers de la méditation transcendantale – Shiva-....par exemple….Jugez-en :

Au deuxième jour d’un stage de tantra, les animateurs proposent de séparer le groupe en deux pour la journée, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. C’est une journée de partage.

Dans le cercle des hommes, l’enseignant demande à ceux qui sont mariés de partager les clés du succès de leur mariage. Shiva, un tantrika de Marseille, répond fièrement qu’il est marié depuis presque 20 ans.
Le tantra teacher est impressionné et il demande à Shiva de partager avec les autres hommes comment il fait pour rester tout ce temps avec la même partenaire.

Shiva répond devant les hommes à l’écoute : « Je me suis occupé d’elle, je l’ai laissé gérer la maison dans un esprit new age, nous avons pratiqué la méditation et je lui payé des voyages spirituels. Pour nos 10 ans de mariage, je l’ai même amené au japon dans un monastère zen ».

L’enseignant tantra répond : « Shiva, tu es vraiment une inspiration pour tous les hommes shivas présents ici ! Maintenant, dis-nous ce que tu prévois de faire pour vos 20 ans de mariage ? ».
Shiva répond fièrement : « Je retourne au Japon pour aller la chercher ! »

Bonne journée

Le Pèlerin

Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 10:29

L'esprit pratique!

Humour - Le Cocu n'hésite pas longtemps

Un homme rentre de voyage d'affaire, un jour plus tôt. Il est tard et il prend un taxi.


Près de la maison, il demande au chauffeur s'il veut être témoin parce qu'il pense que sa femme le trompe et qu'elle est en ce moment avec son amant.

Ce dernier accepte contre 150 euros.

Ils entrent sans bruit, ouvrent doucement la porte de la chambre; le mari allume la lumière et enlève la couverture du lit. Il découvre sa femme avec l'amant. Hors de lui, il sort le pistolet et le braque contre la tête de l'amant.

Sa femme hurle :
Ne tire pas, ne tire pas ! Je t'ai menti ! Je n'ai pas hérité l'argent de ma tante... C'est LUI qui a acheté la Ferrari que je t'ai offerte, notre yacht aussi, la maison au bord du lac et tous les billets des grands matchs auxquels tu assistes ! Il paye même nos impôts !....

Le mari, désemparé, baisse le pistolet et se tourne vers le chauffeur de taxi :
Tu ferais quoi à ma place? 
Moi? Je remettrais tout de suite la couverture pour qu'il ne prenne pas froid ! 

Le Pèlerin

Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 09:20

À l’attaque ?

Humourv- Le Sahara, un désert bien masculin

Un homme s’inscrit dans l’armée. On l’envoie immédiatement dans le désert du Sahara.

Il rencontre le commandant de la base et prend connaissance du terrain. Après une heure de visite, il réalise qu’il n’y a pas de femme sur la base. Intrigué, il demande au commandant :

– Pardon, euh, ça fait une heure que je parcours la base de long en large, et j’ai l’impression qu’il n’y a pas de femmes?

– Et alors?

– Ben, y a des gars qui sont ici depuis deux ans, ils doivent bien être en manque?

– Tu vois la tente là-bas? Ben, derrière, il y a un chameau…

– UN CHAMEAU?!?!

– Oui, un chameau, les gars l’utilisent et ils semblent bien satisfaits…

– Êtes-vous tombé sur la tête? Pensez-vous réellement que je vais utiliser un chameau pour satisfaire mes besoins? Non mais…

En beau fusil, notre soldat quitte la tente… Après quelques semaines, il n’en peut plus. Après avoir observé ses compagnons, qui tard le soir, reviennent de la fameuse tente avec de larges sourires, il décide d’essayer.

Il arriva derrière la tente et regarda longuement l’animal :
– Ouin, yé pas ben ben appétissant…

Il baisse sa braguette, et d’un puissant coup de rein, il enfile la chamelle.

Pris de panique, la bête poussa d’énormes cris qui réveillent la garnison. L’arme au poing, les soldats se précipitent pour voir ce qui se passe.

– Qu’est-ce tu fais là?

– Ben, le chameau, il n’a pas l’air d’aimer ça!

– Imbécile, le chameau, c’est pour aller au village

Le Pèlerin

Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 11:53

Bonjour ……Une petite blague en passant ….

 Humour – Le huitième ciel ….. !

C'est un astronome qui fait des conférences dans les grandes villes possédant un observatoire. Toutes les nuits, il fait les mêmes observations, raconte les mêmes anecdotes, répond aux même questions. Il en a un peu marre, et en parle à son chauffeur alors qu'ils se rendent à la ville suivante.
- "Écoutez Roger", dit-il à son chauffeur. "Depuis le temps que vous assistez à mes conférences, vous connaissez le topo par cœur. Je vous propose que l'on échange les rôles demain ; vous ferez la conférence, et moi je conduirai la voiture. Comme personne ne me connaît dans la prochaine ville, tout se passera bien."

Le chauffeur qui est un passionné d'astronomie est d'accord. Le soir venu, le chauffeur remplace l'astronome au pied levé. Il décrit brillamment les constellations et reçoit un tonnerre d'applaudissement à la fin de son exposé. Vient ensuite la traditionnelle séance de questions :
- "Qui a découvert Uranus ?"
- "C'est William Herschel" 
- "Et qui a découvert Pluton ?"
- "Clyde Tombaugh" répond le chauffeur qui savait ça aussi.

Enfin, du fond de la salle, une question est posée :
- "Pourriez-vous nous dire les avantages et les inconvénients entre le modèle d'instabilité par accroissement du disque et celui par pulsation, pour ce qui concerne l'explication des explosions des étoiles à cataclysme variable ?"
- "Je suis surpris que vous me posiez une question d'une telle simplicité. Pour vous montrer comment tout cela est vraiment trivial, je vais laisser mon chauffeur y répondre à ma place. "

Le Pèlerin

Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 14:43

La Belle Mère

Humour – Sauvé du ridicule

Après un an de fréquentation, nous nous marions le mois prochain.
La mère de ma fiancée, ma future belle-mère est géniale (en plus d’être terriblement sexy).
Généreuse, elle s’est occupée de tous les préparatifs : mariage, église, musique, photographe, dîner, fleurs, etc.
Hier elle m’a appelé pour me demander de passer chez elle pour revoir la liste des invités. Objectif, en retirer quelques uns.
En arrivant chez elle, je constate qu’elle est particulièrement sexy. Je devine même le bout de ses seins sous un chemisier transparent…
Nous avons réduit le nombre des invités à 150. C’est là qu’elle me déclare, tout de go, qu’elle me trouve attirant et que, dans un mois, je serai marié et intouchable.
– Je veux faire l’amour avec toi qu’elle me dit en m’attirant par la main dans la chambre à coucher.
Je suis resté pétrifié pendant un bon moment. Puis, j’ai senti un pincement au pénis, et je me suis sauvé en courant.
En sortant, je tombe sur mon beau-père qui, appuyé sur sa voiture, me regarde en souriant.
– Bravo peit! On voulait seulement s’assurer que notre fille n’épouse pas un vaurien dit-il en me serrant la main. Bravo! Bravo! Tu es un gars bien car c’et vrai qu’elle est sexy la Marie-Paule.
Je saute dans ma voiture et je file en sifflant… 
….Ouf! Les morpions que j’avais attrapés trois jours plus tôt m’ont sauvé la vie. Je ne voulais pas contaminer la belle-mère. Mais celle-là…

Source Planète Québec
Le Pèlerin

 

Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 18:28

Le Football est-il un exemple pour la société ?

Société - Le modèle footballistique transposé à la Société et au monde de l’entreprise.

Une équipe de football en Ligue 1 française, c’est 30 joueurs salariés. Un match de foot, c’est 11 joueurs sur le terrain, 7 remplaçants sur le banc de touche. Les 12 non-titulaires s’installent dans les tribunes et soutiennent leurs copains. Ils partagent tous l’appartenance à leur club et le désir de victoire. Titulaires ou pas, ils sont tous salariés.

Certains diront : « Trop facile, payé 300 000 euros par mois, excuse-moi ce n’est pas rien, d’être heureux de soutenir son équipe depuis les tribunes. » Peut-être ? Oui ! Et si la gestion des ressources humaines d’une équipe de football professionnelle devenait un modèle socio-économique pour demain ?

Intégrons à l’entreprise l’idée du joueur remplaçant payé sans jouer et transformons un chômeur en salarié remplaçant disponible. Nous pourrions peut-être, en nous inspirant du foot, résoudre le problème du chômage. Si donc l’ouvrier à la chaîne avait son remplaçant prêt à bondir pour maintenir une cadence. Si les remplaçants étaient là, prêts à suppléer aux défaillances des titulaires. Si un ouvrier fatigué sortait quelques secondes s’asseoir sur le banc de touche, se faisait remplacer aussitôt par un remplaçant, un chômeur disponible.

Besoin d’amour

Si ce titulaire, débarrassé de la peur de perdre son emploi, cédait sa place avec plaisir, certain que tous feront au mieux, ensemble, pour la santé de l’entreprise, pour la compétitivité internationale, pour l’efficacité tout bonnement. Le travail de cinq personnes serait fait à huit, à dix et dans une humeur fraternelle, dans l’amour même, les copains remplaçants soutiendraient les titulaires. La peur de perdre son emploi disparaîtrait. La phrase « si t’es pas content il y en a dix qui attendent dehors » serait hors jeu.

Le long des chaînes de montage on installerait une rangée de chaises d’où les remplaçants encourageraient leurs camarades, le contremaître managerait les changements d’ouvriers. La compétition s’installerait entre les chaînes de montage archiperformantes. Les meilleurs remplaçants s’arracheraient des fortunes. Les supporteurs, les amis, les familles des ouvriers viendraient voir sortir des voitures de chaînes de montage avec des chronos jamais atteints en France.

La rangée de chaises ne suffirait pas pour asseoir tout le monde, elle serait triplée, quadruplée, du dernier rang on se plaindrait de ne rien voir alors on monterait des gradins. Un jour on ferait même payer les places. Les foules se masseraient pour voir les navires mis à l’eau aux Chantiers de l’Atlantique. Les ouvriers vedettes signeraient des autographes aux enfants. Les droits télé de ce mouvement révolutionnaire se négocieraient à prix d’or par les télévisions. Les ouvriers gagneraient des millions. Certains diraient : « A 200 000 par mois, il est remplaçant chez Peugeot, c’est pas mal. »

Le chômage serait volontaire et choisi. Et le monde du travail retrouverait son «honneur » perdu. Parce que ce qui rend heureux au travail, comme dans le sport, c’est de se sentir appartenir à un collectif, à un groupe d’hommes et de femmes heureux d’œuvrer ensemble, et qui ensemble font société.

Les artistes ont besoin d’amour, dit-on …j’ajouterais les ouvriers, les sportifs aussi, tous nous n’avons besoin que d’amour.

Cordialement,

Le Pèlerin

Published by Le Pèlerin - dans Société
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 20:54

Arzew la Belle

Algérie - Arzew mon Amour

Arzew, c’est toi qui as accueilli mon Grand-père maternel

Léonardo Angelotti, né à Procida, à quelques kilomètres au large de Naples….à proximité des deux autres îles que sont Capri et Ischia

Procida

Procida

A l’époque …..Tout comme dans de nombreuses autres contrées, régnait la misère…..

née également à Procida avant de s’installer, tous deux, définitivement à ArzewMaria LavaderaContrairement à Lamartine, qui oublia là-bas sa chère «Graziella», il se maria avec

A Arzew Ils fondèrent une famille nombreuse…..Et parmi ces nombreux enfants il y eut Marguerite ma Mère née à Arzew le 10 mai 1910.

Algérie - Arzew mon Amour

Mais en 1918 la grippe espagnole fit des ravages

Ma Grand-mère, comme de nombreux autres s’en alla au ciel

Ma Mère avait alors huit ans….

, bien plus âgée, était déjà mariée…..Marguerite dut onc s’atteler à élever ses frères…MarieAdieu l’école de la République …Il lui fallut s’occuper de ses frères….Sa sœur ainée

Maurice ThoaPuis plus tard, après avoir pris soin de sa petite famille, elle s’est rapprochée d’Alger où elle a connu mon Père

Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour

Deux ans plus tard.Michèle , votre serviteur et Henri

De leur union naquit deux enfants,

Ce bref retour historique avait pour objet d’expliquer la relation que j’avais avec Arzew.

Naturellement la famille s’est rendue de nombreuses fois à Arzew mais j’étais trop jeune à l’époque pour retenir des souvenirs précis

Mon Père nous quitta en avril 54 des suites d’un accident du travail

Comme nous n’avions guère eu l’opportunité de prendre des vacances, ma Maman nous conduisit à Arzew où vivaient ses frères et ses cousins …..Tous des « Angelotti »

Ce n’est que là que je pris conscience de la beauté des lieux…..Arzew pour moi, c’était le Paradis sur terre

J’y ai passé deux fois trois mois, lors des vacances d’été

Les souvenirs que j’ai accumulés à cette époque ….Je les garderai en mémoire toute ma vie….

Chaque fois que j’évoque Arzew, Je me remémore en effet, les meilleurs moments de ma vie

Algérie - Arzew mon Amour

Mes oncles étaient toujours disposés à nous y accueillir

Que ce soit Henri, Michel, Antoine ou bien d’autres encore

Arzew était pour moi l’une des plus belles baies d’Algérie

A l’ouest « le Cap Carbon » avec ses falaises et ses criques, ses grottes…..En passant par « La Fontaine des Gazelles »…..Le Rêve …. !

Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour

Mostaganem jusqu’à DamesmeA l’est d’immenses étendues de sable depuis la plage de

Au milieu un magnifique port de pêche où l’on sentait la sueur de l’effort, mais où régnaient aussi la bonne humeur et la convivialité….

Que de poisson ai-je pu manger? ….Le matin des 8h00 en lieu et place du «café au lait»….De ces poissonnades monstres où le poisson grillait à la forge, sur des tôles de plus de deux mètres de long, le tout attisé par un feu qui rugissait, sous les effets d’un soufflet de plus de deux mètres cinquante de long

Dieu que les lieux et les instants étaient inoubliables…!.J’en garde des images eternelles

En arrivant je me souviens de cette longue allée bordée de grands palmiers

…..Arzewiens les palmiers tiraient leur révérence aux habitants….Les    Le centre était on ne peut plus accueillant avec cette place magnifique dallée,

S’il y avait un lieu que je n’oublierai particulièrement pas c’est bien «La Fontaine des Gazelles…..»

Que le site était magnifique entre le Cap Carbon et le port d’Arzew…Un lieu paradisiaque

Que de merveilleux moments y ai-je passés

Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour

Comme les familles étaient assez nombreuses, nous affrétions carrément un car ; aucun risque les cars appartenaient aux Cousins «Angelotti» et nous y embarquions tout le matériel qui nous permettait d’occuper deux grottes au bord de mer

L’Oncle Michelin, un homme de 150 cm, tout juste…. partait aux oursins avec son grappin et son carreau….A lui seul il avait de quoi nourrir une trentaine d’affamés…. !

Ah ces oursins ….Je n’en n’ai jamais mangés d’aussi bons …. !

Pendant ce temps les plus jeunes s’adonnaient aux plaisirs de la pêche, en eau profonde pour les uns, à la cane à pêche pour les autres

Les femmes s’adonnaient à «La Poêle de riz» et aux grillades diverses, tant il y avait de nombreux convives à alimenter….

L’on dévorait d’abord les oursins de «Tonton Michelin» avant de poursuivre avec la poêle de riz de ces Dames pour terminer par les fruits du pays…..

de nombreux autres (jujubes, tchumbos, pour ne citer qu’eux)  Le cantalou était souvent à l’honneur mais l’on citera les raisins, les grenades ainsi que

Si les plus jeunes étaient «à l’eau» les anciens devaient veiller à leur consommation de vin tant leur niveau d’alcool était élevé pour atteindre souvent les «18°»

Enfin une consommation raisonnable donnait à ces repas du baume au cœur de tous les convives

Le reste de la journée se terminait en baignades

Et le soir lorsqu’il nous fallait rentrer nous étions fourbus mais ravis d’avoir passé une belle journée

Que de merveilleux instants …. !

Algérie - Arzew mon Amour

En semaine nous nous rendions tous les matins à la plage de Damesme, située à 800 mètres de chez nous

S’il y avait aussi un évènement dont je me remémore en permanence ce sont les grandes fêtes d’Arzew aux alentours du 15 août avec ce pèlerinage dédié à la Vierge Marie et où les plus grands orchestres d’Algérie (Ah Martial Ayala… !) venaient animer les soirées des Arzewiens sur la grande place d’Arzew

Je garde en mémoires tous ces délicieux instants passés là-bas

Et puis le temps est passé ….Je resterai 42 ans sans retourner « Au Pays » …..Mais je n’ai pas pu m’empêcher d’y retourner …Et lorsque j’en ai l’occasion je retourne sur les lieux….

La Fontaine des Gazelles a été relativement préservée

Je retourne régulièrement dans un restaurant, tenu par un Kabyle, où l’on peut gouter de nombreuses espèces de poissons locaux…Excellents d’ailleurs…

Un groupe d'Arzewiens au restaurant de la Fontaine des Gazelles

Un groupe d'Arzewiens au restaurant de la Fontaine des Gazelles

Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour

Le port de pêche a quasiment disparu en ce sens que son accès y est désormais réservé…Et oui Arzew est devenu le premier port méthanier d’Afrique

Une grosse usine de traitement du gaz a été installée sur le site de la plage de Damesme, transformée en port d’exportation du gaz naturel

Le centre d’Arzew a été relativement épargné…

La ville qui avait à l’époque environ 5000 habitants comporte désormais une centaine de milliers d’âmes

Je pensais retrouver le centre dans lequel vivaient tous mes oncles et cousins …..Mais le lieu a été transformé en un immense Palais des sports

Algérie - Arzew mon Amour

Que de souvenirs à jamais enfouis dans les mémoires des survivants

Le Pèlerin

Nota: Un grand merci à Jeanine Angelotti / Fructuoso qui m'a aidé à reconstituer l'historique de notre famille

Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article